Rêves de crack au...Haras de la Perdrière !

31/07/2020 - Focus Elevage
Aurélie Fernandes-Thireau est à la tête du Haras de la Perdrière en Mayenne depuis 2018. Avec une structure qui s'est développée pour la clientèle extérieure, et l'aide de son mari Nicolas, passionné lui aussi de plus en plus, la saison des poulinages a été bien occupée ! Découvrons les poulains nés cette année à Azé, juste à côté de Chateau Gontier. 

 

Arrivée en drône au Haras de la Perdrière...

 

C'est en 2018 qu' Aurélie Fernandes-Thireau s'est installée à son compte au Haras de la Perdrière, où elle occupait depuis plusieurs années le poste de responsable d'élevage pour Jean-Claude Laisis, le propriétaire de Puit d'Or. Ayant également monté à l'entraînement, et commencé à élever dans le trot, Aurélie est un vrai couteau suisse, passionnée, et cela s'est de suite vu, puisque cette année, une large clientèle extérieure lui a fait confiance pour les poulinages, et les prestations d'élevage. Sa position est également idéale, puisqu'elle est tout près de Chateau Gontier, et donc non loin des étalons de l'Ouest comme ceux du Haras du Lion ou encore de la Haie Neuve. Aurélie est épaulée par son mari Nicolas, professeur d'anglais, qui a été piqué par le virus, et sait aujourd'hui vous citer les origines sur le bout des doigts ! 

Nicolas Thireau avec Eclispe Mome et sa femelle par Buck's Boum.

 

Très orientée à l'obstacle, la jumenterie personnelle du Haras est présentée à de jeunes étalons prometteurs comme Masked Marvel, Night Wish et Chanducoq. Aurelie travaille également avec la famille Le Lay, l'écurie Mélanie, Jean Michel Lefebvre ou encore avec Carlo Pogliani du Haras de Dodville. Les foals grandissent sur 30 hectares répartis autour du Haras. Découvrons sans plus attendre la fournée 2020 !

 

Commençons avec un beau mâle par Masked Marvel et Ceanore, gagnante de 3 courses en plat. Elle est une fille de la bonne Nocéane (1 vict. à Auteuil et 3e prix d'Iéna et prix de Chambly listed), de la famille des gagnants de groupe Toubab et Pique Sous, mais aussi du grand étalon Lute Antique.

 

Encore un mâle, par le jeune Chanducoq et Céline Collonges. Cette dernière est une soeur de Eclat Collonges (3e prix Fleuret Gr.3) et une nièce de Nénuphar Collonges (Albert Bartlet Novices Hurdle Gr.1), de la famille du grand Neptune Collonges.

 

Cette femelle de Night Wish est le 3e produit d'Epona de la Roque, une fille inédite de Turgeon qui est la soeur de plusieurs bons vainqueurs dont Castel Roque, gagnant à Enghien en haies et 2e en steeple à Auteuil en s'intercalant entre les excellents Punch Nantais et Buddy Banks. C'est également une nièce de Sanctuaire (Desert Orchid chase Gr2)

 

Voici encore une femelle par Seabhac et Marmelia. Gagnante en piste, Marmelia est issue de la famille de Copperbeech (3e prix Marcel Boussac Gr.1) et de Maiden Tower (prix de Sandringham Gr.2, 2e Poule d'Essai des Pouliches Gr.1)

 

Terminons avec ce joli mâle par Galiway et Forteblue Javilex, gagnante de 2 courses en obstacle. Elle est de la proche famille de Celtic Son (Rising Star Novice Chase Gr.2), Lunar Path (prix Durtain listed) et Junior (Winter Novice Hurdle Gr.2)

 

VOIR TOUTES LES NAISSANCES DE L'ANNEE AU HARAS DE LA PERDRIERE


Voir aussi...