Prix Rohan 2021 : Bliss For Ever, et les souvenirs ressurgissent...

08/03/2021 - Actualités
Dimanche à Auteuil, alors que le Prix Rohan a perdu son statut de Listed, il n’en reste pas moins un des prix les plus attendus de ce début de saison. Le statut de Listed pouvait en effet barrer le programme de certains concurrents... La donne devrait changer et ouvrir d’autres horizons aux futurs lauréats de cette course. Et en parlant de lauréat, celui de dimanche comporte des saveurs particulières…. 

Bliss For Ever ©aprh

 

Cette casaque ne vous rappelle rien, et ce nom ne vous évoque pas quelque chose ? Je suis sûr que si vous réfléchissez bien, les souvenirs vont vite revenir. Mélangez une partie du nom de ce cheval et la casaque jaune ceinture bleue, secouez, et vous obtiendrez à coup sûr… Kasbah Bliss. Eh oui, c’est bien sur ce terrain que nous allons écrire ces quelques lignes. Bliss For Ever (Slickly), donc, lauréat du Prix Rohan édition 2021 porte les couleurs de son co-éleveur, Henri de Pracomtal, associé au Haras d’Ecouves, tout comme l’était, à son époque, l’authentique champion pluridisciplinaire Kasbah Bliss. Et cette similitude ne s’arrête pas là. Bliss For Ever est le dernier produit de... Marital Bliss, qui n’est autre que la mère de Kasbah Bliss.
 
 
Bliss For Ever, 3e pour ses débuts, à St- Cloud ©aprh
 
Bliss For Ever, entraîné par Fabrice Chappet, a débuté à l’aube de ses 3 ans, prenant une 3e place derrière Melicertes et Zarkallani, tout en étant la bonne note de la course. Poursuivant sa campagne de plat, l’amenant de Chantilly à Deauville en passant par Longchamp, Bliss For Ever continue à prendre les accessits d’honneur sans parvenir à gagner.
 
 
Dieppe, théâtre de la victoire en plat de Bliss For Ever ©aprh
 
C’est à Dieppe, sur 1800m, à la fin mai de ses 4 ans, qu’il trouvera l’opportunité d’ouvrir son palmarès. Courant à 4 reprises par la suite, il quitte les boxes de Fabrice Chappet pour rejoindre ceux de David Cottin.
 
 
Bliss For Ever, franchit largement la dernière haie du Prix Rohan, filant vers la victoire ensuite ©aprh
 
 
Durant tout cet hiver, le fils de Slickly a appris son nouveau métier pour débuter de la plus belle des manières, dans la discipline de l’obstacle. David Cottin, satisfait de cette sortie, envisage l’avenir sous les meilleurs horizons, estimant que Bliss For Ever possède de la marge et se perfectionnera au gré des entraînements et des sorties pour aborder les obstacles plus sereinement, limitant ainsi ses efforts pour les franchir.
 
 
Bliss For Ever n’est autre donc que le frère de Kasbah Bliss, le dernier qui plus est, puisque que leur mère Marital Bliss,  disparu au début de l’année 2019, avait été saillie, pour la dernière fois, en 2015, année de la conception de Bliss For Ever. N’ayant jamais réussi à remporter sa course lors de ses 2 années de compétition, Marital Bliss entrera au haras en 2000. Son premier produit, Stag Party (Exit To Nowhere) débutera en plat, sous l’entraînement de François Doumen, avant d’être dirigé, par la suite, sur les obstacles, où il remportera la seule course de sa carrière, sur l’hippodrome d’Auteuil.
 
 
Kasbah Bliss, sur les claies
 
 
En 2002, Marital Bliss donnera naissance à son meilleur produit, Kasbah Bliss. Comme son frère, celui-ci débute en plat, mais à 2 ans. Gagnant par 2 fois, il, optera pour le Finot pour débuter sur les balais, logique, il n’a que 3 ans. Début victorieux, il enchaîne, par la suite, les belles courses de 3 ans sur les haies, se plaçant 3e du Georges Talhouët-Roy, Gr. 2, dès sa 2e sortie, pour ensuite s’essayer à Cheltenham (3e de Gr. 2) avant de revenir à Enghien (2e du Genéral Saint-Didier, Gr. 2) avant de repartir en Angleterre, à l’âge de 4 ans, remportant l’Adonis Juvenile Novices' Hurdle (Gr. 2) à Sandown, puis avoir chuté dans le Triumph Hurlde, Gr. 1, à Cheltenham. S’ensuivra une période de repos, et, en août de cette année 2006, Kasbah Bliss fait sa rentrée, en plat, en vue des joutes automnales parisiennes. Cette course plate aura pour cadre, Clairefontaine. Réservée aux Gentlemen-Riders, Kasbah Bliss sera associé à un "p’tit jeune" disputant ses premières courses publiques, David Cottin, ayant obtenu sa licence durant cette année 2006. David Cottin ne brillera pas avec Kasbah Bliss, il le reconnaît lui-même. Pour la petite histoire, cette course sera remportée par Styx, entraînement Joël Boisnard, monté François Pradeau, devenu voltigeur sur Equidia depuis. Kasbah Bliss reprendra le cours de ses bonnes performances en obstacle, au plus haut niveau. Et chaque année, il effectuera une petite rentrée, courant août, en plat, pour préparer les courses d’obstacles.
 
