King Edward, un gagnant de groupe de la grande souche des "K" débute à la Courlais

10/01/2021 - Mercato des étalons
Gagnant de Gr.3 à Auteuil et vu à bon niveau dès le printemps de ses 3 ans, King Edward va débuter sa carrière d'étalon au Haras de la Courlais en Anjou, chez Ophélie et Jérome Delaunay. En association avec Louis Baudron et Nicolas Bertran de Balanda, ils accueillent ainsi un fils du grand Martaline, venu de la famille magique des "K" du Haras des Coudraies. 

King Edward débute au Haras de la Courlais (APRH)

 

Créé par Ophélie et Jérôme Delaunay en Anjou à Saint Clément de la Place, le Haras de la Courlais accueillera un étalon débutant en 2021, aux origines prestigieuses et à la carrière remarquable. Il devient surtout le premier gagnant de groupe à Auteuil de la grande souche des "K" du Haras des Coudraies à être étalon. Pour toutes ces raisons, King Edward sera une recrue de choix pour les éleveurs de l'Ouest, car le cheval, en cours de syndication, va débuter à 2000 € la saillie. C'est un tarif abordable pour toute une gamme d'éleveurs, qui peut permettre de bien lancer le cheval. De plus il va être soutenu par Louis Baudron, son co-propriétaire, ainsi que Jean Pierre Dubois et Nicolas Bertran de Balanda. Ce dernier, également propriétaire d'une partie du cheval, nous a parlé de son arrivée en Anjou. 

 

Nicolas Bertran de Balanda avec King Edward (APRH)

 

" C'est un cheval que Louis Baudron a élevé, avec lequel j'ai pu m'associer. C'est un joli cheval, qui provient d'une famille Montesson que tout le monde connaît. Il est d'ailleurs le premier gagnant de groupe à Auteuil de la famille à rentrer au Haras. C'est aussi un fils de Martaline, qui est très recherché avec ses premiers représentants au haras. Nous sommes contents que le cheval débute chez Jérôme et Ophélie Delaunay, des jeunes dynamiques installés dans une région riche pour son élevage obstacle. Le cheval va être syndiqué et fera la monte à 2000 €, tout en étant soutenu par mes quelques juments, ainsi que celles de Louis Baudron. "

 

King Edward dans le prix Duc d'Anjou (APRH)

 

Avant d'entrer au Haras, King Edward a brillé à Auteuil au coeur d'une génération très forte ! Entraîné par Arnaud Chaillé Chaillé, il a débuté en mars de ses 3 ans dans le prix d'Essai des Poulains, par une 2ème place mais en battant le futur gagnant de Gr.1 For Fun. Il est ensuite 3ème du prix Go Ahead (listed) à Auteuil, puis débute en steeple après avoir enchaîné les bonnes places en haies. Pour sa rentrée à 4 ans, King Edward tient son plus beau titre de gloire en s'adjugeant le prix Duc d'Anjou (Gr.3) devant Al Cuarto et Dream Wish. Il a continué à être présent tout au long de la saison au coeur d'une génération qui comptait Le Berry, Galleo Conti ou encore Magrudy et Gardons Le Sourire... Au terme de cette saison, King Edward rejoint le Haras. 

 

Kotkikova, la championne de tante de King Edward (APRH)

Son pédigrée rappelle toutes les belles heures du Haras des Coudraies. La mère Kotkari, fut gagnante à Auteuil sous la férule de Louis Baudron et ses couleurs. Fille de Ballingarry, elle n'est autre qu'une soeur de la championne Kotkikova, la première crack d'une souche où l'on retrouve les noms de Katkovana, Kotkidy, Katenko, Kotkieglote et bien-sûr les génies d'Auteuil, les frères Katko et Kotkijet, tous deux au panthéon de la Butte Mortemart. King Edward est aussi inbreed sur Sadler's Wells, un chef de race en plat mais aussi en obstacle, où ses gènes sont très recherchés.

Auréolé de tous ces atouts, King Edward est arrivé ce week-end en Anjou, et vous sera bientôt présenté lors de la tournée des étalons du Grand Ouest par Ophélie Delaunay !

 

Et voici Kotkijet, son illustre aieul (APRH)


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Visite du Haras de la Courlais, quelques jours avant l'Anjou Foal Show

 Quelques jours avant la 1e édition de l'Anjou Foal Show le 25 août, découvrez le Haras de la Courlais qui l'organise à Saint-Clément-de-la-Place à 10 minutes d'Angers. Créé en 2008 par Ophélie et Jérôme Delaunay, la Courlais s'étend aujourd'hui sur 60 hectares autour d'un bâtiment neuf de 1000 m2 dédié à l'élevage, voisin du centre de pré-entrainement Ecurie Delaunay. 60 foals d'obstacle seront rassemblés ici-même pour l'Anjou Foal Show, occasion de transactions à l'amiable.