Les p'tits nouveaux du Haras de Précolette : les futurs grands de demain ?

10/05/2021 - Focus Elevage
Niché depuis maintenant 34 ans en plein coeur du marais poitevin, à l'orée de la "Venise Verte", là même où est né et a grandi le multiple placé de Groupe Graignes ainsi que le lauréat de Listed à Auteuil Zarisk, le Haras de Précolette de Jean-Paul Challet nous a ouvert ses portes à la toute fin du mois d'avril afin de nous présenter ses "N21", à retrouver en photos ci-dessous.

Franck Soulard, fidèle bras droit de Jean-Paul Challet depuis maintenant plus de trente ans, en train de discuter "avenir" avec la jeune garde du Haras de Précolette

 

S'il n'a pas forcément une tête à chapeau, Jean-Paul Challet peut néanmoins se targuer d'avoir endossé plusieurs casquettes au fil des années afin d'assouvir sa passion viscérale pour les courses et les chevaux. En effet, cet ancien Directeur Général du groupe Mutavie (filiale épargne-assurance du grand groupe Macif, ndlr) a tout d'abord fièrement arboré celle de permis d'entraîner, de la fin des années 1970 au début des années 1980, préparant lui-même ses pensionnaires sur le centre d'entraînement de Chantilly, dans l'Oise, dont le bon cheval d'osbtacles Mouronrouge, gagnant à Auteuil. Devant faire face à de plus en plus de responsabilités au sein de son entreprise, Jean-Paul Challet a donc progressivement délaissé sa casquette d'entraîneur pour celle d'éleveur, créant de toutes pièces, en 1987, sa propre entité d'élevage, le Haras de Précolette, niché aux frontières des départements de la Vendée et des Deux-Sèvres, sur la commune de Coulon très exactement.

 

 

Vue aérienne du Haras de Précolette, dans les Deux-Sèvres...

 

 

... et une autre un peu plus "terrestre"

 

Une structure s'étendant sur plus de 32 hectares de prairies verdoyantes bordées d'arbres, en plein coeur du marais de poitevin, où sont nés d'excellents compétiteurs pour le compte des Écuries EurolingAltimaJema et Fertilia (les trois entités d'élevage de Jean-Paul Challet, ndlr), aussi bien en plat qu'en obstacle d'ailleurs. Parmi eux, le multiple placé de Groupe en plat Graignes, classé notamment troisième du Critérium International (Gr.1), avant d'être vendu 600.000€ à la vente de l'Arc 2019, pour le compte d'un entourage anglais. Revenu en France entre temps, le fils de Zoffany est parvenu à renouer avec la victoire au tout début du mois, sur l'hippodrome de Sablé-sur-Sarthe, sous la lourde charge de 60 kilos.

 

Graignes, l'un des meilleurs éléments nés et élevés au Haras de Précolette de Jean-Paul Challet (© APRH)

 

Autre porte-étendards du Haras de PrécoletteZyzzyva, vainqueur à deux reprises en compétition en plus d'une troisième place dans le Prix des Chênes (Gr.3) à 2 ans, ainsi qu'Ikra, gagnante d'un Prix Achille Fould (L.) à Auteuil, Zarisk, victorieux lui aussi sur la Butte Mortemart, dont une fois dans le Prix Prince d'Ecouen (L.), sans oublier Dylidancer, un troisième du Prix Duc d'Anjou (Gr.3) et de deux autres Listed (Prix Philippe Ménager et Camille Duboscq) sous la férule de Gabriel Leenders. Un cheval élevé au haras par Franck Soulard, fidèle bras droit de Jean-Paul Challet depuis maintenant 33 ans - sur les 34 années d'existence de l'établissement ! - avec qui nous nous sommes enfoncés dans leurs prés deux-sévriens pour partir à la rencontre des Précolette nouveaux ! 

 

PAR ICI POUR PLUS DE PHOTOS DES "N21" DU HARAS DE PRÉCOLETTE

 

Commencons par ce très joli mâle issu de Roman Candle et Nana de Boitron, multiple placée en obstacle et soeur des excellents Tac de Boistron (2x Prix Royal-Oak, Gr.1) et De Boitron (8 victoires en obstacle et 3e SIlver Trophy Chase, Gr.2) 

 

 

Toujours chez les mâles de 3 ans, ce fils de Zarak et de Zina Blue, une soeur de Morandi (Critérium de Saint-Cloud, Gr.1) gagnante en plat à l'âge de 3 ans

 

 

Voici d'ailleurs un fils de Morandi, issu  de Star of Doha, une fille de Lawman descendant en droite ligne des cracks Rebecca Sharp (Coronation St., Gr.1) et Golden Horn (Prix de l'Arc de Triomphe, Gr.1, Eclipse St., Gr.1, Derby d'Espom, Gr.1, Irish Champion St., Gr.1), étalon)

 

Au tour maintenant de ce fils de George Vancouver et de Sunshinesonleith, soeur et fille de deux black-types en Irlande et aux États-Unis et mère de Mrs Dukesbury, lauréat d'une Classe 2 à Nantes

 

Terminons avec notre coup de coeur et cet autre produit de George Vancouver, une femelle par Paximadia et donc nièce de la championne Euro Charline, victorieuse entre autres des Beverly D. Stakes (Gr.1) en plus d'avoir terminé deuxième des Falmouth Stakes (Gr.1), de la Dubai Turf (Gr.1) et des Lockinge Stakes (Gr.1)

 

Fin de journée, travail terminé... il est temps d'aller boire un ch'ti canon !


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Les futurs espoirs de l'élevage de Jean Hardy

 Son élevage a déjà signé 2 victoires et 8 places cette année pour 18 sorties. Auteur de ces victoires, Hêtre Rouge, dépendant de l’entraînement d’Erwan Grall, a joué de malchance pour son retour à Auteuil mais devrait redorer son blason durant l’année. Les quatre autres représentants de l’élevage parviendront sans doute à offrir d’autres gagnants au cours de la saison, mais aujourd’hui, c’est bien de la nouvelle génération qu’il est question. Partons à le rencontre des futurs Hêtre Rouge, Bois Flotté, Paris d’Auteuil et Feu de Bois.

Le Haras des Petits Champs, à cheval entre nouveaux espoirs et anciennes gloires

Résidant  en plein coeur de la campagne saintongeaise, à Gémozac, en Charente-Maritime, Karine Belluteau et son compagnon, Christophe Gustave, nous ont ouvert les portes de leur Haras des Petits Champs, afin de nous présenter leur nouveau cru de cette saison tout en nous donnant des nouvelles de leurs anciens fers de lance, Blue Panis et Blue Soave, coulant aujourd'hui une douce et paisible retraite chez leurs éleveurs.