Fanfaron Special, le "Président" Quinton rempile pour un second mandat !

25/04/2021 - Actualités
Déjà sacré l'an dernier grâce à D'jango, Patrice Quinton est parvenu à conserver son "écharpe" dans le Prix du Président de la République (Gr.3), remporté cet après-midi par un autre AQPS, Fanfaron Special, un fils de Gentlewave élevé par les familles Oré et Chevalier, qui devient ainsi le troisième cheval de l'Histoire à réaliser le doublé Lutteur III - Président, après Rambranlt et Kelthomas.

Fanfaron Special et Felix de Giles, sacrés Présidents de la République en ce dimanche de courses, à Auteuil (© APRH)

 

Une fois qu'il a le sceptre en main et la couronne solidement vissée sur le crâne, il devient dès lors très difficile de parvenir à écarter Patrice Quinton du pouvoir. Car quand l'entraîneur de Dragey-Ronthon, dans la Manche, parvient à inscrire son nom au palmarès de l'une ou l'autre des plus belles épreuves d'obstacle de France et de Navarre, mais aussi d'Europe, grâce à ses pensionnaires et toute son équipe derrière lui, il tient à conserver son titre le plus longtemps possible. En effet, bien que les courses de Waregem n'aient pu avoir lieu l'an dernier en raison de la situation sanitaire, cela fait maintenant depuis 2011 que le metteur au point de Polar Rochelais, vainqueur en 2010 du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr.1), est affublé du titre de "Roi des Belges", ayant sellé les neuf derniers lauréats du Grand Steeple-Chase des Flandres : Royal Fou (2011 et 2014), Martalin (2012 et 2013), Taupin Rochelais (2015, 2016, 2017, 2018) et Calisco de Kerser (2019).

 

Patrice Quinton, gros magnum à la main, inconditionnel "Roi des Belges" et maintenant "Président de la République" française pour la deuxième année consécutive (© APRH)

 

Et comme dirait Coluche: "À quoi ça sert, le pouvoir, si c'est pour ne pas en abuser" ? Car outre son influence chez nos voisins wallons et flamands, Patrice Quinton tend également à l'étendre jusque dans l'Hexagone, où il vient d'être élu pour la deuxième fois Président la République depuis cet après-midi. En effet, tenant du titre chez les entraîneurs du plus célèbre gros handicap d'obstacle en France, labellisé Gr. 3, après la victoire de D'jango et Paul Denis en 2020, le metteur au point manchois l'a de nouveau remporté cet après-midi à Auteuil grâce à un autre AQPS, Fanfaron Special, monté comme lors de son succès précédent, dans le Prix Lutteur III (Gr.3), par Felix de Giles.

 

 

Évoluant sitôt le lacher des élastiques dans la première partie du peloton, avant d'affronter la rivière des tribunes EN cinquième position puis le "juge de paix", le rail-ditch and fence au troisième rang, le représentant du Haras d'Erable - bien connu dans le monde du trot grâce aux succès au monté de Cyprin d'Erable, Chablis d'Herfraie et Ton Reve de Cahot au niveau Gr.2 à Vicnennes - s'est installé aux commandes de l'épreuve à l'amorce du tournant final, et a ensuite très bien accéléré sur le plat pour réussir à se défaire du vaillant Enfant Roi (Saint des Saints), finalement deuxième de cette épreuve devant Bandero (Balko), qui a très bien terminé le long de la corde pour venir s'octroyer le second et dernier accessit.

 

 

Fils de Gentlewave élevé en association par les familles Oré-Nouteau et Chevalier, Fanfaron Special restera comme le tout premier partant et le tout premier gagnant d'Ultra Speciale, une fille de Robin des Pres lauréate sur les haies de Royan au cours de sa carrière sportive, et dont le frère par Ungaro, un certain Objectif Special, avait lui aussi fait sien ce même Prix du Président de la République (Gr.3), en 2009. Une famille faite pour sauter puisque l'on retrouve un peu plus loin dans le pedigree les noms d'Elixir de Nutz, vainqueur outre-Manche du Tolworth Novices' Hurdle (Gr.1) ainsi que du The Sharp Novices' Hurdle à Cheltenham pour l'entraînement de Colin Tizzard, ou encore de Calnutz, septuple lauréat en obstacle, dont une fois dans son jardin du Petit-Port, à Nantes, du Grand Steeple-Chase de Loire-Atlantique (L.).

