Highlands d'Allier hisse haut les couleurs de l'écurie Top !

10/01/2021 - Actualités
Parmi les nombreuses écuries de groupe lancées par Pascal Adda, l'écurie Top (Trot-Plat-Obstacle) n'a eu sa casaque en piste qu'en août dernier, avec Highlands d'Allier. Quelques mois après seulement, le fils de Cokoriko élevé par Michel Larobe s'impose dans le Grand Steeple des 4 ans de Cagnes et offre un premier coup d'éclat à son groupe de propriétaires ! 

Highlands d'Allier fait briller les couleurs de l'écurie Top dans une listed ! (© André Viguier)

 

 C'est un cheval en progression constante et fulgurante qui a permis à l'écurie TOP de gagner sa première listed ce dimanche à Cagnes, dans le prix Christian de Lhermite, le Grand Steeple des 4 ans de la Riviera Côte d'Azur. TOP, comprenez "Trot Plat Obstacle", fait partie de ces nombreuses écuries de groupe créées par Pascal Adda. L'entraîneur mansonnien fut un précurseur en la matière, et continue d'oeuvrer avec ce système qui permet à de nombreux passionnés et néophytes d'accéder au bonheur du propriétariat pour un coût abordable, qui comprend tous les frais d'entraînement..etc. Pour rappel, les conditions de l'écurie Top étaient les suivantes : pour un minimum de 115€, vous pouvez devenir actionnaire des chevaux courant dans une des 3 disciplines dont vous aurez fait le choix, et ce, pour une période de 2 ans. Si vous souhaitez devenir actionnaire de l’ensemble de l’écurie, le coût s’élèvera à 145 € pour ces 2 mêmes années. Voilà de quoi découvrir les courses comme il se doit... La preuve est là puisque l'écurie Top compte près de 1000 actionnaires. 

 

 

Administrée avec Sandie Doussot-Billot et Guilain Bertrand, l'écurie Top a ainsi des chevaux trotteurs, mais aussi des galopeurs chez Carina Fey et Gianluca Bietolini pour le plat,  David Windrif et Philippe et Camille Peltier pour l'obstacle. C'est d'ailleurs ces derniers qui sont les entraîneurs d'Highlands d'Allier, la fameuse star de l'écurie Top en ce dimanche de gala à Cagnes.

 

 

Comme son nom l'indique, Highlands d'Allier est né dans... l'Allier ! C'est Michel Larobe qui l'a élevé à Valigny. La mère, Crouesty, a fait beaucoup d'élevage : les familles Villaud, Le Corre, et Aupetit ont tous eu à la maison cette fille de Cadoudal qui n'avait pas réussi à gagner en piste, mais avait pris de bonnes places à Cagnes sur Mer, là où Highlands d'Allier s'est révélé. Il est le 2ème gagnant de Crouesty, et sans conteste le meilleur. Crouesty n'a d'ailleurs plus eu de produits déclarés depuis Highlands d'Allier, et a même été saillie en 2019 par un étalon pur-sang arabe ! Highlands d'Allier est lui un fils de Cokoriko, la jeune star du Haras de Cercy qui réalise un très bel hiver avec des gagnants de groupe, et maintenant un nouveau gagnant de listed en France. Voilà qui est de très bon augure en vue de sa saison 2021, où les éleveurs devraient continuer à lui confier beaucoup de juments. 

 

 

 

Philippe et Camille Peltier 

 

Présenté au Show Lumet 2019 par l'écurie de la Ridaudière, Highlands d'Allier avait été acheté 8500 € par Philippe Peltier, son entraîneur avec sa fille Camille. Il n'y avait pas énormément de référence dans son pédigrée, mais ses travaux avaient été plaisants. Sous la casaque des Peltier, il avait débuté en août de ses 3 ans assez proprement, avant de passer sous le pavillon de l'écurie Top, dont il fut le premier partant de la casaque bleu et jaune en août à Vichy. Il a ensuite rejoint Cagnes où il a découvert le steeple avec de bonnes places, et s'est complètement révélé dans le prix Christian de Lhermite, où personne ne l'attendait à pareille fête. Notons que l'écurie Peltier a bien réussi sa sortie de meeting, avec les 2èmes places en plus de Galop du Large et Diamant Brut, ce dernier passant tout proche du succès dans le Grand Prix de la Ville de Nice (Gr.3). Cet hiver, Camille et Philippe Peltier ont pris le parti de faire les meetings cagnois et palois, et ils se voient récompensés de leur audace et fièvre voyageuse ! 

 

Highlands d'Allier au Show Lumet 2019

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Actualités

Tenerife Sea, la Loire-Atlantique s'exporte jusque sur la Riviera !

En s'imposant ce dimanche dans la Grande Course de Haies de Cagnes (L.), sous la selle d'un Christopher Couillaud des grands jours, Tenerife Sea a mis à l'honneur tout le département de la Loire-Atlantique, où elle a été élevée au Haras du Saz puis pré-entraînée par Matthieu Nadot avant de rejoindre les boxes de Pierre-Jean Fertillet, auteur d'un magnifique "hat trick' pour la dernière journée du meeting d'obstacle cagnois 2020-2021.

Grand Destin

"À Cagnes-sur-Mer, les noms de prix ont une histoire", racontée par Xavier Bougon

Alors qu'Auteuil vient tout juste de refermer ses portes ce jeudi 03 décembre, l'hippodrome de Cagnes-sur-Mer s'apprête à ouvrir les siennes dès demain, afin d'entamer son traditionnel meeting d'hiver. Mais vous-êtes vous déja demandé pourquoi certains noms d'hommes ou de chevaux étaient attribués à quelques épreuves d'obstacles dsiputées sur la Riviera  ? Notre historien de choc, Xavier Bougon, vous en explique les raisons.