À la découverte de la nouvelle garde de l'Élevage de la #HauteRaziniere

29/07/2021 - Focus Elevage
Passé de l'élevage de bovins à celui de chevaux de courses en 2018, Thierry Desgranges, l'instigateur de l'Anjou Foal Show, nous a ouvert les portes de son Élevage de la Haute Razinière, implanté sur la commune de Bouchemaine (Maine-et-Loire), afin de vous présenter sa jeune garde, dont une fille de No Risk At All qui prendra part au National de l'Obstacle du Haras du Pin, mardi prochain.

Thierry Desgranges, un éleveur heureux au milieu des protégés de son Élevage de la Haute Razinière

 

Bien qu'il n'ait aucun lien de parenté avec le monde des courses, ni même celui du cheval de manière générale, Thierry Desgranges a néanmoins lui aussi rapidement éprouvé un amour indescritpible pour la plus belle conquête de l'Homme, à tel point qu'il a décidé d'en faire son métier, il y a seulement trois ans. En effet, après s'être occupé d'un troupeau de bovins en sélection charolaise durant une bonne quinzaine d'années, ce dernier a décidé de se consacrer entièrement à sa passion pour les chevaux et les courses d'obstacle, en créant de toutes pièces à la force des bras et la sueur du front, sa propre structure d'élevage : l'Élevage de la Haute Razinière

 

Prenez un peu de hauteur afin de découvrir l'Élevage de la Haute Razinière depuis les cieux de Bouchemaine, dans le Maine-et-Loire

 

 

Installé à deux pas des bords de Loire, non loin des structures de ses voisins et amis Ophélie & Jérôme Delaunay (Haras de la Courlais) et David Lumet (Écurie de la Ridaudière), Thierry Desgranges gère seul au quotidien une vingtaine de chevaux qui s'ébattent joyeusement sur la petite cinquantaine d'hectares qui leur sont alloués, au Sud-Ouest d'Angers. Passionné par la génétique, et expert dans l'art de faire remplir des juments qui ne parvenaient plus à être pleines depuis très longtemps (jusqu'à six saisons consécutives pour certaines, ndlr), ce dernier compte donc dans ses rangs une douzaine de poulinières, la plupart avec du caractère gras dès la première mère, mais aussi quelques coursiers au repos, provenant notamment des écuries de Jérôme Delaunay ou encore Pascal Journiac, ainsi que des chevaux à préparer pour les ventes, sans oublier d'autres, plus jeunes (weanlings, yearlings), avec qui il aime prendre du temps afin de parfaire leur éducation.

 

Il semble faire bon vivre dans les prés de l'Élevage de la Haute-Razinière de Thierry Desgranges

 

En quête perpéutelle de nouveautés, avec notamment comme projet de construire un nouveau bâtiment avec boxes et quelques autres paddocks dans un futur plus ou moins proche (permis de construire déjà en vigueur, ndlr), Thierry Desgranges est également l’instigateur de l’Anjou Foal Show, une manifestation dont le but est de rassembler en un seul lieu un ensemble de foals de la région à vocation obstacle afin de les proposer ensuite dans le cadre d’un marché à l’amiable. Un événement dont la deuxième édition aura lieu le vendredi 20 août prochain, toujours la veille du Show Lumet et au Haras de la Courlais des époux Delaunay. Une initiative saluée par bien des professionnels de la filière, courtiers et entraîneurs notamment, français comme étrangers, qui voient là d'un bon oeil de se réunir dans un même secteur afin de rechercher les futurs pépites des courses d'obstacle en l'espace de seulement 48 heures, et qui a d'ailleurs son pendant bourbonnais qui va être lancé à Moulins, le 12 septembre prochain : l'AQPS Foal Show du Centre-Est.

 

 

Thierry Desgranges (à gauche), aux côtés des principales chevilles ouvrières de l'Anjou Foal Show et du Show Lumet: Jérôme et Ophélie Delaunay (Haras de la Courlais), David et Samuel Lumet (Écurie de la Ridaudière) et Arnaud Poirier (France Sire)

 

En attendant ces dates clés de l'obstacle français, Thierry Desgranges aura plaisir à vous retrouver au cours d'un autre temps fort de la discipline, le National de l'Obstacle, qui aura lieu ce mardi 03 août dans le cadre idyllique du Haras du Pin, où il présentera le lot n°31 de la section "Foals Précoces": une fille de No Risk At All qui fait partie des nouveaux-nés de l'Élevage de la Haute Razinière cette saison, en plus de quatre autres, à découvrir sans plus en attendre en photos ci-dessous.

 

PLUS DE PHOTOS ET D'INFOS SUR LA JUMENTERIE DE L'ÉLEVAGE DE LA HAUTE RAZINIÈRE EN CLIQUANT ICI

 

 

Débutons notre "tour de pré" avec ce mâle par Motivator et Day Lili une soeur de Groove (2e Prix Fleuret, Gr.3 et 3e Prix Morgex, Gr.3) par Centennial qui n'est autre que la nièce de Farlow des Mottes (Prix Murat, Gr.2; Grande Course de Haies de Printemps, Gr.3; Prix Orcada, Gr.3; Prix Robert de Clermont-Tonnerre, Gr.3) ainsi qu'une cousine de Pamela des Mottes (Prix Girofla, L.).

 

Voici à présent ce très chic fils de Jeu St Eloi et Bronnsa, gagnante à Auteuil du Prix Lindor sous la férule de Stephan Kalley, et soeur du champion Vision d'Etat (Prix du Jockey-Club, Gr.1; Prince Of Wales's Stakes, Gr.1; Prix Ganay, Gr.1; Hong-Kong Cup, Gr.1; étalon).

 

Terminons avec cette fille de No Risk At All et de la gagnante en haies Linadame, et donc nièce des bons sauteurs Polidam (Foxrock Handicap Chase, Gr.2; 2e Prix Maurice Gillois, Gr.1), Dayladam (3e Prix La Haye-Jousselin, Gr.1) et Elmadam (3e Finot des Poulains, L.) qui participera ce mardi 3 août au National de l'Obstacle du Haras du Pin.


On en parle dans l'article

Voir aussi...

À la découverte de la nouvelle garde du Haras de #Magouët

Fraîchement retraité de ses fonctions de Président Directeur Général du Temple Automobiles, Patrick Lemarié endosse dorénavant la seule casquette d'éleveur et vous emmène en famille dans les verts prés du Haras de Magouët à Campbon (Loire-Atlantique) afin de vous présenter ses nouveaux-nés, appelés à marcher dans les traces laissées par les champions maison comme Got Fly, Gothathir, Got Sun et plus récemment Keyflower.

À la découverte de la nouvelle garde du Haras du #ValdesMerles

Éleveurs toutes races et toutes disciplines confondues, Laure et Didier Giethlen sont notamment à l'origine d'Highway To Hell, Five O'Clock, El Rigoletto, Best Seller, Entrée de Jeu et autre Zara Blue, qui se sont chacun illustrés à haut-niveau. Et c'est sous le franc soleil du Lot que le couple nous a ouvert les portes de leur établissement de Lacapelle-Marival afin de vous présenter les futurs espoirs du Haras du Val des Merles.