Prix Alain du Breil : Hermès Baie, un nouveau champion par Crillon pour François Nicolle

24/05/2021 - Actualités
L'envolée d'Hermès Baie dans le prix Alain du Breil est annonciatrice d'espoirs pour le futur de ce poulain de 4 ans que son mentor François Nicolle décrit comme un phénomène. Le maître de Saint Augustin tient ici un nouveau crack par Crillon, étalon tout à fait atypique qui a effectué la plupart de sa carrière au Haras de la Baie chez André Jean Belloir, qui est en l'occurence l'éleveur du vainqueur d'hier. 

Hermès, un crack venue de la Baie dans le Alain du Breil (APRH)

 

 Il est beau, il n'a pas pratiquement pas de défauts, et par chance il est aussi très bon. Parmi les chouchous de l'écurie de François Nicolle, Hermès Baie prouve à 4 ans qu'il est bien le grand champion que son entraîneur voit en lui depuis quelques temps. Après deux envolées dans les préparatoires, le représentant de la casaque Papot a survolé le prix Alain du Breil, offrant un premier titre à son entraîneur dans la course, et un doublé de Gr.1 en ce dimanche à Bertrand Lestrade. Derrière, Martator, Starlet du Mesnil et un excellent True Tiger n'ont pu que voir le bout de la queue du beau bai dans la dernière ligne droite. Au coeur de ce fantastique week-end qui a permis à l'écurie Nicolle de remporter 3 Gr.1 avec 3 jockeys différents, Hermès Baie a été l'éclair de classe parfait pour conclure un dimanche de haut vol. 

 

 

Décrit comme un cheval de Grande Course de Haies, voire même de Grand Steeple par son mentor, Hermès Baie est un drôle d'AQPS qui sort des sentiers battus. Ayant débuté 2e en juin de ses 3 ans à Clairefontaine, il a ensuite ouvert son palmarès à Auteuil, puis fait une rentrée gagnante dans le prix Robert Lejeune (Gr.3) en septembre dernier, dans un terrain roulant. Hermès Baie est cependant encore meilleur en terrain souple, mais n'a pu le montrer dans le prix Cambacérès, où il a chuté à la haie inaugurale... la tuile ! François Nicolle lui a accordé toute sa confiance cette année, tout en sachant qu'en digne AQPS, il progresserait encore. Aujourd'hui, Hermès Baie est le leader incontesté des hurdlers de 4 ans, et un vrai chef de file. 

Tête de liste des entraîneurs d'obstacle en France, François Nicolle aligne les Gr.1 aujourd'hui, mais ne remporta pourtant son 1er qu'en novembre 2016, dans le Grand Prix d'Automne. Ce "dépucelage", comme il le décrivait lui-même à l'époque, intervenait avec le fameux Alex de Larredya, champion au coeur énorme élevé par le regretté Jean Luc Laval, qui l'avait même entraîné en début de carrière. A l'époque, Jean-Luc et Chantal Laval avaient traversé la France, de leur sud-ouest au Haras de la Baie dans la Manche, pour saillir à Crillon. Bien que méconnu, ils croyaient dur comme fer en l'étalon d' André Jean Belloir, dont ils entraînaient l'un des meilleurs produits à l'époque, Rhode Island. Hermès Baie devient le 3e gagnant de Gr.1 de ce regretté sire sous-utilisé, qui a pourtant des statistiques de premier plan, même après sa disparition. 

