Plan de monte 2021 : qui plaît au Haras du Pley ?

25/03/2021 - Focus Elevage
Cette année, comme l’an dernier d’ailleurs, le Haras du Pley a vu sa 1ère victoire outre-Manche. Karl Philippe (Kentucky Dynamite), ne décevant pas depuis ses débuts, a ainsi montré la voie à Keep Fire (Siyouni), offrant, respectivement, la 1ère victoire de l’année en Angleterre puis en France. En attendant les futurs gagnants, Anne et Baudouin de la Motte Saint Pierre nous présentent les croisements 2021… Prenons la route de Radon, à quelques kilomètres d’Alençon, dans l'Orne !

 Les vastes et vertes prairies du Haras du Pley

 

Lauréat de ses 2 premiers bumpers outre-Manche, Karl Philippe a été dirigé sur les claies d' Exeter, à la mi-décembre. Signant le 1er accessit lors de ses 2 sorties, échouant à chaque fois d’un rien (1/2 longueur et tête), pour la victoire, il trouve son jour, mi-février, enlevant un Novices ‘ Hurdle, 10 longueurs  devant son poursuivant. Entrant dans la cour des grands, mi-mars, à Sandown, il sera arrêté dans le Gr. 3 auquel il participait. En l’espace de 5 mois, il aura couru à 5 reprises. Une contre-performance sur laquelle il ne faut pas condamner le cheval, bien entendu, et qui l’autorise, sans doute, à observer une petite période de repos pour revenir compétitif.
 
 
Keep Fire, alias Raoul de Gardefeu
 
 
Après cette victoire outre-Manche, c'est en France que l'élevage du Pley se distingue une nouvelle fois avec un produit maison de  Sainte Amarante. Initialement nommé Raoul de Gardefeu par ses éleveurs en référence à un personnage de l’opéra « La Vie parisienne », il a été rebaptisé par ses nouveaux propriétaires Keep Fire. Débutant par une 5ème place, début septembre, dans une épreuve enlevée par Normandy Bridge, lauréat, dès sa sortie suivante du Prix Thomas Bryon, Gr. 3 pour conclure, ensuite, 2ème du Critérium International, Gr. 1, Keep Fire vient de faire sa rentrée, à Pornichet, s’imposant, certes, du minimum car tardant à trouver le passage sur une ligne droite relativement courte. Premier produit de la bonne Sainte Amarante, il semble être en capacité de faire briller l’élevage au cours de l’année.
 
 
Goliath du Berlais rencontrera Karla Gabriella, soeur de Karl Philippe
 
 
Côté poulinières, évoquons Kaer Gwell, la mère de Karl Philippe. Elle est à présent décédée mais le Haras du Pley a conservé sa fille Karla Gabriella (Gémix) pour pérenniser cette lignée maternelle, dont ressortent également le frère, Le Tranquille (Congress, Gr. 2) et la sœur, Karla Maria (3e du Wild Monarch, Listed). Suitée d’une foal par Victory Song, Karla Gabriella rencontrera, cette année, son voisin, Goliath du Berlais, stationné à l'annexe obstacle d'Etreham, au Haras de la Tuilerie, à Silly-en-Gouffern. Ce croisement donnera un inbreeding 4x3 sur Garde Royale.
 
Sainte Amarante ©aprh
 
Sainte Amarante, la mère de Keep Fire, n’aura pas de produit cette année, ayant coulé. Elle sera saillie par  Seahenge, après avoir eu un mâle puis une femelle de Pedro The Great et Recorder. Outre l’inbreeding 4x4 sur Mr Prospector, de Seahenge, le produit à naître bénéficiera également d’un inbreeding 5x5x5 sur Northern Dancer.
 
 
Kergrist ©aprh
 
Kayl, de la famille d'High Chaparral,  mère de Kergrist, n’avait pas été saillie l’an dernier ayant poulinée tard, en 2019, d’un mâle de Cockney Rebel nommé Kossovo. Ce dernier, placé comme son frère chez Bruno de Montzey, semble plaire à son entourage. Kayl sera saillie, cette année, par l’étalon du Haras de la Huderie, Birchwood, que beaucoup d’observateurs attendent avec sa 1ère production qui a 2 ans cette année et dont le 1er partant, Atlantigo, vient de se classer 2e, ce mercredi, à La Teste.
 
 
Chemical Charge
 
 
Rasara, une fille de Blue Bresil, nièce de Sun Storm (Congress, Gr. 2 et Orcada, Gr. 3 et 2e du Maurice Gillois, Gr. 1) et de Rocheflamme (Wild Monarch, Listed), pleine de Chœur du Nord après avoir donné naissance à une femelle de Maresca Sorrento, sera présentée, cette année, à l’étalon du Haras de Grandcamp, Chemical Charge. Cet étalon, lauréat de ses 2 premières courses à 2 ans avait ensuite connu un ennui de sante, l’éloignant des pistes durant son année de 3 ans avant de revenir à 4 ans, terminant « Poulidor » de ses 5 tentatives. Poursuivant sa carrière à 5 ans, il décrochera le graal, enlevant le September Stakes, Gr. 3, sur l’hippodrome de Kempton, par un impressionnant coup de rein dans les derniers 200m de course.
 
 
Voici les prétendants pour quelques unes des poulinières du Haras du Pley. Le reste de l’effectif prendra des routes différentes, allant au Lion d’Angers, au Quesnay, à Bouquetot, Annebault, Colleville, voire, à Bonneval aussi, sans oublier le Haras du Petit Tellier.
 

 

DECOUVREZ LE PLAN DE MONTE
 

On en parle dans l'article

Voir aussi...

Plan de monte 2021 : Michèle Juhen-Cyprès, de Cokoriko à Zarak !

Installée à quelques mètres du Haras de Cercy, Michèle Juhen-Cyprès a connu de très beaux succès en 2020, avec les victoires à Auteuil de Glace des Mers et Houle Secrète. Ayant restreint sa jumenterie à ses meilleurs éléments, elle fera une fois de plus confiance en 2021 aux étalons de Cercy, notamment Cokoriko, tout en envoyant des AQPS à Goliath du Berlais... et même à Zarak, le fils de Dubawi et de la mémorable Zarkava !