Vutera, l'eau miraculeuse venue de Corse

02/02/2021 - Anglo Actualités générales
Bien que n'ayant couru qu'une seule fois avant ce mardi, Vutera a fait parler la classe pour s'imposer dans le Prix Amaury de Cazanove, sur le terrain détrempé de l'hippodrome du Pont-Long, le fils de Fairplay du Pécos offrant ainsi un nouveau succès aux Anglo-Arabes élevés en Corse, après ceux obtenus par San Petrone Corso et Aragorn d'Alalia, également entraînés par François Nicolle.

Vutera et Angelo Zuliani, vainqueurs du Prix Amaury de Cazanove au terme d'un combat de haut-vol avec Chic Parker et Baptiste Le Clerc (© Robert Polin)

 

Affublé du même nom qu'un charmant petit village de Corse-du-Sud situé à l'est d'Ajaccio, connu et reconnu depuis la préhistoire pour ses sources chaudes aux vertus des plus bénéfiques pour le corps et l'esprit, il aurait été bien difficile de concevoir que Vutera, Anglo-Arabe à 25%, puisse ne pas aimer l'eau. D'autant plus que ce représentant de Christophe André est entraîné par François Nicolle, du côté de Royan, à deux pas de la plage de la Palmyre et de l'Océan Atlantique ! Car de l'eau, il y en avait ce mardi sur l'hippodrome de Pau pour la 21ème réunion du meeting d'hiver, les courses de la journée devant se disputer sur un terrain particulièrement lourd, évalué à 5.4 par le pénétromètre ce matin. Une piste détrempée dont s'est parfaitement sorti l'élève de Joseph et Jean-Joseph Casamarta, pour décrocher la première victoire de sa carrière dans le Prix Amaury de Cazanove, au terme d'une lutte héroique face à Chic Parker qui a duré d'un bout à l'autre de la ligne droite du Pont-Long.

 

 

Dans une course marquée par l'absence de dernière minute d'Hardi Blue Trois, brillant vainqueur du Grand Steeple-Chase des 5 ans Anglo-Arabes ici-même, à Pau, début janvier, Vutera a toujours été vu en trois-quatrième position du peloton, le long de la corde, avant de commencer à se rapprocher à l'amorce du dernier passage de la ligne d'en face, où le partenaire d'Angelo Zuliani a été le seul concurrent capable de suivre l'accélération fournie par Chic Parker (Walk In The Park). Venu prendre l'avantage sur ce dernier au franchissement de la douve, avant-dernière difficulté du parcours, le pensionnaire de François Nicolle a ensuite très bien soutenu son effort jusqu'au bout pour contenir le très bon retrour de celui d'Hector de Lageneste & Guillaume Macaire, avec qui il s'est livré à un formidable mano a mano tout au long de la phase finale. Beaucoup plus en retrait, Aurpair (Balko) est parvenu à dominer Ohlesfilles (Kap Rock) dans les tous derniers mètres du parcours, s'emparant ainsi, à la lutte, du second et dernier accessit de cette épreuve. 

 

 

Fils du champion Fairplay du Pécos, vainqueur successivement à 3, 4 et 5 ans du Ministère, du Grand National à 12.5% et du Grand Prix des Anglo-Arabes, et déjà mis à l'honneur au pied des Pyrénées en début de meeting grâce à Valse de Rose, Vutera est né et a grandi sur l'île de Beauté, en Corse, dans les prés de Joseph et Jean-Joseph Casamarta. Cinquième produit de la double lauréate en plat Aligianinca, cet Anglo-Arabe à 25% est le frère de trois autres vainqueurs, parmi lesquels on retrouve Belle des Maj, sortie victorieuse elle_aussi à deux reprises en plus d'une deuxième place dans le Grand Prix des 3 ans de Biguglia, ainsi que Catsou des Maj, plaisant vainqueur sur le cross d'Agen en novembre dernier sous la lourde charge de 73 kilos, et deuxième aujourd'hui de Domino du Raynal, dans le Prix Elie de Malet, lors de cette même réunion paloise. Par ailleurs, Vutera n'est autre qu'un neveu de l'ultra-consistant Prince d'Alalia, vainqueur à 17 reprises en plus de 41 autres places de 3 à 12 ans, aussi bien en plat qu'en obstacle, ainsi qu'un cousin du formidable Aragorn d'Alalia, autre représentant de la casaque grise épaulettes bleues de Christophe André entraîné par François Nicolle, lauréat dernièrement au Pont-Long du Grand Steeple-Chase des Anglo-Arabes après avoir brillé à douze autres occasions, notamment à Auteuil, dans des gros handicaps disputés face aux "purs", tel le Prix Wild Risk (L.), qu'il a remporté en 2017.

 

Aragorn d'Alalia, cousin de Vutera, lors de sa récente victoire dans le Grand Steeple-Chase des Anglo-Arabes (© Robert Polin)

 

Auteur de débuts très tardifs en 2020, à la toute fin de son année de 5 ans, terminant "propre" quatrième à Pau d'un steeple-chase face aux seuls AQPS le jour du Réveillon de Noël, Vutera parvient donc à débloquer son compteur de victoires à 6 ans, dès sa deuxième sortie. Un succès permettant à François Nicolle d'aligner son treizième "bâton" du meeting, le metteur au point royannais s'étant d'ailleurs illustré à deux autres reprises avec des Anglo-Arabes nés et élevés en Corse, avec Aragorn d'Alalia donc, mais aussi le bien nommé San Petrone Corso, lauréat la semaine passée du Prix Louis-Alexandre Sers. À croire que l'île de Beauté possède elle-aussi sa propre "eau de Lourdes" pour parvenir à générer des Anglo-Arabes aussi doués en compétition !

 

Aragorn d'Alalia avec son lad et Angelo Zuliani, réunis pour la traditionnelle photo de famille (© Twitter Hippodrome de Pau)

 

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

La dixième de San Petrone Corso, d'une montagne à une autre !

Né et élevé en Corse par Mathieu Maurizi, et affublé du même nom qu'une célèbre montagne de l'île de Beauté, San Petrone Corso a décroché aujourd'hui à Pau le dixième succès de sa carrière, à l'occasion du Prix Louis-Alexandre Sers. Le représentant d'Antoine Bardini renoue ainsi avec la victoire depuis son sacre dans le Grand Steeple-Chase des Anglo-Arabes, il y a un peu plus d'un an, déjà au pied des Pyrénées.

134e Grand Prix de Pau : Ajas, le rayon de soleil de David Cottin

Vivant un meeting de Pau 2020-2021 des plus compliqués avec plusieurs chevaux ayant été testés positifs à la rhinopneumonie équine, David Cottin a retrouvé le sourire ce dimanche grâce à la victoire d'Ajas dans le Grand Prix de Pau (Gr.3), dont le jeune trentenaire était tenant du titre depuis 2019, après l'avoir épinglé à trois autres reprises en tant que jockey. Retour sur un grand moment de sport et d'émotions ! 

Un plateau exceptionnel pour le 134e Grand Prix de Pau - Biraben Foie Gras !

133 ans d'histoire pour le Grand Prix de Pau - Biraben Foie Gras, qui a vu passer des cracks sauteurs sur son podium, de Heros XII et Master Bob, à El Triunfo, en passant par Sleeping Jack, Or Jack, Rubi Ball, Arénice, et plus récemment Forthing. Cette année, ce sont 13 partants qui viendront prétendre à la succession de Laterana, l'occasion de laisser leur marque dans l'histoire de cette fameuse épreuve béarnaise.