Vanessa Rouzier, la française installée en Irlande qui a élevé le crack Appreciate It !

29/12/2020 - Actualités
C'est le cheval dont tout le monde parle en Irlande actuellement ! Gagnant de Gr.1 par 10 longueurs dimanche à Leopardstown, Appreciate It est annoncé comme un crack. Il a été élevé en Irlande oui, mais par une française, Vanessa Rouzier, qui tient le haras de Charel Park Stud. Rencontre. 

Appreciate It, un nouveau phénomène élevé en Irlande...par une française !

 

Le Future Champion Novice Hurdle (Gr.1), disputé durant le Christmas Festival de Leopardstown, a vu passer de très grands chevaux de courses, comme Hurricane Fly, son éternel rival Jezki ou encore Sizing John, qui a ensuite gagné les Gold Cup anglaises et irlandaises. Gagnant de l'édition 2020 pour Willie Mullins, Appreciate It semble avoir ce qu'il faut pour marcher sur les traces de ses aînés. A 6 ans, il n'a disputé que 6 courses officielles, pour 4 victoires, et une 2e place dans le Champion Bumper (Gr.1) en mars dernier à Cheltenham. Il a été élevé par les irlandais de Barmakin Ltd et South Lodge Stud. Derrière ce deuxième nom se cache en fait une française installée en Irlande, Vanessa Rouzier, qui nous a raconté son histoire et celle de ce cheval un peu hors du commun. 

 

Vanessa Rouzier 

 

" South Lodge est en fait le lieu dit où est installé mon établissement de Charel Park Stud, nous explique Vanessa. Je fais surtout de l'élevage, pour moi ou des clients, dont les co-éleveurs de Appreciate It. Ce sont des gens très discrets, mais passionnés, qui ont quelques juments et des chevaux à l'entraînement. La mère d'Appreciate It leur appartient. Elle est née en France, mais a couru en Irlande chez Mathieu Palussière, à l'époque où il entraînait sur la piste proche de South Lodge. Appreciate It a été vendu foal, comme beaucoup de nos produits. Son petit frère par Jukebox Jury a d'ailleurs fait le top price du dernier jour de la NH Sale de Fairyhouse début décembre. Nous l'avons vendu 72 000 €. C'était un magnifique poulain, très équilibré, et sans doute plus précoce que son frère. Sainte Baronne, comme beaucoup de Saint des Saints, est très carossière, et on essaye de réduire un peu la taille avec les étalons. Elle est actuellement pleine de Westerner." Sainte Baronne, la mère d'Appreciate It, a été élevée au Haras de Clairfeuille, comme son frère Bingo Bell, gagnant d'un prix Morgex (Gr.3) sous la coupe du palois Philippe Boisgontier. C'est une souche de Jacki Clerico, fameux patron du Moulin Rouge en son temps qui se passionnait aussi pour les courses. Bien qu'installée en Irlande, Vanessa Rouzier est finalement revenue aux racines françaises pour faire grandir son crack ! 

 

 

 

Charel Park Stud, le Haras de Vanessa Rouzier dans le comté de Tipperary

 

Mais alors, qui est Vanessa Rouzier ? Non issue du sérail, elle a découvert les courses directement en Irlande, pays qu'elle n'a plus jamais quitté: " Je suis originaire du Sud de la France, et je montais à cheval en concours hippique. J'ai découvert les courses en Irlande, il y a quasiment 25 ans. J'étais en stage pour mes études agricoles, et j'ai eu la chance de pouvoir monter au Curragh chez des entraîneurs. Je me suis tout de suite sentie chez moi en Irlande, et je ne suis jamais repartie... Pour l'élevage, c'est arrivé un peu plus tard. J'ai commencé dans un petit haras, avant de faire l'école de l'Irish National Stud. A la suite, j'ai voyagé en Australie, en Nouvelle Zélande, et aux Etats-Unis, puis je suis revenue en Irlande où j'ai travaillé pour plusieurs haras. Charel Park Stud est ouvert depuis 2013. Nous recevons beaucoup de juments venuEs de France lors de la saison de monte. J'essaye d'être à toutes les ventes françaises, et j'ai fini par nouer des contacts là-bas, alors qu'au final je ne connaissais pas du tout les courses françaises à la base... Nous avons environ 75 hectares à Charel Park Stud et près de 25 juments de plat et d'obstacle à l'année."

