Leurs premiers 2 ans en 2021 (10/15): Storm The Stars

02/03/2021 - Zoom Etalon
Un bon nombre d'étalons stationnés en France auront leurs premiers 2 ans en piste en 2021. Avant l'apparition de cette génération sur les hippodromes, on se penche sur le profil de ces nouveaux arrivants, en analysant leur carrière, leurs origines, mais aussi les résultats aux ventes et les premiers "bruits de couloir" des entraîneurs. Continuons avec Storm The Stars, stationné au Haras de Rosières Aux Salines.

Storm The Stars, le premier fils de Sea The Stars en France à avoir des 2 ans à l'entraînement

 

Ses performances : un classique au coeur d'une génération exceptionnelle

Entraîné par William Haggas, Storm the Stars a été l'un des meilleurs 3 ans de sa génération sur la distance classique. Malheureusement, il n'a pas pu remporter son Gr.1 en tombant sur un cru de très haut niveau. Ainsi à 2 ans, Storm The Stars a pris deux 2e places, battu une fois par Aloft (2e du Racing Post Trophy Gr.1), puis par Golden Horn. Gagnant de son maiden en avril de ses 3 ans sur 2000m, Storm the Stars a ensuite été 2e du Chester Vase (Gr.3), puis a gagné sa listed, avant de finir 3e du Derby d'Epsom (Gr.1) derrière Golden Horn et Jack Hobbs, ce dernier le battant à nouveau dans l'Irish Derby. Ces deux champions ont ensuite confirmé qu'ils étaient deux chevaux de très haut niveau. 3e du Grand Prix de Paris (Gr.1), Storm The Stars a ensuite remporté un 1er groupe mérité dans les Great Voltigeur Stakes (Gr.2), une préparatoire au St Leger, qui se dispute sur 2400m. Il s'est ensuite classé 4e de la dite course, concluant une saison pleine de constance. Envoyé ensuite en Australie, il s'y est placé deux fois au niveau groupe sous la férule de Chris Waller. 

 

Etalons au palmarès des Great Voltigeur Stakes: Alleged, Rainbow Quest, Milan, Stowaway...

Etalons sur le podium du Derby d'Epsom: Ballymoss, Blushing Groom, Rheingold, Law Society, Beat Hollow, King's Theatre, Shantou, Fame And Glory, Dubawi, Walk In The Park, Hawk Wing...

Etalons sur le podium de l'Irish Derby: Theatrical, Caerleon, King's Theatre, Hernando, Gentlewave, Dalakhani, Sholokhov, Ballingarry...

 

 

Son père : Sea The Stars, un phénomène en piste comme au Haras 

Champion inoubliable en piste, Sea The Stars n'a pas déçu ses fans au Haras. Il trône aujourd'hui à 150 000 € la saillie à Gilltown Stud, et est déjà le père de 14 gagnants de Gr.1 ! Ses statistiques globales sont excellentes, avec quasiment 66% de gagnants par partant, et 12% de gagnants de stakes par partant. Il a frappé fort dès ses premières générations, et compte déjà plusieurs millionnaires. Le créneau de Sea The Stars est le "classicisme", lui même étant un vrai cheval de 2000-2400m, mais avec une pointe de vitesse très prononcée. Evidemment, Sea The Stars n'est pas un vecteur de précocité caractérisée, et n'a pas encore de gagnants de Gr.1 à 2 ans, malgré d'excellents performers à cet âge. En tant que père de pères, il s'affirme déjà comme un bon continuateur avec Sea The Moon, qui est lui-même père de gagnants de Gr.1 en plat comme en obstacle. L'influence de Sea The Stars dans cette discipline est appelée à s'étendre. Malgré tout, ses fils savent produire en plat, à condition de ne pas chercher un 2 ans pour Royal Ascot...

 

Sea The Stars, un immense crack qui ne déçoit pas au Haras !

 

 

Sa lignée maternelle : un petit-fils de la matronne Mariah's Storm

Storm The Stars est un fils de Love Me Only, une jument inédite qui avait pourtant été acquise par Summer Wind Farm pour 2,1M$ à Keeneland. En effet, elle est une soeur par Sadler's Wells du grand coursier et étalon Giant's Causeway. Cette famille exceptionnelle, engendrée par la matronne Mariah's Storm, est aussi celle de Gleneagles, Happily, Decorated Knight, Marvellous, Coolmore, Vatican City... Encore jeune maman, Love Me Only a eu des produits de War Front en 2018 et 2019, de quoi, pourquoi pas, étoffer encore un peu plus cette lignée de haut vol. 