 
Cadran 2011, Kasbah Bliss parvient à ses fins et épingle la prestigieuse épreuve française ©aprh
 
 
Mais, à 6 ans, Kasbah Bliss, contre toute attente, persévérera en plat, remportant le Grand Handicap de la Manche, puis le Gladiateur, Gr. 3 avant de terminer 4e du Cadran, Gr. 1. Après cette sortie, il retournera 2 fois, outre-Manche, gagnant Gr. 2 à Haydock avant de conclure 4e du World Hurdle lors du Festival de Cheltenham, délaissant l’obstacle par la suite, se consacrant au plat, de la plus belle des manières, dans les courses de stayers, visant le sacre dans le Prix du Cadran. 2e en 2009, puis 3e en 2010, il parviendra à ses fins, en 2011, épinglant, au passage, une 3e place dans le Hong Kong Vase, Gr. 1, brillant à chaque fois dans les préparatoires du Cadran.
 

David Cottin, à droite, pose pour la victoire, en compagnie de Bliss For Ever et Kévin Nabet, son jockey, et Henri de Pracomtal, co-éleveur et co-propriétaire ©aprh 

 

La victoire de dimanche ne dessinera sans doute pas la même destinée à Bliss For Ever. Kasbah Bliss était un cas particulier, brillant au plus haut niveau, tant en plat qu’en obstacle, situation devenue plus rare à présent, mais cette victoire a permis de faire un clin d’œil à l’histoire, honorant Kasbah Bliss, descendant de Tripolizza, une des 2 pouliches acquises par Elizabeth et François Doumen, et pièce maîtresse de leur élevage. L'autre point commun de l'histoire, est sans nul doute, David Cottin, entraîneur actuel de Bliss For Ever qui fut associé, en course, à son frère.
 

On en parle dans l'article

Voir aussi...

Plan de monte 2021 : Le Haras d'Ecouves tourné vers les jeunes étalons

Brillant de l’autre côté de l’Atlantique en fin d’année par l’entremise d’Audarya, lauréate de la Breeder’s Cup Filly & Mare Turf après avoir fait sien le Jean Romanet, cet été, le Haras d’Ecouves nous présente les croisements, mûrement réfléchis, qu’il s’apprête à effectuer, en intégrant une nouvelle poulinière, de grande famille… Un tiers de la jumenterie rencontrera des étalons débutants cette saison, lesquels ? 

134e Grand Prix de Pau : Ajas, le rayon de soleil de David Cottin

Vivant un meeting de Pau 2020-2021 des plus compliqués avec plusieurs chevaux ayant été testés positifs à la rhinopneumonie équine, David Cottin a retrouvé le sourire ce dimanche grâce à la victoire d'Ajas dans le Grand Prix de Pau (Gr.3), dont le jeune trentenaire était tenant du titre depuis 2019, après l'avoir épinglé à trois autres reprises en tant que jockey. Retour sur un grand moment de sport et d'émotions ! 

Un plateau exceptionnel pour le 134e Grand Prix de Pau - Biraben Foie Gras !

133 ans d'histoire pour le Grand Prix de Pau - Biraben Foie Gras, qui a vu passer des cracks sauteurs sur son podium, de Heros XII et Master Bob, à El Triunfo, en passant par Sleeping Jack, Or Jack, Rubi Ball, Arénice, et plus récemment Forthing. Cette année, ce sont 13 partants qui viendront prétendre à la succession de Laterana, l'occasion de laisser leur marque dans l'histoire de cette fameuse épreuve béarnaise. 

Prix Maurice Gillois 2020: le grand jour pour Le Berry ?

Grand Steeple-Chase de l'Automne pour les 4 ans, le Prix Maurice Gillois (Gr.1) propose cette année un plateau d'exception, avec notamment la présence de Le Berry, invaincu en steeple en 2020 et de plus en plus impressionnant à chacune de ses sorties. Mais la tâche sera ardue pour le représentant de David Cottin, qui devra faire face à six autres rivaux aux crocs tout aussi acérés. Découvrez les forces en présence, en partenariat avec l'étalon Gemix.