Montgomery 2020: Fantastic Sivola et Thomas Coutant élus "Présidents de l'Automne"

17/10/2020 - Actualités
Placé de Listed derrière Figuero l'an dernier, Fantastic Sivola a obtenu le plus beau succès de sa carrière ce samedi, sur l'hippodrome d'Auteuil, en s'imposant brillamment dans le Prix Montgomery (Gr.3), sous la selle de Thomas Coutant, jeune pilote au service d'Arnaud Chaillé-Chaillé depuis quelque temps maintenant, et qui s'offre là sa première victoire au niveau Groupe.

Revivez la victoire de Fantastic Sivola et Thomas Coutant dans le Prix Montgomery (Gr.3)

 

Ils n'étaient pourtant pas attendus à pareille fête, alors qu'il ne fallait pas les sous-estimer, et pourtant ils l'ont fait. Très bien fait même ! En effet, Fantastic Sivola et Thomas Coutant ont été souverains dans le Prix Montgomery (Gr.3), l'un des premiers temps forts de ce grand week-end d'obstacle sur la Butte Mortemart, à Auteuil, dans lequel ils se sont imposés avec brio, pour la plus grande joie de son jeune partenaire de 23 ans, qui signe là le premier succès de sa carrière de jockey dans une course de Groupe.

 

 

Toujours vu dans le dos de l'animateur de la première heure, Surdoué de Ballon (Turgeon), le représentant de la casaque et de l'élevage de Gilles Trapenard a pris les commandes de l'épreuve dans le tournant final, escorté par Soufflenheim (Martaline). Après avoir pris une petite option pour la victoire entre les deux derniers obstacles, le partenaire de Thomas Coutant est bien reparti sur le plat, ne faisant qu'accentuer son avance jusqu'au poteau final, le franchissant de douze longueurs devant les deux représentants de Guillaume Macaire: Soufflenheim, qui termine bon deuxième juste devant son compagnon d'entraînement, Expresso Collonges (Anzillero), à créditer d'un très bel effort final pour s'octroyer le second et dernier accessit de ce Gr.3.

 

Arborant un large sourire sous son masque en revenant avec Fantastic Sivola dans l'enclosure des balances, Thomas Coutant a déclaré à notre micro: "C'est mon premier Groupe ! Je ne m'attendais pas à gagner aussi facilement car il y avait quand même un lot très bien fourni. Il était au top le matin, aussi bien physiquement que mentalement. Il restait sur deux belles victoires cet été et une bonne troisième place à Craon. Le cheval était top, tout simplement. Je sentais que j'avais encore beaucoup de gaz à l'entrée de la ligne droite. J'ai attendu le plus longtemps possible les attaques des autres...mais il n'y en a pas eu !".

 

Thomas Coutant, un jeune jockey heureux après sa première victoire de Groupe avec Fantastic Sivola dans le Prix Montgomery (Gr.3) (© APRH)

 

Élevé dans l'Allier, comme son affixe l'indique, au Haras de Sivola de la famille Trapenard, Fantastic Sivola est le douzième produit de Ker Llinka, une fille de Snurge qui a également donné Diva de Sivola, une propre soeur de Fantastic Sivola également lauréate sur les obstacles, ainsi que La Frangine, victorieuse à trois reprises en plat. La grand-mère, Domino Queen, a quant à elle donné d'excellents chevaux de plat.. qui plus est de sprint ! En effet, son quatrième produit, Dobby Road, a notamment remporté le Prix d'Arenberg (Gr.3) sur le kilomètre rectiligne de Chantilly, en plus d'une troisième place derrière Rock Of Gibraltar dans le Grand Critérium (Gr.1) de Longchamp. Une très belle souche de plat dans laquelle on retrouve également la black-type Vencera, deuxième du Prix des Lilas (L.) sur le mile de Fontainebleau et placée de deux Groupes aux États-Unis, ainsi qu'Ella, lauréate de l'Oppenheim-Rennen (L.) à Cologne, en Allemagne, sur 1.200 mètres.

