Trillium, la nouvelle fusée du roi de la vitesse No Nay Never

28/07/2022 - Zoom Etalon
En remportant les Molecomb Stakes face aux mâles en battant le record de la piste, Trillium est devenue la quatrième 2 ans gagnante de Groupe en 2022 de No Nay Never. Le sprinter américain, fils de Scat Daddy s’affirme saison après saisons comme une référence mondiale pour produire des chevaux de vitesse. Une fois n’est pas coutume, ses produits s’annoncent redoutables dans les plus belles épreuves réservées au 2 ans du mois d’aout. 

  No Nay Never, la vitesse a l'état pur ©Coolmore

 
En plein cœur de Glorious Goodwood, les Molecomb Stakes, un Gr.3 réservée au 2 ans sur 1000 mètres ligne droite est une épreuve réputée pour révéler de futurs étalons labélisés « vite et précoce ». Ainsi parmi les récents lauréats on retrouve les noms de Cotai Glory, Bungleinthejungle, Zebedee, ou encore Havana Grey. Grand favori de l’édition 2022, Rocket Rodney un fils de Dandy Man possédait toutes les caractéristiques des chevaux évoqués précédemment. Parti comme un dragster, le poulain va devoir s’avouer vaincu et reconnaitre la supériorité de la pouliche Trillium, qui bat au passage le record de l’épreuve. La pensionnaire de Richard Hannon, permet d’offrir un nouveau succès dans cette épreuve à son père No Nay Never dans ce Gr.3, après les succès en 2021 d’Armor, actuel étalon au Haras de Bouquetot.
 
 
Trillium, paisante lauréate des Molecomb Stakes ©Racing post
 
 
Bombe de vitesse américaine, No Nay Never avait suivi les parcours que Wesley Ward réserve à ses 2 ans les plus talentueux. A savoir des débuts très tôt dans la saison sur 900 mètres aux États-Unis, puis Royal Ascot dès la deuxième sortie, avant d’enchaîner en août avec le Prix Morny (Gr.1) à Deauville. Ce puissant poulain noir, facilement reconnaissable avec ses œillères assorties à sa casaque, bleue et rouge pour ses deux premières sorties, puis noires après avoir été acquis par la Team Coolmore. La plus grande entité d’élevage du monde n’avait pas laissé passer ce  poulain issu de la 3e génération d’un Scat Daddy qui commençait à s’affirmer comme un étalon extraordinaire. Après une courte saison de 3 ans conclue par une 2e place de Breeders’ Cup Sprint (Gr.1) derrière Bobby’s Kitten, No Nay Never va entamer sa deuxième carrière, celle d’étalon.
 
   No Nay Never dans le Prix Morny ©APRH
 
 
Proposé à 20 000€ en première saison, No Nay Never cochait toutes les cases pour devenir un étalon à succès : vitesse, précocité, modèle, pedigree paternel et maternel. Outre le fait qu’il soit un fils de Scat Daddy (devenu père de père à succès), No Nay Never est issu d’une souche américaine, dans laquelle on retrouve des gagnants de Gr.1 à 2 ans sur le dirt, mais aussi Half a Year, un lauréat en Angleterre des Saint James’s Palace Stakes (Gr.1). Dès sa première génération, le raz-de-marée No Nay Never était en marche. Lors de l’année 2018, on dénombrera 15 black types, dont le vainqueur de Gr. 1 Ten Sovereigns, qui est depuis son voisin de box dans la cour des étalons de Coolmore.
  
Ten Sovereigns, premier fils de No Nay Never à faire la monte ©Racing TV
 
 
Depuis, Coolmore a fortement réévalué le prix de saillie de son super sire, dépassant la barre des 100 000€ chaque année depuis 2019. En 5 générations de produits en âge de courir, No Nay Never est déjà le père de 39 gagnants de Stakes, dont 3 vainqueurs de Gr.1. Sa génération de 2 ans en 2022, conçue au tarif de 175 000€ , s’annonce très prometteuse. Hormis Trillium, on retrouve Blackbeard (Prix Robert Papin Gr.2, Marble Hill Stakes Gr.3), Meditate (Albany Stakes Gr.3), Little Big Bear (Anglesey Stakes Gr.3). Autant de juveniles qui devraient lutter pour les premières places dans les premiers Grs. 1 de la génération, notamment le premier d’entre eux, les Phoenix Stakes début aout au Curragh.  
 
 
L'avenir s'annonce radieux pour No Nay Never ©Coolmore

Voir aussi...

Quand Coolmore utilise Dubawi : 4 ans après, ça peut faire fort !

En 2018, après plus de 10 ans de "guerre froide" entre Coolmore et Godolphin, les deux superpuissances se sont réconciliées et ont recommencé à travailler ensemble. Ainsi, Coolmore a envoyé cette année là son premier wagon de juments à Dubawi. 4 ans plus tard, ça peut faire fort, puisqu' Aidan O'Brien trouve la possibilté de gagner ses 10e Oaks d'Epsom avec Concert Hall, une fille de Dubawi, ou rêve encore d'un nouveau crack avec Alfred Munnings, le frère de Snowfall par la star de Darley. 

Le Prix Saint-Alary pour Above The Curve, la réussite française de Joseph O'Brien et American Pharoah

Deuxième étape du parcours classiques pour les pouliches de 3 ans, le Prix Saint-Alary 2022 est revenu à la visiteuse irlandaise Above the Curve. Propriété de Coolmore, elle est entraînée non pas par Aidan O’Brien, mais par son fils Joseph, qui remporte son deuxième Gr.1 à Longchamp en quinze jours, après State of Rest dans le Prix Ganay. La France réussit également bien à l’étalon American Pharoah, qui avait remporté son premier Gr.1 européen à Saint-Cloud avec Van Gogh. 

Décevant en Europe, So You Think domine le classement des étalons en Australie

Champion en piste en Australie, avant d’être acquis pour 25 millions de dollars par Coolmore, So You Think va également briller en Europe remportant encore 5 Gr.1. Entré étalon avec un profil rare, So You Think va faire la double saison de monte pendant quelques années. Cependant, après avoir échoué en Europe, il s’est installé en Australie, pays dans lequel il brille, ayant donné rien que ce samedi 3 gagnants au plus haut niveau. 

Premier partant, premier gagnant : l'étalon Coolmore Sioux Nation démarre fort en Irlande

Grâce à un superbe changement de vitesse dans les derniers mètres de course, Ocean Quest est devenue la première gagnante de sa génération, à savoir celle des 2 ans en Irlande. La pouliche offre ainsi une première victoire à son père Sioux Nation. Le fils de Scat Daddy, gagnant de Gr.1 à 2 ans sur 1200 mètres ne devrait pas en rester là, et est le grand favori pour le titre de meilleur étalon de première production européen.  

Cheltenham 2022 : Brazil, où quand Coolmore domine Niarchos sur la colline

C'était à s'y méprendre comme une joute classique de plat à l'arrivée du Boodles Juvenile Hurdle (Gr.3), lorsque Brazil et Gaelic Warrior se sont livrés à un duel de titans dans ce handicap pour 4 ans de 21 partants. Le vainqueur est un "Coolmore" propre frère du double vainqueur classique Capri, qui devance un "Niarchos" passé par l'école Macaire après son achat à la BBAG. Du 100% obstacle ? Certainement pas !