 

L'oncle de Storm The Stars, The "Iron Horse" Giant's Causeway, un cheval qui a laissé une trace indélébile en piste comme au Haras 

 

Comme nous l'avons cité plus haut, Love Me Only est une fille du chef de race Sadler's Wells, qui est évidemment un père de mères exceptionnel. Ses filles sont à l'origine d'Enable, Flintshire, Conduit, Sakhee, War Of Will, Reliable Man, Campanologist, Divine Proportions, Peeping Fawn... Sa présence dans un pedigree n'est évidemment pas une denrée rare, mais tout de même un gage de qualité. Le croisement de Sea The Stars avec des filles de Sadler's Wells est très efficace, avec un taux de vainqueurs de 60%, et a déjà donné les gagnants de Gr.1 Taghrooda et Fifty Stars, en plus des gagnants de groupes Knight To Behold, Raa Atoll... et Storm The Stars bien-sûr ! Mariah's Storm, la géniale grand-mère de Storm The Stars, est quant à elle issue des oeuvres de Rahy, un étalon à succès, qui est aussi le père de mères d' Alpha Centauri, Declaration Of War, Sophisticat, Megahertz... Le pedigree étendu de Storm The Stars met en lumière de grandes matronnes comme Urban Sea et sa mère Allegretta, Mariah' Storm, mais aussi Park Appeal et Glorious Song. La génétique de Storm The Stars parle donc en sa faveur. 

 

La grand-mère de Storm The Stars, Mariah's Storm, fut l'une des plus grandes matronnes de son ère hippique 

 

Les premiers yearlings : du modèle pour les deux disciplines 

La première génération de Storm The Stars a laissé entrevoir des poulains et pouliches avec beaucoup de physique. Nous en avons peu vu aux ventes de "plat", seulement 3 en octobre, dont un mâle vendu 6000 €. Cependant, il faut rappeler que Storm The Stars a sailli une jumenterie mixte d'entrée de jeu, ce qui le prédestine à avoir peut-être plus de produits en tant que stores dès cette année. 

 

Les premiers 2 ans : des poulains bien nés à l'entraînement

En tant qu'étalon "mixte" Storm The Stars ne sera pas celui sur lequel tous les yeux seront braqués avec ses premiers 2 ans. Nous devrions tout de même en voir quelques-uns dès cette année, car il a sailli des juments de plat, et pas des mauvaises ! Ainsi, Ludovic Gadbin en a déjà deux à l'entraînement, dont Astral Spirit, premier produit de la bonne Astral Merit (prix Lyphard listed). Henri Alex Pantall entraîne quant à lui Pekara, une soeur du placé de listed Nobody's, et Julien Jouin a sous sa responsabilité le premier produit de la gagnante à 2 ans Threonine, qui est une cousine éloignée de Rainbow Quest, Warning et Commander In Chief. Deux produits de l'écurie des Mottes sont également destinés à être exploités à 2 ans, et sont actuellement au pré-entraînement chez David Lumet. Il y a notamment une femelle issue de la bonne Alicenora, gagnante à 2 ans à Saint-Cloud et soeur du précoce Tigre du Terre, double placé de stakes à 2 ans. 

Il a également reçu le soutien de Rabbah Bloodstock, avec notamment une bonne jument nommée Umneyati, gagnante trois fois à 2 ans et également placée de listed à cet âge. Storm The Stars est un cas un peu particulier parmi les étalons de première production, et nous devrions donc voir ses premiers produits au 2e semestre. Cependant, le fait d'en voir déjà 4 déclarés à l'entraînement montre tout de même qu'ils sont capables d'aller au travail assez tôt. 2021 ne sera donc pas une année charnière pour Storm The Stars, ce qui ne l'empêchera pas d'avoir quelques partants, et pourquoi pas ses premiers gagnants ! 

 

 

Storm The Stars est désormais stationné dans l'Est au Haras de Rosières Aux Salines 

 

 

 

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...