 

François Nicolle, en pleine contemplation de son nouveau champion (APRH)

 

Fils de Saumarez, qui fut un gagnant d'Arc sous la coupe d'un tout jeune Nicolas Clément, Crillon a connu une belle carrière en plat, sans jamais réussir à gagner son groupe. Vainqueur du prix Denisy (listed) à 5 ans, il fut aussi placé 2e du prix Foy à une longueur et demie de Montjeu, et du prix Chaudenay. Alors que son niveau en plat déclinait quelque peu avec l'âge, et qu'il était passé chez Joel Boisnard, il a été essayé sans succès, et sans même courir dans la spécialité, en obstacle chez Yannick Fertillet. Il s'avère qu'il est un proche d'André Jean Belloir, et qu'ils avaient monté tout un système au Haras de la Baie, où les juments arrivaient de l'entraînement pour rejoindre le large effectif de poulinières de André-Jean Belloir, qui après avoir quitté l'élevage de chevaux de sport, avait misé sur le volume pour réussir dans les courses. Il recrutait en parallèle des étalons pour saillir ses poulinières, et ainsi limiter les dépenses de saillies. C'est ainsi que Crillon est arrivé en 2004 comme étalon à la Baie, alors que son nouveau propriétaire venait de lancer l'activité courses ! 

 

Crillon avec André Jean Belloir, éleveur de Hermès Baie 

 

S'il n'a jamais été oublié par les éleveurs, surtout les locaux manchois, malgré un essai infructeux dans le Centre-Est, Crillon n'a jamais sailli des tonnes de juments, et a dû attendre 2016, et ses 71 juments, pour faire son meilleur total. Si Alex de Larredya n'avait pas encore gagné son Gr.1 à cette époque, Crillon avait fait parler de lui et connu la consécration outre-Manche au festival de Cheltenham avec le triomphe de Buveur d'Air, un élève de Gérard Ferté, dans le Champion Hurdle (Gr.1). Aujourd'hui propriétaire d'Hermès Baie, la famille Papot, qui a toujours acheté des foals de Crillon chez André Jean Belloir, même dans les années "creuses", a ensuite acquis une partie du cheval, qui a fait sa dernière vraie saison de monte en 2018, et s'est éteint il y a peu. 

 

Xavier Papot et ses proches réunis autour de Hermès Baie, un fils de Crillon, étalon qui leur tient à coeur 

 

Ludmika, la mère d' Hermès Baie, est issue de l'élevage angevin d' Hervé Robert, de sa souche qui compte le bon cheval de cross Pouf de Rire ou encore Gavrocheka. Gagnante de deux courses plates chez Yannick Fertillet bien sûr, Ludmika  a été maintes et maintes fois croisée à Crillon, produisant de bons gagnants, avant de soudain sortir un phénomène comme Hermès Baie. André Jean Belloir est récompensé comme il le mérite de sa foi en Crillon, avec qui il avait déjà pu faire grandir entre autres l'excellent Jemy Baie, qui n'avait toutefois pas accroché le graal d'un Gr.1 à son beau palmarès. Très populaire outre-Manche aujourd'hui, Crillon réussit bien aux ventes de stores. Il se trouve que Goffs vient de passer sur le ring le propre frère de Hermès Baie, un 3 ans nommé I Love My Baie, qui a été acheté 80 000 £ par Highflyer Bloodstock. Poulinière prolixe, Ludmika a eu 13 rejetons, et a bien heureusement donné pas mal de femelles, autant de soeurs d'Hermès Baie qui sont de jeunes mamans, comme sa propre soeur Costa Baie, qui a eu son premier produit en 2020 au Haras de la Baie. Quoi qu'il en soit, voici une victoire qui est celle des convictions, celles qui ont permis de nous gratifier d'un top modèle nommé Hermès Baie, nouvelle star manchoise ! 

 

Ludmika, la mère de notre fameux champion Hermès Baie, dans les verts prés du Haras de la Baie 


Voir aussi...

Grand Steeple 2021 : Louisa Carberry est la nouvelle star d'Auteuil !

Installée à Senonnes, l'anglaise Louisa Carberry a touché un graal précieux, alors qu'elle n'est pas à la tête d'une armée, mais seulement d'une vingtaine de chevaux. Son crack Docteur de Ballon, en parfaite communion avec Bertrand Lestrade, lui offre un 2e Grand Steeple en à peine un an. Souriante, disponible, et surtout amoureuse de ses chevaux, la passion de Louisa Carberry est une maladie qui ne nécessite aucun remède ni docteur... si ce n'est Docteur de Ballon ! Avec Dynavena.