Le Berry et la rare histoire des gris avec le Grand Steeple Chase de Paris

20/05/2021 - Grand Destin
Le phénomène Le Berry, s'il gagnait le Grand Steeple, deviendrait seulement le 4e gris au palmarès de la plus grande course d'Auteuil ! Comme ses 3 autres compères, Coq Gaulois, Potentate et Brodi Dancer, il descend du grand aieul des gris, Le Sancy, un phénomène des années 1880, fondateur de cette rare couleur qui catalyse tous les mythes... En partenariat avec France Galop. 

Le Berry sur les traces des rares "grisous" du Grand Steeple (APRH)

 

 

A 5 ans, étant invaincu sur le steeple d'Auteuil, Le Berry sera certainement le favori du Grand Steeple Chase de Paris 2020 pour David Cottin. L'impression a été confortée récemment lorsqu'il a battu Feu Follet dans le prix Ingré, malgré une faute quasi rédhibitoire à la double barre. Le Berry est assurément un ovni de la Butte Mortemart, et s'il venait à s'imposer dimanche, il offrirait un premier Grand Steeple à David Cottin certes... mais pas seulement ! En effet, cela ne vous a pas échappé que Le Berry est un gris presque blanc, et ceux-ci sont rarissimes au palmarès du plus grand tournoi d'Auteuil. Il n'y en a jusqu'ici que 3 ! Comme ses prédécesseurs gris, Le Berry descend d'un immense chef de race méconnu, Le Sancy. Mais avant remontons, à la grande première. 

 

Coq Gaulois (à droite), premier gagnant gris du Grand Steeple en 1920, devant Héros XII et Troytown !

 

Le Grand Steeple est une course mythique, créée en 1874, se voulant le pendant du Grand National de Liverpool. Il faut pourtant attendre 1920 pour voir le premier gagnant gris, Coq Gaulois. Monté par William Head, le phénomène de Jean Lieux et Charles Liénart s'impose à 5 ans, alors qu'il est entier, devant Héros XII et Troytown, deux légendes. Coq Gaulois enchaîne le Grand Steeple après le Président de la République. Devant quasiment 100 000 personnes acquises à la cause de ce fier porte-drapeau français, il gagne sa plus grande course. Il sera étalon en France pour son nouveau propriétaire, le Duc Decazes, au célèbre Haras d'Ouilly. Le duc Elie Decazes n'est autre que le beau père de la Comtesse Edouard Decazes, co-éleveuse de Le Berry avec Louis Le Métayer. Obligés de fuir pendant la seconde guerre mondiale car ils avaient des parents juifs, les Decazes voient le Haras d'Ouilly repris par François Dupré, avant d'être plus tard le fief de Jean Luc Lagardère. Les couleurs Lagardère, roses et grises, sont en fait les anciennes du Duc Decazes... Ce dernier, est le beau frère de Jean Couturié, père de la Comtesse de Tarragon. Voilà pourquoi la famille Decazes élèvent depuis de nombreuses années au Haras de Maulepaire, où est né Le Berry....

 

Le Sancy, un crack en piste devenu l'ancêtre de la majorité des gris d'Auteuil...et d'Europe !

 

Coq Gaulois, qui a fini sa carrière d'étalon et sa vie aux Etats-Unis, fait unique pour un gagnant de Grand Steeple, voire de Gr.1 à Auteuil, est un fils de Royal Dream, étalon des Haras Nationaux à Tarbes. Sa robe grise, il la tire de son arrière grand-père maternel Le Sancy, qui descend en droite ligne d'un certain Darcys White Turk. S'il a plusieurs noms dans l'histoire, il se pourrait que Darcys White Turk, cheval du 17e siècle, soit l'ancêtre des gris de manière générale. Elevé et appartenant au Baron Arthur de Shickler, Le Sancy, né en 1884, est presque blanc, et accomplit une immense carrière de courses, gagnant 27 fois en 43 sorties ! Placé du Grand Critérium à 2 ans, puis de la Poule à 3 ans, il remporte les équivalents de l'époque des prix Ganay et d'Ispahan, et 2 fois le Grand Prix de Deauville ! Au Haras, malgré une mort précoce à 16 ans, il est 4 fois tête de liste, et va tracer une grande lignée des gris. Il est par exemple l'ancêtre du fameux The Tetrarch, grand chef de race de Ballylinch Stud, d'où descend encore Grey Sovereign, créateur de la lignée de Kendor, Linamix et Caro. Ces deux derniers se sont montrés extrêmement influents en obstacle via Martaline, Kaldoun et Turgeon, et ont popularisé le gris dans l'obstacle... ils viennent tous de Le Sancy ! Par ailleurs, Le Sancy est le père d' Ex Voto, très bon étalon qui a donné 3 gagnants de Grand Steeple: Héros XII, L'Yser, et Le Fils de La Lune

