Ferdinand Dufaure et Alain du Breil : les 4 ans se cherchent des leaders

21/05/2021 - Actualités
 Tandis que le Ferdinand Dufaure permettra de désigner un vrai leader chez les steeple-chasers de 4 ans, rien ne semble ne pouvoir arrêter Hermès Baie dans sa conquête du Prix Alain du Breil. Quoiqu’il en soit, ces deux sommets s’annonce passionnant et nous en apprendrons plus sur cette génération de 4 ans fournie, qui constitue l’avenir à Auteuil. En partenariat avec Dynavena.

Goliath du Berlais, dernier vainqueur à Auteuil du Ferdinand Dufaure...la petite soeur arrive ! (APRH)

 

Dimanche, le Prix Ferdinand Dufaure sera à suivre de près, afin de savoir qui deviendra le leader des 4 ans sur le steeple. En effet, cette course est extrêmement indécise, car beaucoup de chevaux différents se sont illustrés dans les préparatoires. Tous les concurrents viennent d’horizons divers et variés. La lutte pour le titre s’annonce passionnante, avec 2 gagnants de préparatoires, face à plusieurs adversaires aux arguments solides.


Dans la catégorie des favoris, nous retrouverons Queen du Berlais, qui, bien que facétieuse, n’en reste pas moins qualiteuse, elle qui est gagnante du Prix Fleuret (Gr.3). David Cottin compte bien sûr sur sa pouliche pour épingler un nouveau Gr.1 à son palmarès. Queen du Berlais tentera ainsi de succéder au palmarès à son frère, le fameux Goliath du Berlais. Autre concurrent très intéressant, Le Listrac sera confié au jeune Lucas Zuliani et ne cesse de repousser ses limites. Il vient de remporter le Jean Stern (Gr.2), et a fait sa grande entrée parmi les meilleurs sur le steeple. Dimanche, il doit confirmer cette ascension, même s’il aurait préféré un bon terrain pour exprimer sa redoutable pointe de vitesse.

 

Le Listrac peut-il offrir un 1er Gr.1 au jeune Lucas Zuliani ? (APRH)

 


Heloy Delabarrière, cheval de classe d’Arnaud Chaillé Chaillé, affectionnera le terrain et sera également à surveiller de près pour les premières places. Tardif mais qualiteux, il se révèle peu à peu comme un cheval au niveau des meilleurs. Yes Indeed affectionne lui aussi le terrain souple. Le partenaire de James Reveley s’est révélé cette année sur le steeple, discipline qui lui va comme un gant au vu de son physique. En pleine progression, il vient de gagner sûrement le prix Philippe Ménager (listed) pour sa découverte des 4400m. Attention à lui, car il a tout d’un futur cheval de Grand Steeple. Gold Tweet est l' « X » de la course car ses limites sont inconnues. Il reste sur une victoire dans le Prix Hopper (Gr.3) à Compiègne, mais découvrira le Steeple d’Auteuil, ainsi que les 4 400 mètres du tracé parisien. Cependant ce cheval est estimé par son entraineur Gabriel Leenders, et bénéficiera de la monte de Clément Lefebvre. Le tandem est revenu en forme ces derniers jours.

 

L'immense Yed Indeed a le profil d'un chef de file (APRH)

 

Le reste du lot de cette course est aussi intéressant, et des « outsiders » peuvent créer une surprise à l’image de Chorail de Belair, récent et bon 3e du Phillipe Menager (L.), ou encore Hadès concurrent de qualité, qui vient d’effectuer un parcours de remise en confiance et pourrait se rappeler à notre bon souvenir. Enfin, les réguliers Premier Vert, l’Aubonnière et Trheliga, malgré sa tactique de course atypique, essaieront de profiter de la moindre défaillance des favoris afin de lutter pour la meilleure allocation possible, tout comme Gardiala, qui a des moyens et qu’il faudra surveiller du coin de l’œil, si elle se montre appliquée dans ses sauts.

