Grand Prix d'Automne 2020: le gentil géant Galop Marin réalise le triplé historique

29/11/2020 - Actualités
Vainqueur des deux dernières éditions de ce Grand Prix d'Automne (Gr.1), le gentil géant Galop Marin a mis à l'honneur la casaque de la famille Papot et l'entraînement manchois de Dominique Bressou pour la troisième fois consécutive dans cette prestigieuse épreuve. Un exploit à la taille du cheval de coeur de Morgan Regairaz, plus réalisé depuis Mon Romain, à la fin des années 1990 ! En partenariat avec l'étalon Gemix.

Ils l'ont fait: Galop Marin et Morgan Regairaz remportent pour la troisième année de suite le Grand Prix d'Automne (Gr.1) à Auteuil (© APRH)

 

Nos parents n'ont eu cesse de nous le répéter : il faut toujours se méfier de l'eau qui dort ! Car ce sont souvent les individus les plus calmes en apparence qui peuvent s'avérer les plus dangereux en réalité. Un proverbe qui colle étroitement à la peau de Galop Marin qui, si tendre et affectueux que ne l'est ce gentil géant d'1m74 au garrot (!) dans son box avant chacune de ses courses, se transforme en véritable lion une fois lâché en piste. Plus particulièrement à l'occasion du Grand Prix d'Automne (Gr.1) que ce formidable champion, défendant la casaque de la famille Papot, vient de remporter pour la troisième année consécutive sur les haies de la Butte Mortemart, à Auteuil, sous la selle de son fidèle partenaire, Morgan Regairaz. Un exploit à la taille du sculptural alezan, entraîné dans la Manche par Dominique Bressou, qui n'a plus été réalisé depuis Mon Romain à la fin des années 1990, seul autre pur-sang de l'Histoire à avoir aligné trois succès de rang dans l'épreuve phare de l'automne pour les chevaux d'âge en haies, Evohe II l'ayant aussi remporté à trois reprises dans l'entre deux guerres, mais pas de manière consécutive (1934, 1396 et 1937).

 

 

Paré pour la première fois d'oeillères australiennes, Galop Marin n'a rien changé à ses habitudes et a tout de suite évolué aux avant-postes, seul dans un premier temps, avant de partager le commandement avec L'Autonomie (Blue Bresil) au premier passage en face, puis de le reprendre seul à nouveau, au dernier passage de la ligne dite des fortifications. Abordant le tournant final avec deux longeurs d'avance sur sa poursuivante immédiate, L'Autonomie, le partenaire de Morgan Regairaz a ensuite fort bien soutenu son effort tout au long de la ligne droite pour tenir en respect jusqu'au bout la très belle attaque de Paul's Saga (Martaline), qui a de nouveau laissé son coeur sur la piste pour terminer proche deuxième du lauréat, douze longueurs devant L'Autonomie qui ne peut faire mieux que troisième. 

 

 

Si d'ordinaire bon nombre de chevaux d'obstacles font le trajet vers la verte Erin depuis l'Hexagone, c'est le chemin inverse que le gentil géant a décidé d'opérer, lui qui a été acheté yearling 13.000€ pour le compte de la famille Papot par le courtier français, Hervé Bunel, lors de la November National Hunt Sale de Tattersalls Ireland, à Fairyhouse, en 2013. Car bien qu'arborant un nom on ne peut plus français, Galop Marin est né et a grandi sur l'île d'Émeraude, ayant été élevé par MA. Molloy et MR. Fleming. Troisième produit de la "FR", Great Jane, une fille de Great Palm lauréate à deux reprises sur les fences d'outre-Manche, ce dernier n'est autre qu'un neveu des bons Gaelic Ocean et Gaelic Beauty, le premier nommé ayant fait sien les Prix Metro (L.) et Pepinvast (L.) à Auteuil, sur l'hippodrome de la Butte Mortemart où la seconde s'est classée troisième du Finot des Pouliches (L.) en 2009.

 

De gauche à droite: Galop Marin, Jeean-Baptiste Grould (son cavalier du matin), Kévin Communier (garçon de voyage chez Dominique Bressou), Morgan Regairaz, Xavier Papot et Dominique Bressou, suite à la victoire de leur champion dans le Grand Prix d'Automne (Gr.1) de l'an dernier (© APRH)

 

Côté paternel, le sculptural alezan, aujourd'hui âgé de 8 ans, est issu des oeuvres d'un certain Black Sam Bellamy, vainqueur de la Tattersalls Gold Cup en Irlande et du Gran Premio del Jockey-Club en Italie au niveau Gr.1, étant lui-même le fruit de l'union, entre deux légendes des courses que sont le chef de race Sadler's Wells et la grande championne et reproductrice hors-pair, Urban Sea. Cet ancien pensionnaire du maître de Ballydoyle, Aidan O'Brien, n'est donc que le propre frère du roi Galileo, et un frère du non moins exceptionnel cheval de courses, aujourd'hui étalon de renom, Sea The Stars, ainsi que du très prisé Born To Sea, officiant dorénavant comme reproducteur en France, au Haras des Faunes d'Alain Chopard. Très bon performer sur la distance dite "classique", l'ancien membre du parc étalon de la Gestüt Fährhof en Allemagne et de Shade Oak Stud en Grande-Bretagne, où il est malheureusement décédé en 2018, n'a pas eu une carrière au haras aussi prolifique que ses illustres frères, mais peut néanmoins se targuer d'avoir produit deux gagnants de prestige en obstacle outre-Manche, en l'espèce de The Giant Bolster, gagnant de Gr.2 et Gr.3 également classé 2e en 2012, 4e en 2013 et 3e en 2014 de la mythique Gold Cup (Gr.1) de Cheltenham, et autre Sam Spinner, vainqueur notamment du Long Walk Hurdle (Gr.1) d'Ascot ainsi que du December Novices' Chase (Gr.2) de Doncaster. 