 

 

 Appreciate It est semble-t-il le meilleur cheval élevé à Charel Park Stud selon Vanessa: " J'avais déjà eu la chance d'élever des bons chevaux, mais celui-ci semble d'un autre calibre. Ma fille va monter de temps en temps chez Willie Mullins, et toute l'écurie s'accorde sur le fait qu'il est hors du commun. C'est un gros cheval, qui a mis du temps à venir, comme beaucoup de nos chevaux irlandais ! Son père Jeremy est en fait un neveu de Deep Impact par Danehill Dancer, qui a démarré comme étalon de plat à L'Irish National Stud, dans le registre de la vitesse et de la précocité. Il s'est avéré qu'il faisait de très bons sauteurs, et a fini par être utilisé pour cela. C'était un petit cheval bai avec beaucoup de blanc, pas vraiment dans les standards de l'obstacle, mais il était quasiment améliorateur sur une jumenterie d'obstacle !". En effet, bon miler chez Michael Stoute, Jeremy s'est révélé en obstacle avec un cheval comme Our Conor, gagnant du Triumph Hurdle à Cheltenham. Installé à Garryrichard Stud en 2013 et 2014 pour l'obstacle, il y avait sailli plus de 450 juments en 2 ans, avant de disparaître des suites d'une blessure. Ses statistiques en obstacle sont impressionnantes, avec un taux de gagnants par partant d'environ 27% ! 

 

Jeremy, le père d'Appreciate It sous les yeux de la Reine d'Angleterre à l'Irish National Stud 

 

 

L'objectif pour Appreciate It est évidemment le festival de Cheltenham, où il est engagé dans 3 Gr.1. Il est d'ailleurs placé favori par les bookmakers du Supreme Novice's Hurdle. " Cheltenham c'est le rêve ultime quand on élève des chevaux d'obstacle, explique Vanessa. L'Irlande vibre pour l'obstacle, qui est une discipline plus accessible financièrement que le plat, un peu comme en France. Seulement il faut savoir être patient, car nos chevaux ne courent qu'à 4 ans, voire 5 ans. C'est ainsi que le système est fait, et il convient parfaitement aux Irlandais ! C'est très différent de la France, où les chevaux sont exploités à 3 ans, mais les deux pays sont assez complémentaires, et comme vous le savez, les irlandais sont aussi fans des "Fr". Par contre chez nous, cela serait quasiment impossible de faire rentrer étalon des chevaux ayant couru en obstacle. On recherche plus des bons chevaux de plat de distance. En Irlande, quand les produits de la mère sortent, on a plusieurs frères et soeurs à suivre, tandis qu'en France, on connaît à quelque chose près la vérité au bout de 2-3 poulains... L'exemple de la différence de nos systèmes s'illustre bien avec Saphir Blue Star, le frère d'Appreciate It, qui est entraîné par François Nicolle. Il a débuté dans le Finot cette année sans montrer grand chose, mais son mentor l'estime beaucoup, et a bien compris qu'il lui faudrait du temps pour arriver à maturité... C'est encore un bébé pour nous ! "

Vanessa, qui a tout découvert sur les courses en Irlande, est définitivement adoptée par la Verte Erin, et peut rêver de conquérir l'Angleterre avec Appreciate It, un crack élevé par une franco-irlandaise au parcours atypique, mais qui l'a emmené jusqu'à la création d'un haras connu et reconnu... Quand on veut on peut ! 

 

Appreciate It avec Paul Townend

 


Voir aussi...