Walk in The Park, mal aimé en France, superstar en Irlande

15/03/2021 - Zoom Etalon
Il serait rentré étalon en France de nos jours, Walk In The Park aurait fait un carton. Mais à l'époque, personne ne voulait de cet énorme fils de Montjeu, malgré ses performances en béton et son joli pedigree. Depuis, il est parti en Irlande pour une fortune, et Coolmore en a fait une superstar des rings... et maintenant des pistes ! Sa première génération irlandaise a en effet remporté les 3 bumpers de 4 ans à Punchestown ce lundi. 

Walk In The Park devient la star attendue par toute l'Irlande 

 

Si en 2021, un haras avait annoncé l'arrivée d'un cheval comme Walk In The Park dans sa cour d'étalons, les éleveurs français auraient crier "alleluia" et fait la queue, chéquier en main, pour s'offrir une de ses saillies. Hélas, on ne refait pas l'histoire, et Walk In The Park, le mal aimé en France, est finalement devenu un phénomène en Irlande, où en quelques saisons, il a sailli plus de juments qu'il n'en aurait jamais reçues dans l'hexagone. Fils de Montjeu, un étalon ultra-recherché en obstacle, avec une mère gagnante classique, Walk In The Park a fait une excellente carrière chez John Hammond, tout en ne réussissant pas à gagner son groupe. 3e du Critérium International à 2 ans, il a fait la campagne classique anglaise à 3 ans, en finissant en trombe dans le Derby d'Epsom à la 2e place derrière Motivator. A 5 ans, Walk In The Park a même fini par débuter 5e à Auteuil dans le prix Achille Fould, une petite attraction en soi, que de voir un placé de Derby sur la butte Mortemart. 

 

Revoir la 2e place de Walk In The Park dans le Derby d'Epsom

 


Walk In The Park avait été acheté à l'époque par Marc Sémirot, vétérinaire qui avait monté le Haras du Val Raquet en Normandie. Il y a fait 4 années à un tarif autour des 3000 €, saillissant correctement par le nombre, mais pas par la qualité. Enorme cheval de 1m76, plus déménageur que danseuse étoile, Walk In The Park est arrivé en 2013 au Haras des Granges quand son propriétaire a cessé l'étalonnage, et il n'y a sailli qu'une poignée de juments pendant 2 ans... avant d'exploser de l'autre côté de la mer d'Irlande ! S'il avait réussi à faire une gagnante de listed en plat à la surprise générale nommée Dance In The Park, c'est en obstacle qu'il a franchi les paliers avec les 2 champions Douvan et Min. Tout deux entraînés par Willie Mullins sous la casaque Ricci, ces cracks sont faits dans le moule de leur père: des énormes chevaux pas très gracieux, mais qui ont une puissance hors du commun. 

 

Douvan, un cheval immense par le talent comme par la taille (plus de 1m75 !)

 

Quand on se penche sur les pedigrees de Min et Douvan, on se rend bien compte du potentiel améliorateur de Walk In the Park. Coolmore l'a vu avant tout le monde, et a surtout mis un chèque qui ne se refusait pas sur la table pour l'acquérir à la fin de sa saison de monte 2015. Du Haras des Granges, où il avait sailli 78 juments, son record français, il est parti à...Grange Stud ! Et dire qu'il était censé faire son retour en Normandie pour se rapprocher d'une vraie jumenterie d'obstacle qui l'attendait à bras ouverts. Walk In The Park est donc arrivé en 2016 à l'âge de 14 ans en Irlande, à un tarif privé, et les irlandais lui ont déroulé un pont d'or. Il est ainsi passé à plus de 200 saillies dès 2016, et a pu faire en deux saisons, dans la Verte Erin, le nombre de juments qu'il avait saillies en France. Il faut dire que Walk In The Park signe ses produits comme les irlandais les aiment, c'est à dire avec énormément de taille, du coffre, bref, tout ce qu'il faut pour faire un top price à la Derby Sale. 

 

Revoir Walk In The Park à Grange Stud 

 

Dès lors, tout ceux qui avaient des Walk In The Park dans leurs prés en France se sont frottés les mains, car les courtiers irlandais sont venus tout rafler. Pourtant à ce jour, il  n'a eu qu'une cinquantaine de partants différents outre-Manche, mais les 2 cracks Min et Douvan ont perduré et remporté plus de 15 Gr.1 à eux deux. Sans avoir une vague de sauteurs, Walk In The Park a été propulsé star des rings de ventes, que ce soit avec les foals, les stores, et surtout les chevaux de Point to Point. En 2020, le propre frère de Douvan a été acheté 570 000 £ après une victoire de P2P, tandis que Ginto, un poulain issu d'une souche complètement creuse, a fait afficher 470 000 € après un succès du même genre. Les stores marchaient tout aussi bien, avec la soeur d'Altior vendue 300 000 € à Gordon Elliott en 2020 à la Derby Sale. 

 

Encore une fois très signé de papa, le propre frère de Douvan avait fait afficher une fortune aux ventes de P2P en 2020 ! (© Sarah Farnsworth)

 

Sans même attendre la confirmation du nombre et des pistes, les éleveurs irlandais lui avaient donc envoyé leurs meilleures juments, et 2021 s'annonce comme le début d'une nouvelle ère pour Walk In The Park. Sa première génération irlandaise a maintenant 4 ans, et commence à perpétrer la tradition des coups d'éclat qui avait été l'apanage de sa carrière. Aujourd'hui à Punchestown, les 3 bumpers de 4 ans ont été remportés par des "Walk In The Park" : Limerick Lace, Ernest Gray et Last Quarter. Preuve qu'il a sailli des books de grande qualité, les mères des 3 produits étant toutes au moins gagnantes de listed, voire de groupes. S'il fêtera ses 20 ans l'an prochain, Walk In The Park a déjà réalisé un tour de force digne de son potentiel d'améliorateur entrevu ces dernières années. Et pendant que l'Irlande se régale, nous regardons avec un peu de regrets l'irrésistible ascension de Walk In The Park, en se disant qu'on a loupé quelque chose... Si on avait su ! 

 

 

La pouliche Limerick Lace, l'un des 3 produits de Walk In The Park gagnante de son bumper à Punchestown en débutant 


Voir aussi...