Gepetto, le monsieur plus de Geoffrey Dumont et Karine Perreau

17/07/2020 - Actualités
L'AQPS Gepetto a remporté hier au Lion d'Angers sa 4e course plate, et est un vrai fer de lance pour le jeune entraîneur Geoffrey Dumont. Il lui a été confié par Karine Perreau, qui l'avait connu chez Alain Couetil, où il montait deux de ses juments. Et dire que personne ne voulait de Gepetto car il avait un voile à l'oeil !...

Gepetto s'impose hier au Lion d'Angers d'une tête devant Galaxice

 

Pour un jeune entraîneur qui s'est installé depuis peu, Gepetto est le parfait cheval. Dur à l'effort, courageux en diable et surtout ultra-régulier, le gris est le fer de lance de l'écurie, et n'en finit pas de performer. Hier, le fils de Lord du Sud a remporté sa 4e course en plat, dominant un tout bon lot sous la selle de Laura Poggionovo. Gepetto a une histoire un peu particulière, puisqu'il a été le premier cheval confié à Geoffrey par Karine Perreau. Mais alors, comment le gris s'est il retrouvé du Centre-Est à Senonnes ? Son éleveuse/propriétaire nous explique. 

 

 

Geoffrey Dumont en novembre dernier à Lyon après une victoire de...Gepetto !

 

" J'ai connu Geoffrey lorsqu'il travaillait chez Alain Couetil. Il y montait Divine Sainte et Dis Donc, deux bons chevaux mais pas faciles, et il a fait du super boulot. Je lui avais promis de lui mettre un cheval le jour où il s'installerait, et je lui ai alors proposé Gepetto. Personne n'en voulait car il avait un voile blanc à l'oeil...Je crois beaucoup en cet entraîneur, qui mérite d'être connu, et il est récompensé avec Gepetto".

Gepetto est en effet le vrai monsieur plus de l'écurie qui se compose d'un peu plus de quinze éléments. En 14 sorties, il a pris 9 places et gagné 4 fois, dont le prix du Tremblay à Lyon Parilly. Si toutes ses victoires ont été acquises en plat, il a commencé à montrer le bout de son nez en haies à son avant dernière sortie, en se classant 3e à Compiègne d'une course remportée par l'estimé Grandgador. Gepetto est un bon cheval comme on les aime, facile, qui galope tout le long du parcours "le nez aux truffes" comme on dit dans le jargon ! Pourtant, lorsqu'il accélère, cela va vite ! C'est une aubaine pour Geoffrey Dumont. Avant de se lancer entraîneur à public à Senonnes, il avait fait ses classes chez André Fabre, puis pendant longtemps chez Alain Couetil, tout en effectuant en parallèle une carrière de jockey. Il a de bons résultats depuis son installation, fort de sa connaissance des pistes de senonnaises.

 

Gepetto de retour aux balances paré de la casaque de son éleveuse Karine Perreau

 

Avant de partir à Senonnes, Gepetto avait participé foal au concours AQPS de Decize, où il ne s'était pas classé. Fils de Lord du Sud, Gepetto est né pour aller vite en plat, puisque il descend d'une souche de l'écurie des Mottes qui a sorti nombre de classiques AQPS, parmi lesquels Jazz des Mottes (prix de Craon), Lasix des Mottes (prix des Guilledines) ou encore Urticaire (prix d'Estruval). Côté obstacle, on retrouve son oncle Dommage Pour Toi (gagnant de Gr.2 Outre-Manche) mais aussi le gagnant de Gr.1 en obstacle Trifolium sous la 2e mère. La mère de Gepetto, Vega de Beaumont, n'avait elle-même pris qu'une petite place en plat, et c'est à ce jour son seul gagnant. Elle a un 2 ans par Spanish Moon, une yearling par Fly With Me, et cette année, elle a donné naissance à une femelle de Karaktar. Pour l'anecdote, Gepetto a été co-élevé par Jean Bertran de Balanda, qui entraînait sa mère, mais aussi par Louis Colson, le fils de Karine, qui est aujourd'hui au service de l'entraineur mansonnien. Il a d'ailleurs entamé une carrière de jockey. Cette joyeuse bande peut se réjouir d'une nouvelle victoire de Gepetto, et même espérer plus, car malgré son voile à l'oeil, il galope vite le petit ! 

 

Voici la petite soeur de Gepetto par Karaktar, photographiée il y a quelques semaines chez Karine Perreau dans la Nièvre 


On en parle dans l'article

Voir aussi...