Frascati, un autre Lagarde qui franchit des montagnes

25/02/2020 - Anglo-Arabie
Tous en rang : c’est la rentrée des classes sur l’hippodrome des Grands Pins, à Mont-de-Marsan. Honneur aux Anglo-Arabes qui ont été les premiers à croiser le fer ce mardi 25 février dans un steeple-chase remporté par Frascati Lagarde, prometteur à 3 et 4 ans en plat et en haies, et qui tend aujourd'hui à s’affirmer comme l’un des bons éléments de l’Anglo-Arabie sur les gros obstacles. 
 
Frascati Lagarde et Nathalie Desoutter, en route vers la victoire !
(Source: Robert Polin)
 
 
 
À l’évocation de ce nom, les plus oenophiles d’entre nous imaginent ce délicieux vin blanc italien provenant de la région du Latium, à côté de Rome. Mais, Frascati, c’est avant tout le nom d’un autre représentant du très en verve Élevage Lagarde. Le nom d’un cheval qui a montré certaines dispositions en plat dès l’âge de 3 ans, triomphant dès ses débuts sur l’hippodrome d’Agen et se plaçant deuxième du dernier lauréat de l’Omnium des AA à 37.5%, Croucracq. Façonné par un homme alternant les deux disciplines du plat et de l’obstacle avec bonheur, Didier Guillemin, Frascati Lagarde effectue des débuts prometteurs sur les obstacles en gagnant une course et en prenant trois deuxièmes places sur les haies, avant de chuter au début de l’année dernière. Réapparu sur les programmes en novembre 2019, le fils de Frisson du Pécos et Onyx de Roches a profité du meeting palois pour apprendre gentiment son métier sur le steeple-chase et affichait quelques prétentions au départ du Prix Laroche, un steeple-chase pour Anglo-Arabes de 5 ans et plus, qui lançait la saison de courses 2020 ce mardi 25 février sur l’hippodrome de Mont-de-Marsan.
 
 
 
Frascati Lagarde, gambadant dans les prés de Paul Couderc
 
 
Bénéficiant de la décharge de la très habile et très en forme Nathalie Desoutter qui montait là sa seule course de la journée, le fils de Frisson du Pécos s’est tout de suite retrouvé aux avant-postes et ne les a jamais quittés, se montrant courageux jusqu’au bout pour contenir la bonne attaque du favori Monfleur du Lia, ce dernier ayant refait pas mal de terrain pour priver Perflort de Verdun du premier accessit. Ce hongre de 5 ans met donc une nouvelle fois à l’honneur l’élevage de Paul Couderc, le président du Syndicat Anglo-Course, ainsi que l’entraîneur local Didier Guillemin, dont les installations jouxtent l’hippodrome des Grands Pins.
 
 
Didier Guillemin, entraîneur à succès en plat et en obstacles, chez les purs et les Anglos !
 
 
Un tandem qui connait très bien la famille maternelle de Frascati Lagarde puisque sa mère, Onyx de Roches, a remporté deux courses dont la Poule d’Essai des 50% à La Teste-de-Buch pour cette même casaque et le même entrainement. Cette belle jument baie a donné cinq autres produits, chacun s’étant illustré à diverses reprises, aussi bien dans les concours de modèles et allures que dans des épreuves… de CSO et d’endurance, gage de cette formidable polyvalence et adaptabilité dont font preuve nos amis à quatre pattes et du travail d’orfèvre réalisé par les structures de reconversion d’équidés en France qui, n’en déplaise aux détracteurs de la cause hippique, donnent cœurs et âmes pour offrir à ces chevaux trop « justes » ou pas assez « bons » pour briller en courses une nouvelle vie et l’occasion d’y exprimer tout leur potentiel. Il s’agit de la souche de la bonne Opale de Roches, la championne de Christian Vallée qui a remporté 8 de ses 9 sorties publiques, gagnante notamment du Prix de l’Élevage des AA, de l’Omnium des AA à 50% ou encore du Grand Prix d’Aquitaine, ici-même, à Mont-de-Marsan. Opale de Roches a également donné naissance à la bonne Silice de Roches (9 victoires), elle-même génitrice de la non moins douée Sissi de l’Abbaye, vainqueur notamment du Grand Prix des Pouliches à 37.5% de Tarbes et du Critérium des Jeunes à 37.5% à Bordeaux-Le-Bouscat.
 
 

Frascati Lagarde lors du Show Anglo 2017

 

Sa propre soeur, Divine Abbaye, lauréate du même Anglo Show chez les femelles en 2019
 
  

Son père, l’imposant Frisson du Pécos, est issu d’une magnifique lignée « made in Pécos » où l’on retrouve le formidable Fax du Pécos (34 victoires) et Family (10 victoires). Officiant cette année au Haras de Pau-Gelos, le fils de Hasa n’est jamais sorti de l’argent en 15 sorties publiques et a notamment remporté certaines des plus belles épreuves de l’Anglo-Arabie : l’Omnium des AA à 37.5% à deux reprises, le Prix de Sélection, le Grand Prix d’Aquitaine, le Grand National des AA à 37.5% et le Prix du Ministère de l’Agriculture à 37.5%. Un cheval avec de l’os, un très beau tissu et un mental de gagneur, qu’il transmet à la plupart de ses produits, sa première génération de 3 ans ayant fait « tilt » d’entrée avec Frascati Lagarde, son premier gagnant, mais aussi Frisson Bleue (meilleur mâle de 2 ans au Grand Show Anglo 2017 et gagnant du Prix du Ministère de l’Agriculture à 37.5%) et Firenze du Pécos (Grand Prix des Pouliches et Grand Critérium à 37.5%). 

 

Frisson du Pécos, un étalon suivre chez les Anglo-Arabes


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Conan Doyle vainqueur pour sa rentrée ? Élémentaire, mon cher Watson !

 Absent pendant 527 jours, Conan Doyle n’a pas tremblé pour sa réapparition, s’imposant d’emblée sur un parcours qu’il ne connaissait pas, celui des 4.100m du cross palois. L’élève de Thomas Fourcy, dont c'est le premier succès dans la discipline du cross, est un pur produit de l’élevage Le Tellier, un nom bien connu de l’Anglo-Arabie, et met une nouvelle fois à l’honneur la casaque de Magalen Bryant en ce meeting de Pau 2019-2020.

Coup d'essai, coup de maître pour Galien de Lagarde

 Victorieux hier du Prix Émile Lestorte, course à conditions pour Anglo-Arabes de 4 ans disputée sur les 3.500 mètres de l'hippodrome palois, Galien de Lagarde n'a pas trahi l'estime que lui porte son entourage, ce dernier l'ayant préservé et préparé en vue de cet engagement. Retour sur cette victoire du fils de Kap Rock, étalon confirmé chez les Anglo-Arabes qui fut lui aussi entraîné par le maître royannais, Guillaume Macaire.