Breeders'Cup : Cocorico pour Audarya avec Doumen et Boudot

08/11/2020 - Actualités
Née dans l'Orne et élevée au Haras d'Ecouves par Elisabeth et François Doumen, la femelle de 4 ans Audarya a remporté une édition très relevée de la Breeders'Cup Filly & Mare Turf (Gr.1) sous la selle d'un Pierre-Charles Boudot extraordinaire.

 

 A 27 ans, Pierre-Charles Boudot est un phénomène désormais mondial. Et toutes les saisons qui passent sont meilleures que les précédentes. A 2 mois de la fin d'une année extraordinaire pour lui, bien qu'entamée par une accusation d'agression sexuelle qui ne lui a pas brisé le mental, Pierre-Charles Boudot signe un doublé dans la Breeders'Cup ce samedi 8 novembre dans le Kentucky, le petit état rural du Centre-Est des Etats-Unis qui a voté à 62% pour Donald Trump !

 

Breeders' Cup replacement riders thrive after virus changes | Taiwan News |  2020/11/08
Pierre-Charles Boudot, un génie français en selle sur Audarya.

 

Non seulement l'élégant PC a un talent de génie et une force herculéenne, démontrée ici avec Audarya qu'il a littéralement portée sur ses épaules dans la ligne droite après avoir piqué la corde de Ryan Moore en face, mais aussi il a une vista incomparable. En effet, il a gagné ses 2 épreuves de la Breeders'Cup, avec Audarya puis le mile avec Order of Australia, en récupérant les montes des infortunés Ioritz Mendizabal et Christophe Soumillon, tous deux testés positifs au Covid ! Mais pour profiter de telles opportunités, encore faut-il avoir énormément travaillé pour se mettre en position de candidat. Et PC est un bourreau de travail qui mérite parfaitement ses victoires, y compris les inattendues.

 

Breeders' Cup: Tarnawa tops clean sweep for Europe on the Keeneland turf |  Horse Racing Planet

 

Depuis leur télévision, Elisabeth et François Doumen, autres exemples d'élégance vestimentaire, ont évidemment sauté de joie et poussé jusqu'au poteau leur élève Audarya, tout comme il y a 20 ans dans le tribunes de Nad Al Sheba lors du succès à l'arrachée de leur cher Jim and Tonic dans la Dubaï Duty Free. Mais depuis, François a cessé d'entrainer en 2017, à cause d'une problème de hanche. Il retrouve ici le goût des grandes victoires internationales en plat, ce qui doit lui procurer un plaisir particulier.

 

 

Car il a passé toute sa vie à affirmer qu'il savait gagner aussi en plat alors qu'il était catalogué champion de l'obstacle gràce aux succès de ses mousquetaires de la Marquise de Moratalla à Auteuil, dont les vainqueurs de Grand Steeple-Chase de Paris First Gold, Ucello II et The Fellow. Avec ce dernier, il a aussi remporté la Gold Cup de Cheltenham, le seul et unique succès d'un entraineur français dans cette épreuve. Doumen fut également le 1e entraineur français à gagner les King George de Kepmton avec Nupsala en 1982. En plat, il a gagné la Hialeah Tuf Cup avec Double Bed, puis la Hong Kong Cup et la Dubaï Duty Free (Gr.1) avec le célèbre Jim and Tonic, son propre élève, un fils de Double Bed.

 


Le Haras d'Ecouves, comprenant des pistes d'entrainement (à droite)

 

Né en 1994, Jim and Tonic fut l'un des 1ers élèves du Haras d'Ecouves, créé 2 ans plus tôt par les Doumen, et qui s'étend auourd'hui sur 40 hectares au pied de la forêt domaniale d'Ecouves (18.000 hectares) au nord d'Alençon. Audarya est une arrière petite nièce de Jim And Tonic, dont la mère Green Bananas fut une coursière sérieuse qui a gagné 4 courses. Audarya avait été vendue 125 000 € yearling, achetée par Anthony Stroud, pour la casaque de Alison Swinburn, la veuve de l'ancien crack jockey Walter Swinburn, et fille du milliardaire Peter Harris, lui même propriétaire.

 


François et Elisabeth Doumen, ici avec Gérald Mossé, le jockey qui montait Jim and Tonic. (photo APRH)

 

La famille proche a un peu disparu de l'élevage Doumen, mais aura l'occasion de revenir ! En effet, Green Bananas, la mère d'Audarya, passera à la prochaine vente d'Elevage ARQANA sous la bannière du Haras de l'Aumônerie. Pour rappel, elle avait été achetée seulement 2000 € en 2017 pour partir en Tunisie, et repasse aujourd'hui en tant que mère de gagnant de Gr.1, pleine de l'inconnu Renat, un fils d'Invincible Spirit accidenté et qui a fait sa première saison de monte au Maghreb cette année. Bananas and Cream, soeur d'Audarya par Creachadoir, sera aussi à vendre, elle qui a gagné 2 courses en France...On va sans doute être loin des 2000 € !....

 


Green Bananas, la mère d'Audarya.
 

 

Comme Beagling, Audarya est une fille de Wootton Bassett, un étalon formidable, étalon qui parachève une grande année 2020. Le père d'Almanzor, qui avait commencé sa carrière en France, certes au prestigieux Haras d'Etreham mais sans aucun soutien populaire, a été vendu cet été à Coolmore Stud pour une somme estimée proche de 50 M€. Juste après, Audarya avait gagné le Prix Romanet (Gr.1) à Deauville à la côte de 50/1. Voila désormais la pensionnaire de James Fanshawe lauréate de Breeders'Cup . Un sacré bonus pour les Magnier et associés !. 

 

No slowing down for Doumens as focus switches to family stud | Bloodstock  News | Racing Post
Jim and Tonic avec Gérald Mossé lors de sa victore héroïque face à Fairy King Prawn et Sunline dans Dubaï Duty Free 2001 à Nad Al Sheba.


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Go Athletico à la Breeder's Cup: " On vit un rêve éveillé "

Le pensionnaire de Philippe Decouz Go Athletico s'est envolé pour Keeneland afin de participer à la Breeder's Cup Juvenile Turf. A une semaine de la grande course, nous avons recueilli les impressions de ses co-éleveurs, Camille et Guillaume Vitse de Normandie Breeding, qui vivent un rêve éveillé, tout comme son co-propriétaire Tanguy Moreux, dont c'est l'un des tout premiers cheval de course...une histoire hors du commun !