Show Anglo 2017 : First Lady Pecos, une Family championne suprême

21/09/2017 - Evénements
Une First Lady originaire du Haras du Pecos a fait aussi bien que sa propre sœur ainée en empochant le titre de champion suprême du Show Anglo cette année sur l’hippodrome de La Teste. Le titre de meilleur mâle a quant à lui été décroché par un représentant du Jean-Luc Gaillard,  venu pour la première fois au Show Anglo de La Teste. Voir le bilan de la journée, les vidéos individuelles, les photos et résultats complets. Source WWW.ANGLOCOURSE.COM
First Lady Pecos a été sacrée championne suprême de la journée, championne des femelles et meilleure de sa section, les 37,5% et plus
 
VOIR LES RESULTATS COMPLETS, VIDEOS INDIVIDUELLES ET PHOTOS DES RAPPELES
 
Elle porte décidemment bien son nom, la championne suprême de ce Show Anglo 2017 s’appelle First Lady Pecos. Elle a honoré son affixe, celui de Sophie de Courval et Patrick Davezac du Haras du Pecos, mais aussi sa famille maternelle et notamment sa sœur, sa propre sœur même. En effet, Fiora du Pecos avait été sacrée championne suprême du Show Anglo 2016 (deat-heat avec la mâle d’Entrée de Jeu). First Lady et Fiora, deux filles d’Ares de la Brunie qui se ressemblent comme deux goutes d’eau (revoir la photo de Fiora) ont un vrai modèle d’Anglo selon les juges qui l’ont choisie. Paul Couderc, Président du Syndicat Anglo Course, organisateur du concours, a même ajouté : "On revient au modèle emblématique de l’Anglo-Arabe de course".
 
Si la plupart des lots portaient le label « A vendre » sur leur page de pedigree, First Lady Pecos avait déjà été vendue depuis le début de l’année par ses éleveurs à Florence et Henri Barbi, de nouveaux propriétaires en Anglo-Arabie. Ce couple venu de Cagnes-sur-Mer a déjà savouré de grandes victoires et ce il y a un an quand leur pouliche Framboise du Pecos avait remporté le Grand-Prix des Anglo-Arabes à Saint-Cloud. Framboise du Pécos est d’ailleurs une cousine de First Lady Pecos. La mère de cette dernière est ultra classique. Family, qui a déjà produit les très bons Faro du Pecos, Fabergé du Pecos, First du Pecos ou encore Fifty du Pecos. Family est aussi la sœur, entre autre de Frisson du Pecos.
 
Stéphane-Richard Simon (à gauche), entraineur de Framboise du Pecos sera le futur metteur au point de First Lady Pecos
  
Et de Frisson du Pecos, il en est question quand on parle du meilleur mâle de ce Show Anglo 2017. Le jeune étalon est le père de Frisson Bleue, également meilleur mâle dans la section des 37,5% et plus. Pour ainsi dire, ce sont bien deux poulains de 2 ans de 50% qui ont été sacrés aujourd’hui. L’origine maternelle de ce poulain est entrée dans le giron de chez Jean-Luc Gaillard du Haras de Beaulieu quand le professionnel avait acheté l’arrière-arrière grand-mère de Frisson Bleue, une certaine Banjerada qu’il entrainait au milieu des années 1980. Celle-ci lui a donné deux classique : Khanjerlion (Prix du Ministère de l’Agriculture, père entre autre de Khanjer Joli) et Banjer Girl (Grand National des AA qui a elle-même tracé en tant que poulinière).
 
Khanger Blue, la grand-mère de Frisson Bleue, a elle aussi "tracé" au haras en donnant deux classiques, le mâle Blue Darling (Prix du Ministère de l’Agriculture, etc) et la pouliche Estrablue (Grand-Prix des Pouliches). Frisson Bleue est le fils d’Estrablue.
 