 

Black Sam Bellamy, le père de Galop Marin, lors de l'une de ses sorties en compétition (© Racing Post)

 

Arrivé ensuite dans la Manche, rejoignant alors le centre d'entraînement de Dragey-Ponthon et les boxes de Dominique Bressou, Galop Marin a débuté sa carrière sportive dès la fin de son année de 3 ans, en plat tout d'abord, puis sur les haies d'Auteuil dès sa deuxième sortie, terminant troisième du Prix Pride Of Kildare avant de faire sien le Prix Lusignan, déjà associé à Morgan Regairaz, son fidèle partenaire. L'ancien pilote n°1 de Dominque Bressou, aujourd'hui cavalier free-lance, ne tarit pas d'éloges sur le représentant de la famille Papot, le définissant comme étant son cheval de coeur, après avoir épinglé avec lui chacune de ses douze victoires, notamment ses dix épreuves black-type et donc ses trois Grand Prix d'Automne (Gr.1), dont le premier, remporté en 2018, avait permis au jeune trentenaire de signer là sa première victoire au niveau Gr.1. Le cheval d'une carrière, ou plutôt le cheval d'une vie, dont le nom est d'ailleurs associé à la maison d'hôtes tenue par ce dernier dans la Manche, aux côtés de sa femme, Marie, non loin du Mont Saint-Michel, et où il conviendra d'aller faire un tour - dès que la situation sanitaire le permettra - pour fêter cela dignement !

 

Découvrez ou re-découvrez le centre d'entraînement de Dragey, dans la Manche, où le champion Galop Marin est entraîné

 

D'ailleurs, le choix de la baie du Mont Saint-Michel en 2015, et plus exactement de son centre d'entraînement de Dragey-Ponthon, a radicalement changé la vie de Dominque Bressou. Car alors qu'il tentait de "survivre" - de ses propres mots - en région parisienne jusque-là, l'ancien jockey d'obstacles aux 300 vcitoires, dont deux dans la Grande Course de Haies d'Auteuil (Gr.1) avec Le Sauvignon notamment, a su insuffler un nouveau souffle à sa carrière de metteur au point en abattant la carte de l'air marin et de la province, remportant notamment trois Prix La Haye Jousselin (Gr.1) - 2014, 2015, 2016 - et le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr.1) en 2015 avec le formidable Milord Thomas, et se hissant, depuis, dans le top 10 des meilleurs entraîneurs d'obstacle de l'Hexagone chaque année. Un préparateur hors-pair, dont les différents succès de l'écurie, aussi bien en province qu'en région parisienne, que ce soit dans des "petites" courses ou des épreuves de prestige, sont également à mettre à l'actif de toute son équipe, des hommes et des femmes de l'ombre, dont font notamment partie Kévin Communier et Jean-Baptiste "JB" Grould, présents à la tête du cheval ce dimanche, à Auteuil, et dont la joie au moment d'accueillir leur champion, Galop Marin, après son troisième sacre dans le Grand Prix d'Automne (Gr.1) nous a fait oublier, l'espace d'un instant, l'amertume de ne pas pouvoir être présent sur le champ de courses de la Butte Mortemart ce dimanche...

 

 

GALERIE APRH

 

 

Galop Marin et Morgan Regairaz, impeccables sur la haie d'essai

 

 

 

Le saut de la der'

 

 

Victoire !

 

Sentiment de joie partagé entre Morgan Regairaz, Jean-Baptiste Grould et Kévin Communier

 

Sous les masques, les sourires pour la traditionnelle photo de famille

 

On termine sur cette note "tendresse", où le gentil géant Galop Marin est fort logiquement flatté de toutes parts !


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Prix Cambacérès 2020: Jarzé et Royan, même combat

Plus belle épreuve d'obstacle de l'année pour la jeune garde des 3 ans, le Prix Cambacérès - Grande Course de Haies des 3 ans réunit cette année sept poulains de grande qualité, entraînés par trois metteurs au point différents : les maîtres royannais Arnaud Chaillé-Chaillé et François Nicolle et le jeune entraîneur à succès, Gabriel Leenders. Qui de Royan ou de Jarzé l'emportera ? Le suspens reste entier... En partenariat avec l'étalon Gemix.    

Prix Maurice Gillois 2020: le grand jour pour Le Berry ?

Grand Steeple-Chase de l'Automne pour les 4 ans, le Prix Maurice Gillois (Gr.1) propose cette année un plateau d'exception, avec notamment la présence de Le Berry, invaincu en steeple en 2020 et de plus en plus impressionnant à chacune de ses sorties. Mais la tâche sera ardue pour le représentant de David Cottin, qui devra faire face à six autres rivaux aux crocs tout aussi acérés. Découvrez les forces en présence, en partenariat avec l'étalon Gemix.