Irish Champion Stakes pour Luxembourg : un avion à réaction s'offre des Français conquérants

10/09/2022 - Actualités
Annoncé comme un phénomène depuis l'an dernier, Luxembourg rattrape le temps perdu après avoir raté le Derby sur blessure. Ramené à son meilleur niveau par le maître Aidan O'Brien, le fils de Camelot est sacré meilleur 3 ans dans les Irish Champion Stakes, où il devance les Français conquérants Onesto et Vadeni. Voilà que les cartes sont rebattues pour l'Arc de Triomphe. 

Avec Luxembourg, Aidan O'Brien nous fait encore un drôle de coup dans les Irish Champion Stakes ! 

 

Conquérants, et amateurs de défis, Jean-Claude Rouget et Fabrice Chappet n'ont pas pris peur et ne se sont pas enfermés dans le programme franco-français pour relever le défi dans les Irish Champion Stakes, avec Vadeni et Onesto. Les deux meilleurs 3 ans français se sont battus comme de beaux diables, montrant toute leur classe, avec un Onesto lutteur, et un Vadeni qui termine fort sans avoir eu toutes ses aises. Mais nos frenchies conquérants n'ont rien pu faire face à un avion à réaction nommé Luxembourg, local de l'étape puisque entraîné Aidan O'Brien. Une chose est sûre, le maître de Ballydoyle nous a encore bien eus. 

 

Au terme d'une vive lutte, Luxembourg vient dominer l'alezan de Fabrice Chappet Onesto, qui n'a pas à rougir de sa performance ! 

 

Invaincu à 2 ans, brillant lauréat du Racing Post Trophy à Doncaster, Luxembourg fut annoncé en début de saison comme un vrai phénomène par son mentor. 3e des 2000 Guinées en revenant de là où un cheval ne revient jamais, il fut installé grand favori du Derby d'Epsom, où il s'annonçait quasi imbattable. Malheureusement, une blessure a eu raison de la fin de son printemps classique. Entre temps, Aidan O'Brien n'a gagné aucun de ces classiques européens avec une génération de 3 ans somme toute ordinaire pour Ballydoyle, qui peut compter toutefois sur des 2 ans hors-normes. Mais revenu de bien loin, Luxembourg rattrape le temps perdu aujourd'hui. Il est bien là le meilleur 3 ans classique, et il le prouve en battant nos deux champions "fair and square". 

 

 

Car ce Luxembourg, qu'on se le dise, n'a rien volé à personne aujourd'hui. Auteur d'une rentrée victorieuse dans un Gr.3 il y a quelques semaines, ce poulain au physique de déménageur, sans doute pas encore à son zénith, s'est imposé en force, à la manière des grands. Désormais, il va viser l'Arc de Triomphe, une course qui se cherchait un réel favori dans l'attente de l'annonce concernant la venue (ou non venue) de Baaeed. Nous avions sans doute trop vite oublié Luxembourg, qui aura une vraie carte à jouer lors du premier week-end d'octobre à Longchamp, Baaeed ou pas. Les Irish Champion Stakes sont en plus l'une des préparatoires la plus révélatrice pour l'Arc. 

 

 

Frère d'un gagnant de Gr.2, issu d'une souche qui sent bon les classiques, Luxembourg avait été acheté 150 000 Gns au book 1 de Tattersalls par Michael Magnier, qui a fait rentrer dans l'affaire Georg Von Opel, richissime allemand dont la famille faisait dans la voiture comme son nom l'indique. Son entité hippique, Westerberg, qui a sa casaque, en l'occurence celle de Luxembourg, connaît une réussite grandissante. Elevé par Benjamin Sangster, le fils du légendaire Robert Sangster, qui a été l'un des fondateurs de Coolmore, Luxembourg a pour 3e mère la matrone Wildenstein Albertine, mère de Arcangues, et grand-mère de Aquarelliste. Ces souches sont décidément de retour en vogue. 

 

Coolmore a déboursé 1,2M € pour Hiawatha, le propre frère de Luxembourg, qui vient d'ouvrir son palmarès 

 

Echaudé par les succès à 2 ans de Luxembourg, son entourage a mis la main l'an dernier sur son propre frère à la Orby Sale de Goffs, pour la coquette somme de 1,2 M € ! Nommé Hiawatha, le poulain vient d'ouvrir son palmarès de 4 longueurs au Curragh, au 3e essai, et a de beaux engagements pour l'automne. Lui, comme son désormais illustre grand-frère, sont des fils de Camelot. Champion en piste, le fils de Montjeu s'est installé comme l'une des références ultra-classique en Europe, et évolue aujourd'hui à 75 000 € la saillie. En 2022, il est notamment à l'origine du champion allemand Sammarco, gagnant du Deutsches Derby et du Grand Prix de Munich, et donc de Luxembourg, qui concrétise enfin les espoirs de Ballydoyle... Tout vient à point à qui sait attendre. 

 

Camelot 

Voir aussi...

Little Big Bear : 17e Phoenix Stakes et nouveau record pour Aidan O'Brien

Entraîneur le plus titré de l'histoire, génie à la tête d'une machine de guerre aux rouages bien huilés, Aidan O'Brien bat un record vieux de plus de 150 ans à l'occasion des Phoenix Stakes. En les remportant pour la 17e fois, il devient l'entraîneur le plus titré dans un Gr.1 anglo-irlandais, et célèbre cet accomplissement en fanfare avec un 2 ans hors norme nommé Little Big Bear, acheté par Nicolas de Watrigant l'an passé à ARQANA. 

Grand Prix de Paris : Onesto à la gloire de ses trotteurs

C'est le plus trotteur des galopeurs entraîné en France en ce moment, et certainement pas le plus mauvais ! Elevé par Adam Bowden, un grand ponte du trot aux Etats-Unis, Onesto rassemble les deux disciplines, avec Jean-Etienne Dubois, Mathieu Millet et Fabien Rycroft d'un côté pour le sulky, et Gérard Augustin Normand, Stéphane Billon, Hubert Guy et Fabrice Chappet pour le galop... Tout ce beau monde a trinqué à la même chose hier soir lorsque le fils de Frankel a remporté le Grand Prix de Paris en patron. 

Onesto : de Juddmonte à Juddmonte et de trotteurs à trotteurs !

Impressionnant dans le Prix Greffulhe (Gr.2) pour Fabrice Chappet, le fils de Frankel Onesto a fait briller une association de propriétaires à l'accent très "trot", de Jean Pierre Dubois à Mathieu Millet (Hunter Valley). Issu d'une grande souche Juddmonte, et mettant fin à l'invincibilité de la "vraie Juddmonte" Agave, Onesto a en fait été élevé par Diamond Creek Farm, un haras américain spécialisé à la base... dans le trot ! 

Premier partant, premier gagnant : l'étalon Coolmore Sioux Nation démarre fort en Irlande

Grâce à un superbe changement de vitesse dans les derniers mètres de course, Ocean Quest est devenue la première gagnante de sa génération, à savoir celle des 2 ans en Irlande. La pouliche offre ainsi une première victoire à son père Sioux Nation. Le fils de Scat Daddy, gagnant de Gr.1 à 2 ans sur 1200 mètres ne devrait pas en rester là, et est le grand favori pour le titre de meilleur étalon de première production européen.