Frisson Bleue avec Jean-Luc Gaillard et Aurélie Brissard au centre, les éleveurs du Haras de Beaulieu venus participer pour la 1ère fois au Show Anglo de La Teste
 
Après ces deux poulains de 50% (First Lady Pecos et Frisson Bleue) qui ont été sacrés en fin d’après-midi champion des mâles et championne des femelles, les sections des 25% et 12,5% ont vu le succès dans l’ordre du programme de Freetime Pontadour. Présenté par François et Marie Maillot de l’Elevage du Pont Adour, ce propre frère de Coffeetime Pontadour, l’un des meilleurs de sa génération, a été le meilleur mâle à 25%. En mars, ses éleveurs l’avait envoyé au débourrage chez Benjamin Chauvel. Le cheval était ensuite revenu au pré durant l’été avant de reprendre le travail, un travail de fond à l’Ecurie du Petit Enjoie depuis août. Ce poulain au physique athlétique avait été acheté avant le concours par la propriétaire corse Annie Sainjon qui est déjà la copropriétaire des frères et sœurs Coffeetime Pontadour et Dipsy Pontadour.
 
Coffeetime Pontadour avec Benjamin Chauvel, Marie Maillot, Annie Sainjon et son mari
 
Freetime Pontadour est issu de deux générations maternelles élevées par François et Marie Maillot. Ses parents ne sont autre que Ragtime Pontadour et Perlande Pontadour. Leurs mères respectives L’Eau Vive et Brise Lande avaient elle aussi été élevées par les "Maillot".
 
Chez les pouliches à 25%, Fly de Lassales a été primée, une autre fille d’Ares de la Brunie. Celle-ci provient d’une jument pur-sang Ma Gipsy Dancer, une sœur de la gagnante de Listed Pilgrim Of Grace.
 
Fly de Lassales, la meilleure pouliche à 25% était présentée par Florence Abadie en larme à l'annonce du verdict des juges
 
Chez les 12,5%, le meilleur mâle Curry Rouge est un petit-neveu du vainqueur d’Arc Marienbard ainsi que des lauréats de Gr.1 sur les obstacles All Yours et Lac Fontana tous deux élevés par Jean-Hugues et Bella de Chevigny. Ce fils de Gentlewave était présenté par Pascal Corsi qui entrainait déjà sa mère, la gagnante Fontaine Blue, une fille de Blue Boy. On retrouve d’ailleurs ce dernier dans le pedigree de la meilleure pouliche à 12,5%. Blue Boy n’est autre que l’oncle de Forever Blue. Cette fille de Kap Rock présentée par Laure et Didier Giethlen du Haras du Val des Merles avait été vendue la veille du Show lors de la soirée à Francis Montauban et Guillaume Macaire.
 
Forever Blue n’est autre que la sœur des excellentes Zara Blue et Apple Blue. La 1ère avait remporté le Steeple-Chase National des AA à Enghien et la seconde le Grand-Prix des Pouliches à Tarbes
 
Curry Rouge, le meilleur mâle dde 12,5% et son éleveur Pascal Corsi
 
Rappelons que la nouveauté cette année apportée à ce Show Anglo a été la vente sous pli cacheté. Toute innovation et initiative doit être saluée mais force est de constater que celle-ci doit être revue et corrigée. En effet, par le biais de ce système, seul un cheval à changer de main, Il s’agit du lot 44 bis un ½ du très bon Coelho par Ragtime Pontadour acheté 5.000€ par l’entraineur italien Luigi Carli alors que son éleveur avait "défendu" son poulain jusqu’à 2.000€. Le principe était simple : deux types de bulletins avaient pu être utilisés. Le premier pour défendre son cheval, le second pour l’acheter. Beaucoup de sections n’ont vu aucun bulletin d’acheteurs. Si tel fut le cas, le prix du vendeur était supérieur aux offres comme par exemple pour le lot 99 présentée par le Haras de Lassos. Cette fille de Saint des Saints et nièce du regretté Bénévolo de Paban avait attiré une offre à 15.000€ de la part de Nicolas de Lageneste alors que ses propriétaires avaient placé un bulletin au prix de réserve de 50.000€.
 
 
SOURCE WWW.ANGLOCOURSE.COM
 
 
GALERIE PHOTOS
 
 
Mathieu Daguzan-Garros et Patrick Davezac
 
 
Richard Westerink, l'entraineur de Timoko, est également éleveur d'Anglo-Arabe. ll présentait son premier poulain aujourd'ui. Le voilà aux côtés d'Antoine de Watrigant
 
Les juges veillent au grain : Eric Hoyeau, Georges Richardot et Hervé Bunel
 
 
Francis Montauban
 
Derniers préparatifs pour le poulain de Yann Creff
 
Xavier Lippens et Frédéric Fournier à côté du rond de présentation de La Teste
 
David Lumet et Pascal Noue
 
 
Baudouin Gabeur, Gildas Blain et François Thomas

On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)