Posez vos questions à Richard Powell, 2e invité de "50 nuances de confinement avec..."

12/04/2020 - Actualités
A la tête du Haras du Lieu des Champs, Richard Powell porte les casquettes d'éleveur, de consigner et même de courtier avec LDC Bloodstock ! Comme toute la filière, son quotidien est impacté par le confinement. Lors de l'interview "50 nuances de confinement avec...", il nous fera partager ce quotidien, et répondra à VOS QUESTIONS que vous pouvez lui poser via cet article !

Richard Powell répondra à vos questions dans l'interview "50 nuances de confinement avec..."

 

En 2013, Richard Powell a ouvert le Haras du Lieu des Champs de son père David à la clientèle extérieure, avec un grand succès. Aujourd'hui, il est un visage familier autour des rings de vente, et continue à côté à élever pour de nombreux clients, dont Magalen Bryant, ou encore Simon Munir et Isaac Souede. Le Haras du Lieu des Champs a des élèves qui gagnent aux 4 coins de l'Europe, et récemment Richard s'est même signalé en tant que courtier, via LDC Bloodstock. Eleveur, consigner, courtier, voilà des fonctions impactées par le confinement. Richard se livrera à nous en interview et répondra à vos questions ! Nous comptons sur vous !

 

 

 

  Créez votre propre sondage de satisfaction des utilisateurs

On en parle dans l'article

Voir aussi...

Gynécologie : trouver le sain équilibre entre la méthode ancienne et le " tout véto "

Sujet délicat, la gynécologie équine a vu ses méthodes bouleversées ces 20 dernières années, passant d'une pratique à l'ancienne à un probable excès de science qui peut finir par dénaturer l'animal. Comment faire, dans la théorie et la pratique, pour trouver l'équilibre le plus sain pour féconder les juments tout en limitant la chimie et la dépendance aux échographies à répétition, avec les problèmes de confinement de chevaux qui en découlent ?

Face à la crise, Equistratis demande un accès au grand emprunt d'Etat pour 300 M d'euros

Considérant qu’il est urgent de trouver des réponses aux difficultés des Socio-Professionnels mais aussi aux fragilités de l’Institution hippique afin d’éviter une privatisation des courses Premium et du PMU d’ici la fin de l’année, Equistratis propose un plan de financement global pour sauver la Filière hippique. Il comporte 3 grandes parties : un emprunt garanti de 300 millions d'euros, une suvention de 50 millions d'euros et l'accès aux 120 millions de trésorerie que les sociétés-mères détiennent au sein du PMU.