Plan de monte 2021: les reproducteurs de l'Abbaye bien servis par leur Ă©talonnier

09/02/2021 - Focus Elevage
Alors que les premiers "N21" viennent tout juste de pointer le bout de leur nez au Haras de l'Abbaye, une bonne partie des poulinières n'auront pas beaucoup de route à effectuer pour rencontrer leur nouveau prétendant cette année, étant promises à l'un des quatre étalons stationnés chez le maître des lieux, Jean-Charles Escalé, au sud de Limoges.

Jean-Charles Escalé, dans ses prés du Haras de l'Abbaye, dans le Limousin

 

Tombé lui aussi dans la potion hippique étant petit, ayant tout d'abord fait ses armes dans le milieu du cheval de sport en Occitanie, du côté de Toulouse, Jean-Charles Escalé a effectué son arrivée dans le monde des courses au milieu des années 1990, en construisant de toutes pièces dans le Limousin, à la force de ses bras et à la sueur de son front, le Haras de l'Abbaye. Cette structure, située au sud de Limoges, et plus précisément sur la commune de Le Vigen, accueille aujourd'hui la jumenterie de plusieurs personnalités des courses françaises, comme Jacques Détré, Christian Bellot et autre Francis Montauban, et offre à ses clients tous types de prestations, allant de l'élevage à l'étalonnage, en passant par la préparation aux ventes/shows et le débourrage, grâce à une piste en copeaux longue de 780 mètres, utilisable par tous les temps.

 

Jean-Charles Escalé, éleveur et présentateur hors pair sur les terrains de concours

 

Professionnel fort de son expérience avec la plus belle conquête de l'Homme - comprenez : le cheval ! -, installé sur des terres on ne peut plus propices à l'élevage de chevaux de courses, quelque soit la race (pur-sang, Anglo-Arabes, AQPS et arabes), Jean-Charles Escalé a rapidement su se distinguer en tant qu'éleveur grâce aux résultats de pouliches et poulains ayant vu le jour et effectué leur croissance dans ses vertes prairies du Haras de l'Abbaye. En effet, dans une région où l'Anglo-Arabe est roi, ce dernier a notamment vécu de belles choses grâce à Stella de l'Abbaye, première pouliche lui ayant permis d' étrenner sa casaque blanche et orange de propriétaire avec succès et à la manière des forts, dans la Poule d'Essai à 12.5% de La Teste, en 2014, course durant laquelle Jean-Charles Escalé, un brin "sur le mors" dans les tribunes du Bequet, n'a rien trouvé de mieux à faire que de casser sa montre ! Après un passage rapide mais obligé chez l'horloger, Jean-Charles Escalé a de nouveau goûté aux joies du succès, un an plus tard, avec un autre produit Anglo-Arabe de son élevage, Sissi de l'Abbaye, sacrée dans le Grand Prix des Pouliches à 37.5%, lors de la Journée des Ministères de Tarbes, après avoir fait également sien le Critérium des Jeunes de cette catégorie, à Bordeaux-Le-Bouscat. 

 

Sissi de l'Abbaye, lauréate du Grand Prix des Pouliches à 37.5% à Tarbes, promise en 2021 au débutant Croucracq

 

La saison passée, Jean-Charles Escalé a pu compter sur un autre Anglo-Arabe à 37.5%, Angelo de l'Abbaye, fils du champion Frisson du Pécos - qui a un temps officié au Haras de l'Abbaye - défendant l'association italo-testerine Luigi Carli et Maurizio Guarnieri, qui a laissé une belle impression à la mi-août en s'imposant à La Teste, dans la Poule d'Essai de cette catégorie, mais également sur le "pur" Portivy, fruit d'un autre ancien étalon maison, Last Train, vainqueur dès sa première sortie en obstacle du Prix de Monein sur les balais du Pont-Long, au tout début du meeting d'hiver, avant de récemment conclure quatrième du Prix Camille Duboscq (L.), la semaine passée.

 

Angelo de l'Abbaye, pur produit de l'élevage de Jean-Charles Escalé, lors de sa victoire dans la Poule d'Essai à 37.5% l'an dernier (© Robert Polin)

 

Avec quatre étalons confirmés ou débutant actuellement stationnés au sein de son établissement pour cette nouvelle saison de monte, chacun avec beaucoup d'atouts en leur faveur, qu'ils s'agissent des Anglo-Arabes Carghese des Landes, Paban de France et Croucracq, ou du "pur" Tiger Groom, Jean-Charles Escalé a fort logiquement décidé de leur envoyer une bonne moitié de son contingent de poulinières, aujourd'hui au nombre de vingt-et-un. Ainsi, Sissi de l'Abbaye est promise au débutant Croucracq, véritable champion chez les Anglo-Arabes à 37.5%, sorti notamment vainqueur de la Poule d'Essai et du Grand Critérium des Anglo-Arabes à 37.5% à 3 ans, ainsi que de l'Omnium et du Grand Prix d'Aquitaine à 4 ans, tandis que la belle et bonne Dream Pearl du Lac, quintuple lauréate en compétition, et notamment du Grand Prix des Pouliches à 37.5% en 2007, actuellement pleine de Carghese des Landes, retournera à ce double lauréat du Grand National à 37.5% et reproducteur de renom en 2021.

 

Le magnifique Croucracq, nouvelle recrue du Haras de l'Abbaye pour 2021 (© Robert Polin)

 

Toujours chez les Anglo-Arabes, Dona Eva, issue de l'une des plus belles souches Anglo-Arabes de feu la Marquise de Moratalla et récemment maman d'un "très chic mâle par Paban de France" dixit Jean-Charles Escalé, sera de nouveau saillie par ce dernier, le "Frankel des Anglo-Arabes" cette saison. Aiwood de Bordes elle-aussi saillie par Paban de France l'an passé, sera présentée en 2021 au nouvel arrivant du Haras de l'Abbaye, l'éclectique Tiger Groom, vainqueur à bon niveau aussi bien en plat qu'en obstacle avant de devenir le père de plusieurs gagnants black-type, parmi lesquels figurent Ar Mad (Henry VIII Novices' Chase, Gr.1) et Teejay Flying (Prix Ferdinand Dufaure, Gr.1). Jean-Charles Escalé fera également quelques déplacements, notamment dans le Centre-Est, pour emmener Azena, la nièce des gagnants de Gr.1 Zaidpour et Zaynar, à la rencontre de Jeu St Eloi, au Haras de Cercy, mais également dans le Grand Ouest, où deux anciennes lauréates en obstacle de Jacques Détré, Kaplina et Sagaline, sont prévues aller au Haras d'Etreham pour la première nommée, réservée à Saint des Saints, tandis que la seconde est attendue au Haras du Mesnil, dans la Sarthe, pour y visiter la nouvelle recrue d'Antonia et Henri Devin: Telecaster.

 

DÉCOUVREZ ICI LE RESTE DU PLAN DE MONTE DU HARAS DE L'ABBAYE


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Portivy, Daniela Mele et Mathieu Delage rejouent "le Last Train pour Pau"

Vainqueur ce dimanche à Pau du Prix de Monein pour ses premiers pas en obstacle, Portivy a de nouveau mis à l'honneur le tandem Mathieu Delage/Daniela Mele au pied des Pyrénées, cette dernière ayant d'ailleurs réalisé un coup de trois au cours de cette journée, et semblant bien armée pour le futur avec ce fils de Last Train, ancien étalon du Haras de l'Abbaye de Jean-Charles Escalé, co-éleveur avec Guy Cherel de ce Portivy.