Karaktar signe sa première victoire en plat à Vichy avec une AQPS

20/05/2021 - Zoom Etalon
Jeune étalon du Haras de Cercy, l'ancien Aga Khan Karaktar s'illustre aujourd'hui pour la première fois avec ses produits, grâce au succès d' Isatis Macalo. Cette AQPS de 3 ans a débuté victorieusement à Vichy dans un bon lot, elle qui est entraînée par Mathieu Pitart et a été élevée dans la Nièvre par Sylvie Bouchanville. 

 

Karaktar était décrit en son temps par son entraîneur Alain de Royer Dupré comme un "cheval d'Arc". Gagnant de son maiden à 2 ans, âge auquel il s'est placé de groupe, ce représentant de la casaque et de l'élevage Aga Khan a gagné le prix Noailles (Gr.3) à 3 ans, avant de se blesser dans le Jockey Club. Il est revenu à l'automne en remportant le prix du Prince d'Orange (Gr.3), mais n'a jamais pu disputer l'Arc. Acheté 110 000 € aux ventes d'élevage ARQANA pour faire la monte au Haras de Cercy, Karaktar représentait une belle opportunité pour l'obstacle. S'il avait performé en plat, il avait le modèle requis, et un frère placé de Gr.1 en haies. Issu d'une mère par King's Best, son père High Chaparral s'est illustré en obstacle avec l'un des plus grands champions du steeple anglais, Altior

 

 

 

Isatis Macalo s'impose du minimum devant Il n'y a pas Photo 

 

Faisant le show à chaque porte ouverte du Haras de Cercy, Karaktar a été soutenu avec 71 juments dès sa première année. Logiquement, il a transmis sa classe de plat à ses rejetons, ce qui permet de voir de plus en plus de jeunes 3 ans AQPS de sa première génération en piste. Ils n'ont pas tardé à frapper, ce jeudi à Vichy précisément, avec la victoire d' Isatis Macalo dans une course pour femelles convoitée, où elle affrontait pour ses débuts des pouliches ayant déjà gagné. Qu'importe, la pensionnaire du très habile Mathieu Pitart a montré de la classe et du courage sous la selle d'Axelle Nicco, pour s'imposer devant l'estimée Il N'y A Pas Photo. La pouliche fait briller la casaque de Sylvie Chevrin, associée à plusieurs personnes dont l'entraîneur autour de cette élève de Sylvie Bouchanville

 

Sylvie Bouchanville, éleveuse des "Macalo" en 2014 à Saint Lo

 

 

L'affixe "Macalo" est en effet propre à l'élevage nivernais de Sylvie Bouchanville, puisqu'il est la contraction des prénoms des 3 filles de Sylvie: Marie, Camille, et Louise. Issue d'une souche remontant à la matronne de l'élevage d'Armaillé Judelle, Isatis Macalo montre déjà plus d'aptitudes que sa mère Victoire de Forme, une fille du rare Sabrehill qui n'avait fait mieux qu'une 4e place en piste. Récupérée à la fin de sa carrière de course par Sylvie Bouchanville, elle fait briller son élevage, réputé pour ses chevaux de complet, avec même un étalon de sport par Network nommée Cher Epoux. La vocation course est une passion pour les Bouchanville, qui n'ont qu'une poignée de poulinières, mais ont gagné à Auteuil avec Cachaca Macalo. Il se trouve que leur fer de lance actuel, Galice Macalo, est la grande soeur d' Isatis Macalo. Placé de listed et 5e de Gr.1 en haies Outre-Manche, Galice Macalo reste sur une victoire très démonstrative à la fin mars, et devrait être très intéressant à suivre l'hiver prochain. Souhaitons que sa petite soeur lui emboite le pas, mais elle a déjà remporté une course d'importance, la toute première de Karaktar ! 

 

La machine est lancée pour Karaktar !


On en parle dans l'article

Voir aussi...