Leurs premiers 2 ans en 2021 (4/15) : Birchwood

10/02/2021 - Zoom Etalon
Un bon nombre d'étalons stationnés en France auront leurs premiers 2 ans en piste en 2021. Avant l'apparition de cette génération sur les hippodromes, on se penche sur le profil de ces nouveaux arrivants, en analysant leur carrière, leurs origines, mais aussi les résultats aux ventes et les premiers "bruits de couloir" des entraîneurs. Continuons avec Birchwood, stationné au Haras de la Huderie.

Birchwood, un fils de Dark Angel stationné au haras de la Huderie 

 

Performances : Le pur 2 ans à l'anglaise

Birchwood est le type du 2 ans à l'anglaise, capable d'être très précoce tout en enchaînant les courses à 2 ans. Ainsi, Birchwood a débuté chez Richard Fahey par une victoire en mai de ses 2 ans sur 1000m, avant de poursuivre sur 1200m. Il n'a pas fini en dehors de l'argent tout au long de ses 7 courses à 2 ans. 3e de listed pour sa 3e sortie, il a ensuite gagné les Superlative Stakes (Gr.2) sur 1400m. Il s'est placé sur le podium de 2 Gr.1 : 3e des National Stakes de Air Force Blue, et surtout 3e de la Breeders' Cup Juvenile Turf, à peine 1 longueur derrière le vainqueur Hit A Bomb. Malgré sa campagne très aboutie à cet âge, Birchwood a réussi à regagner une listed à 3 ans sur 1400m à Chester. Cette distance était son vrai terrain de jeu, et sa grande victoire à 2 ans a fait que le Haras de la Huderie a eu beaucoup de concurrence de la part de l'Angleterre et de l'Irlande au moment de le ramener en France. Il est bien là, et prêt à voir ses premiers produits en piste ! 

Etalons vainqueurs des Superlative Stakes: Dr Devious, Dubawi, Olympic Glory...

Podium des National Stakes: Mehmas, Zoffany, Myboycharlie, Rio de La Plata, Holy Roman Emperor...

 

Revoir la 3e place de Birchwood dans la Breeders' Cup Juvenile Turf (Gr.1)

 

Son père : Le premier Dark Angel à s'être installé en France 

En 2018, l'installation de Birchwood à la Huderie a fait couler beaucoup d'encre, puisqu'il était le premier fils de Dark Angel à rentrer au haras en France. Fils d'Acclamation, un père de pères ultra confirmé, Dark Angel en est son meilleur représentant au Haras. Stationné à Yeomanstown Stud, le champion 2 ans s'est affirmé comme une référence dans le registre de la vitesse, à l'origine de 7 gagnants de Gr.1 et plus de 70 gagnants de stakes. On lui doit bien sur le meilleur sprinter du monde, Battaash, mais aussi Raging Bull, Mecca's Angel, Lethal Force, ou encore Harry Angel et Persuasive. Sa saillie a grimpé jusqu'à 85 000 € en 2020, et il est évidemment très recherché via ses fils. Dark Angel a déjà prouvé que ses fils valaient le coup au Haras, puisque Lethal Force est déjà père de Golden Horde (Commonwealth Cup Gr.1) et que Gutaifan est un sire confirmé qui monte en puissance et a pu compter récemment sur Fev Rover (prix du Calvados Gr.2, 4e du Boussac Gr.1). Si un étalon doit prouver par lui-même, Birchwood a déjà pu compter sur le fait d'être le fils d'une star européenne pour séduire les éleveurs. 

 

Dark Angel à Yeomanstown Stud 

 

Sa lignée maternelle : Vitesse sur vitesse !

Si on essaie souvent de ramener de la vitesse sur de la tenue pour raccourcir la distance, Birchwood est né d'une famille de vitesse, avec un père taillé pour le sport. Sa propre soeur Leafhopper a gagné 3 courses en 4 sorties pour John Gosden. Les références sur le sprint sont nombreuses dans sa lignée, à l'image de son cousin étalon Rumbleinthejungle, gagnant des Molceomb Stakes (Gr.3) et 3e des Middle Park Stakes (Gr.1), sans oublier les noms de Prince Sabo, Millyant, Mirza ou encore Bold Jessie, tous présents sous la 3e mère, et tous sont ou vites, ou précoces, soit les deux ! Sa mère Layla Jamil avait aussi bien évidemment gagné à 2 ans... Son 2 ans par Dark Angel, et donc propre frère de Birchwood, a été acheté 260 000£ à la dernière Orby Sale par le Hong Kong Jockey Club. 