 

Gentlewave, le père de Fanfaron Special, aujourd'hui étalon au Pays de Galles, à Yorton Farm, chez David Futter

 

Acheté 65.000€ en 2018, à la vente d'automne d'Arqana, par Guy Petit alors qu'il était âgé de 3 ans, Fanfaron Special a ensuite rejoint le centre d'entraînement de Dragey-Ronthon, dans la Manche, et les boxes de Patrice Quinton, pour qui ses deux premières sorties en compétition, à 4 ans, se sont soldées par une victoire : la première en haies, à Pau, et la seconde en plat, à Starsbourg. Défendu par son entourage à la vente du Grand Steeple de cette même année 2019, ce beau cheval noir a ensuite roulé à terre pour son premier essai à Auteuil, à la der' du Prix Al Capone II, toujours face aux seuls demi-sang, alors qu'il semblait au moins assuré du deuxième accessit. Il y a eu ensuite  dix courses où le représentant du Haras d'Erable n'a certes pu passer le poteau en tête, mais il s'est néanmoins classé troisième face aux "purs" du Prix Fondeur (L.), à l'automne 2020, après avoir conclu quelques mois plutôt au quatrième rang du Prix du Président de la République (Gr.3), alors remporté par son compagnon d'entraînement, D'jango. 

 

Fanfaron Special, au saut du rail-dicth and fence, cet après-midi, à Auteuil (© APRH)

 

Septième pour sa rentrée sur ce même hippodrome de la Butte Mortemart début mars, dans le Prix Karcimont, Fanfaron Special est ensuite parvenu à débloquer son compteur de victoires sur les gros obstacles, remportant brillamment le Prix Lutteur III (L.), préparatoire à ce Prix du Président de la République (Gr.3), déjà sous la selle du tonitruant Felix de Giles, auteur d'un magnifique coup de deux ce dimanche à Auteuil, ayant également mené au succès Matilda du Berlais dans le Wild Monarch (L.) des Pouliches. En inscrivant ainsi son nom au palmarès du plus bel handicap d'obstacle de l'année, l'élève de Mme Georges Oré-Nouteau, Annick et Benoît Chevalier entre lui aussi dans les annales en devenant le troisième cheval de l'Histoire des courses françaises à réaliser le doublé Prix Lutteur III - Prix du Président de la République, plus vu depuis l'excellent Kelthomas en 2016 et le non moins doué Rambranlt avant eux en... 1989 !

 

*

Photo officielle des "Présidents" 2021, Felix de Giles et Fanfaron Special, aux côtés de deux charmantes demoiselles masquées dont Lisa Quinton, fille de l'entraîneur Patrice Quinton (© APRH)

 

S'il est encore un peu tôt pour connaître la suite du programme du protégé de Patrice Quinton, il permet à ce dernier de rempiler pour un second mandat en tant que Président de la République, et ainsi se rapprocher gentiment des records jusque-là détenus par Maurice d'Okhuysen et Marcel Rolland, qui ont respectivement porté l'écharpe à quatre et cinq reprises.  

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

3e étape du Trophée National du Cross : Adrien Fouchet provoque le destin avec Dunquin

Jeune jockey au service de Guillaume Macaire et Hector de Lageneste, Adrien Fouchet travaille depuis peu avec Patrice Quinton. L'entraîneur manchois, spécialiste du cross, a permis à son pilote de remporter son premier grand évènement du genre à Lignières avec Dunquin, une vaillante coursière qui avait été malchanceuse dans les grandes épreuves, mais renverse la tendance aujourd'hui dans la 3e étape du Trophée National du Cross Haras du Lion. Tenant du titre, le sympathique Densovent est malheureusement tombé au champ d'honneur.