 

 

 

Le Sancy est donc l'ancêtre le plus "récent" de tous les gris d'Auteuil, à quelque chose près ! Coq Gaulois marque l'entrée des gris à Auteuil, par la très grande porte. 16 ans plus tard, c'est un certain Potentate, qui offre un 2e titre au gris dans le graal de la Butte Mortemart. Monté par Noel Pelat pour son frère Georges, il s'impose à l'âge de 7 ans. Sa mère est une arrière petite fille de Le Sancy. Son père, Monarch, fut quant à lui un pur 2 ans de vitesse en Angleterre, où il a gagné les July Stakes et les Middle Park Stakes. Réputé fou à lier outre-Manche, il arrive dans l'hexagone en 1924, précédé de plusieurs envois de ses lads à l'hopital. Les français le domptent, et la légende dit que Monarch mangeait des sucres déposés sur les lèvres de son étalonnier ! Il est en tout cas le père du 2e gagnant gris de l'histoire du Grand Steeple. 

 

Monarch, le père de Potentate, était considéré comme fou à lier en Angleterre, mais mangeait des sucres dans la bouche de son étalonnier en France...la preuve en image !

 

Pendant plusieurs décennies, les gris quittent la plus haute marche du podium du Grand Steeple, jusqu'en 1984 et Brodi Dancer. 3e de l'édition 1983, il prend une revanche l'année suivante sous la selle de Denis Leblond, pour l'entraînement de Pierre Biancone, père de Patrick. A 6 ans, il remporte son plus beau titre. Il est gris comme son père Dancer's Image, un étalon américain  qui a fait des navettes entre l'Irlande, la France pendant juste 2 ans, assez pour concevoir Brodi Dancer, et le Japon, où il est mort en 1992 à 27 ans. Gagnant de plusieurs courses de stakes, Dancer's Image avait remporté le Kentucky Derby en 1968, avant d'être disqualifié pour un contrôle positif à un produit non autorisé... Le père de Dancer's Image, Native Dancer, fut un fameux chef de race de la 2e moitié du 20e siècle, gris lui aussi, et descendant via sa mère de Le Sancy... 

Ainsi, 37 ans après Brodi Dancer, Le Berry se voit offrir l'opportunité d'être le 4e gris au palmarès du Grand Steeple Chase de Paris... Incroyable non ? De manière très lointaine, il est inbred sur Le Sancy. Etant une mutation génétique quasiment propre à la race équine, la couleur grise se transmet via l'un des parents. Gémix, le père de Le Berry, est alezan, alors que son père Carlotamix, encore actif à Coolagown Stud en Irlande, est gris, comme Linamix, qui est donc un descendant de Le Sancy via Grey Sovereign et The Tetrarch. Cependant, Kalberry, la mère de Gemix, est une fille du gris Kaldounevees, qui via Kaldoun et Caro, trace lui aussi la lignée de Grey Sovereign, The Tetrarch, et donc notre ami Le Berry ! Le Sancy est donc la vraie référence des gris à Auteuil, ce qui est de moins en moins rare ! 

 

Kalberry, la mère de Le Berry, digne descendante de Le Sancy ! 

 

Plus récemment, les gris ne sont pas passés loin de gagner, à l'image d' Ilare, arrivé invaincu sur le Grand Steeple 2001, où il terminera finalement 2e de Kotkijet pour Emmanuel Chevalier du Fau. Gris, Ilare l'est via son père April Night, lui-même un fils de Kaldoun. Bipolaire, fils de Fragrant Mix et donc petit fils de Linamix, a été le roi de la Haye Jousselin, mais n'a jamais pu enlever le Grand Steeple, même s'il en a terminé 2e. Même constat pour Edward d'Argent, fils de Martaline 3e de l'édition 2018, ou encore pour Sainte Turgeon, 4e en 2017. Elle est issue comme son nom l'indique du célèbre Turgeon, qui forma avec Kaldoun le duo magique issu de Caro, l'un pour l'obstacle, et l'autre pour le plat. 

 

La petite histoire des gris avec le Grand Steeple est donc si confidentielle qu'on est quasiment passés à côté... Tout remonte à Le Sancy, voire à notre Darcys White Turk du 17e siècle, et tout nous prouve à nouveau que l'élevage est un question non pas d'années, mais de décennies, voire de siècles. Si une victoire de Le Berry serait avant coup un grand moment pour tout le monde, elle le serait également pour la petite histoire du Grand Steeple avec les gris, des chevaux qui ont soulevé les questions et quolibets à travers les âges de par leur look singulier... qui ne les empêchent pas d'aller aussi vite que les autres ! 

Maxime Lefebvre et David Cottin entourent Le Berry, qui sera peut-être un vainqueur historique du Grand Steeple à sa manière...(APRH)

 


Voir aussi...