Goldie Star, le premier Gr.3 du jeune Jérôme Gandon

19/05/2020 - Focus éleveurs
Il s’en sera fallu d’une tête, mais Goldie Star, entraînée par Alain Couétil, tient enfin sa première victoire de groupe chez les AQPS après son succès dans le Prix d’Estruval (Gr.3), ce mardi à Saint-Cloud. Appartenant à la Gold and Blue Ltd., elle fait partie des premiers-nés du Haras des Pierres Follets et offre ainsi sa première victoire « classique » à son jeune et dynamique animateur, Jérôme Gandon. 
 
Alain Couétil, Goldie Star, et Mathieu Androuin, les lauréats du Prix d'Estruval (Gr.3)
 (Photo: APRH)
 
Auteure d’un très bel été 2019 avec deux succès consécutifs acquis au Lion d’Angers pour ses débuts et à Craon lors des mythiques « Trois Glorieuses », Goldie Star avait ensuite conclu troisième du Prix de l’Avenir (Gr.3) à Nantes avant de terminer sixième du Prix Jacques de Vienne (Gr.1) à Saint-Cloud, à l’automne. Sans doute peu aidée par l’extrême profondeur et pénibilité des terrains lors de ses deux dernières tentatives au Petit-Port puis au Val d’Or, la fille de Saint des Saints et Starwelle s’est pleinement réhabilitée ce mardi en remportant le Prix d’Estruval, un Gr.3 pour AQPS disputé sur les 2.500 mètres de l’hippodrome de Saint-Cloud. Longtemps vue à l’arrière du peloton, bien cachée dans le dos de Farafra (Martaline), Goldie Star a été empoignée par son jockey, Mathieu Androuin, à la sortie du tournant final et s’est montrée particulièrement courageuse pour résister d’une tête à la bonne attaque de sa compagne de box, Genola (Martaline), ainsi qu’à celle de Grande Star (Maresca Sorento), qui a tracé une excellente ligne droite après avoir longtemps fermé la marche.
 
 
Non classée lors du Show AQPS 2018, Goldie Star est une cousine des excellents Rushwell, un lauréat du Prix Montgomery (Gr.3), ainsi que de El Martel, gagnant en plat du Prix de l’Avenir (Gr.3, AQPS) avant de s’imposer sur les balais d’Auteuil, d’Angers et de Pau. Une lignée qu’a fait perdurer à travers le temps Isabelle de Saint-Anthost, éleveuse en Côte d’Or et personnalité bien connue du monde des courses, qui a créé il y a quelques années le syndicat Gold And Blue Ltd., un groupement de propriétaires britanniques issus du monde de la finance, dont les poulinières sont stationnées chez Jérôme Gandon, au Haras des Pierres Follets en Mayenne.
 
 
 
Isabelle de Saint-Anthost, à l'origine de la Gold And Blue Ltd.
 
 
En effet, Goldie Star fait partie de la première génération de foals à être née dans les prés de Jérôme Gandon après son installation en 2014. Une toute jeune structure donc, âgée d’à peine six ans et qui obtient là une première victoire « black-type », et à Paris de surcroît ! Jeune, mais dynamique et très professionnel. Des atouts qui ont tôt fait d’attirer certains professionnels qui sont fidèles à Jérôme Gandon depuis son installation tels Alain Couétil, l’entraîneur de Goldie Star ; Patrice Quinton, qui avait laissé Azura du Kalon, la gagnante du Prix Bournosienne (Gr.3) en 2014, profiter du calme et de la bonne herbe des prés des Pierres Follets ; ou plus récemment Adrien Fouassier, qui a chaudement remercié en direct, au micro d’Equidia, Jérôme Gandon et toute son équipe du Haras des Pierres Follets après la victoire de Corcovado Mountain jeudi dernier à Angers. Un fils de Crossharbour qui a bénéficié de repos en plus de bons soins et qui va désormais tenter sa chance dans les bonnes courses pour « stayers ».
 
 
 
Jérôme Gandon, ici dans ses prés avec sa jeune garde
 
 
Des références de luxe pour ce breton d’origine qui, en plus du poulinage et l’accueil de chevaux au repos, prépare avec succès certains produits pour les ventes, comme un fils de Youmzain acheté 50.000€ à la dernière Vente d’Automne par Nicolas Bertran de Balanda. Un professionnel qui tend à s’affirmer dans le microcosme hippique, tout comme Goldie Star dans celui des AQPS, et dont les prochaines sorties seront suivies avec un grand intérêt.

On en parle dans l'article