 

Fantastic Sivola et Thomas Coutant, lors de leur "première fois" ensemble sur le Rail-Ditch and Fence d'Auteuil (© APRH)

 

Côté paternel, Fantastic Sivola n'est autre qu'un fils du feu un étalon ayant longtemps officié au Haras de Sivola, Noroit, gagnant de Gr.2 et triple placé de Gr.1 en plat Outre-Rhin, sur la distance classique, terminant notamment à la deuxième place du Grosser Dallmayr Preis de 2002, ou encore troisième, un mois plus tard, du Grosser Preis von Baden, derrière un certain Marienbard, gagnant du Prix de l'Arc de Triomphe (Gr.1) cette même année.

 

Noroit, le père de Fantastic Sivola, ancien étalon de la famille Trapenard

 

Lauréat en débutant à 3 ans sur les haies de Pompadour, Fantastic Sivola a ensuite enchaîné les places à Dieppe, puis à Auteuil, ne croisant sur sa route que des champions de la trempe de Goliath du Berlais et autre Polirico, respectivement premier et deuxième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr.1) 2019. Si son année de 4 ans n'aura, certes, pas été aussi reluisante que celle de ses 3 ans, où il tenait la dragée haute aux meilleurs éléments de sa génération, Fantastic Sivola est néanmoins à créditer d'une bonne deuxième place à Auteuil, dans le Prix Philippe Ménager (L.) derrière l'excellent Figuero, vainqueur ensuite du Prix Maurice Gillois (Gr.1) un peu plus tard au cours de cette même saison. Cinquième pour sa rentrée sur la Butte Mortemart au début de l'été, après un an sans compétition, le protégé du Haras de Sivola a ensuite changé d'air en s'imposant à deux reprises sur les haies de Pompadour, en Corrèze, avant de terminer quatrième du Prix Meli Melo, de nouveau à Auteuil, puis de terminer bon troisième à Craon, derrière les non moins doués Kalmonika et Autorisation, qui avaient donné du rythme et assuré le spectacle, en se rendant coup pour coup lors de cette épreuve mayennaise.

 

Fantastic Sivola et Thomas Coutant, impeccables au saut de la Rivière des Tribunes (© APRH)

 

Un changement d'air qui s'est avéré payant ce samedi, Fantastic Sivola s'imposant avec brio dans ce Prix Montgomery (Gr.3) pour sa "première fois" avec le rail-ditch and fence, le "Juge de Paix" de la Butte Mortemart. Il faut dire que son metteur au point, Arnaud Chaillé-Chaillé, autre maître-entraîneur installé du côté de Royan, dans les Charente-Maritimes, est souvent bien inspiré en envoyant quelques-uns des fers de lance de son écurie, parfois lassés d'Auteuil, reprendre du moral et de la condition sur les champs de courses provinciaux avant de les renvoyer un peu plus tard en région parisienne en vue d'une belle épreuve. Une expérience qui a réussi cette année à Alna Top, notamment, passée par les hippodromes de Pau, Clairefontaine et Compiègne, après quelques déboires à Paris, lui ayant permis de s'imposer cette année dans le Prix Calabrais (L.)... avec Thomas Coutant en selle ! Le jeune pilote de 23 ans, entré au service d'Arnaud Chaillé-Chaillé il y a cinq ans maintenant, réalise un très beau début d'automne, étant passé dans le rang des professionnels durant le mois de septembre, grâce à Bolano d'Airy, sur le cross de Pompadour, avant d'épingler aujourd'hui un premier Groupe à son palmarès et qui, espérons-le, soit le premier de toute une longue série !

 

On termine avec cette belle photo de famille entre Fantastic Sivola, son lad, et Thomas Coutant (© APRH)

  

On en parle dans l'article


Voir aussi...