 

 


Autre course de très grande importance dimanche à Auteuil, le Prix Alain du Breil désignera quant à lui le leader des 4nans. Cette épreuve semble promise à François Nicolle et Hermès Baie, qui est cette année au-dessus de la mêlée. L’élève de André Jean Belloir paré de la casaque Papot a gagné ses 2 préparatoires en roue libre. En l’absence de son rival et compagnon de box Haut Les Cœurs, le titre lui tend les bras. En digne fils de Crillon, il ne sera pas dérangé, voire même avantagé par une piste souple.

 

Hermès Baie, au dessus de la mêlée cette année (APRH)

 

François Nicolle devra en priorité se méfier de lui-même, car l’entraineur charentais délègue deux autres concurrents. Il y a d’abord Raffles Face, qui vient de conclure deuxième d’Hermès Baie dans la préparatoire, le Prix Amadou (Gr.2), et qui va à coup sûr faire parler sa classe afin de lutter pour les premières places avec son compagnon d’entrainement. Il est sur la montante, et n’oublions pas qu’il avait conclu 2e du Cambacérès. La 3e cartouche de François Nicolle dans cette course se nomme Starlet du Mesnil. Cette dernière porte bien son nom car elle est en pleine ascension et invaincue en 2021. Elle passe un test grandeur nature à ce niveau, mais fait figure de trouble-fête, car elle n’a jamais rencontré ses adversaires de dimanche. Elle pourrait donc jouer un premier rôle à l’arrivée de cette épreuve, et faire briller à nouveau la casaque Devin dans une grande épreuve de la Butte Mortemart.

 

Starlet du Mesnil, un trouble fête en puissance 


Face à François Nicolle, David Cottin se dresse également avec 3 concurrents. La curiosité du jour est Baronne du Berlais. Très estimée par son entraineur, elle n’a couru qu’une seule course: troisième du Wild Monarch 2020. Elle effectue sa course de rentrée directement dans le Prix Alain du Breil ! Ce pari est extrêmement osé de la part de l’entraineur cantilien, qui est néanmoins très confiant avant la course, et pense que sa pouliche est tout à fait capable de faire partie de l’élite. Si elle répond aux attentes de son entourage, elle pourrait créer une énorme surprise. Le staff Cottin sera également représenté par Gallipoli. Ce fils du crack de plat Gleneagles a fait preuve de qualité, et sera associé à Felix de Giles, qui sait parfaitement gérer son tempérament quelque peu électrique. De plus c’est un adepte des terrains souples voire lourds, ce qui sera le cas ce dimanche, donc attention au représentant de Thierry Storme. Ce sera peut-être un plus compliqué pour Jeu De Paume, qui a montré ses limites face aux meilleurs. David Cottin tentera toutefois de le surprendre avec des œillères fermées pour la première fois.

 

Gallipoli (APRH)


Dans cette course, plusieurs jokers de luxe tenteront de s’illustrer. Martator, récent courageux vainqueur d’une listed à Compiègne, devra sortir le grand jeu pour espérer monter sur le poidum. Il dépend toutefois d’un entraînement redoutable et en forme, celui de Joel Boisnard. Adepte des terrains profonds et en constante progression depuis son arrivée chez Isabelle Gallorini, True Tiger tentera de franchir une nouvelle marche et d’acquérir du caractère gras. Il a toute l’estime de son entraîneur, qui voit en lui un futur très bon pour l’automne. Pourquoi ne pas prendre un peu d’avance… Enfin Heniway, jument qui se monte de l’avant et qui a réalisé de bonnes performances à Cagnes, tentera de confirmer son récent succès sur la Butte Mortemart à un niveau nettement supérieur. Yannick Fouin tente l’aventure avec cette mère courage qui donnera quoi qu’il arrive le meilleur d’elle-même.

Vous l’aurez compris, cette génération de 4 ans, en haies comme en steeple, est fournie en qualité, mais très indécise. Nous saurons dimanche qui sont les leaders du printemps, et verrons peut-être en piste des futurs chevaux de Grande Course de Haies ou de Grand Steeple. Tous les ingrédients sont réunis pour du beau sport…Y a plus qu’à !

 


Voir aussi...