Indemne de Sadler's Wells du côté paternel, Birchwood l'est tout autant du côté de sa mère, qui transporte le sang de Danehill via son père Exceed And Excel. Champion sprinter australien, il est l'un des rares de son époque à avoir aussi bien réussi dans les deux hémisphères, et est à l'origine de 8 chevaux millionnaires, dont Excelebration, Mr Stunning, Helmet ou encore Outstrip. Ses filles produisent elles-aussi de tout bons chevaux, à l'image du Derby Winner Anthony Van Dyck mais aussi du crack sprinter Ten Sovereigns, jeune étalon très demandé à Coolmore. En France, les soeurs Magic Attitude et Mission Impassible sont issues d'une mère par Exceed And Excel. Le sang de Cadeaux Généreux coule aussi largement en Birchwood. Lui-même un champion sprinter, et une source connue de 2 ans, il est avéré comme père de mères via Notnowcato, Tasleet, Gregorian (le père de Plainchant) et bien-sûr Dream Ahead, un champion devenu étalon à succès... surtout sur le sprint ! Birchwood a de la vitesse plein les veines ! 

 

Exceed And Excel, une référence sur la vitesse dans les deux hémisphères 

 

Les premiers yearlings : une réussite accompagnée par Huderie Racing 

En marge des premiers passages de yearlings de Birchwood aux ventes, les propriétaires de la Huderie Gilles et Patrick Sayer ont décidé avec leur directeur de Haras Bérenger Bussy de lancer une écurie de groupe : Huderie Racing. Le principe était d'acheter des yearlings par Birchwood pour les placer chez des entraîneurs de 2 ans. Ainsi, ce sont 7 éléments qui défendront la bannière Huderie Racing en 2021, chez Yann Barberot, Christophe Ferland, Charley Rossi, et Didier Guillemin. De manière plus générale, Birchwood a été très bien accueilli, avec 2 premiers yearlings vendus 40 000 € et 42 000 € à la Vente de sélection ARQANA. Nous en avons surtout vus en octobre, 25 au total, parmi lesquels 24 ont trouvé preneur pour une moyenne à environ 17 000 € (tarif de saillie à 5000 €)  et un top à 60 000 € acquis par Ghislain Bozo. Très compacts, faits en 2 ans, et pour la plupart de couleur sombre, les produits de Birchwood sont très signés et semblent précoces à première vue. Cette production homogène a été récompensée, tout comme les éleveurs qui ont fait confiance à l'étalon. 

 

Woox, le frère du très bon 2 ans Axdavali, portera les couleurs de Huderie Racing chez Yann Barberot

 

 

Les premiers 2 ans : "Faciles à entraîner et volontaires"

Directeur du haras de la Huderie, Béranger Bussy a réalisé un gros travail avec Birchwood, en essayant de dénicher une jumenterie précoce et qualiteuse à débuts, comme ce qui avait été fait avec Goken pour sa première saison. Nous ne pouvons que lui souhaiter le même résultat...Il explique: " Tout se passe super bien avec les premiers produits de Birchwood, qui sont majoritairements entraînés par des gens ayant de la réussite avec leurs 2 ans. Nous avons de bons échos de poulains volontaires, faciles à entraîner, et qui montrent bien-sûr pas mal de précocité. On devrait en voir beaucoup dès avril-mai. Avec Huderie Racing, nous avons déjà cherché à étudier des modèles précoces, tout comme lors de sa première saison avec la jumenterie. Richard Fahey, l'ancien entraîneur de Birchwood, a aussi un de ses produits appartenant à David Armstrong, le premier propriétaire du cheval. Il dit qu'il ressemble beaucoup au père ! ". Et oui, les premiers Birchwood sont déjà sur le pied de guerre, à l'entraînement également chez Jean Luc Pelletan, Myriam Bollack-Badel, Antoine de Watrigant, Richard Chotard, Adrien Fouassier, Christophe Escuder, Ludovic Gadbin, François Rohaut ou encore François Monfort...

Birchwood avait sailli près de 100 juments pour sa première saison, et a une production assez large pour 2021, et axée sur la précocité et la vitesse. Ce marché étant florissant, et ayant récemment été valorisé par France Galop, nul doute que ses premiers partants seront suivis avec attention, en espérant qu'ils suivent le même chemin emprunté par les produits de Goken, lancé lui aussi à la Huderie...

 

 

Revoir les explications de Béranger Bussy à propos d'Huderie Racing 

 

 

 

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...