Un an après, Gusty Pontadour remet le couvert sur le steeple de la Cépière

16/10/2021 - Anglo Actualités générales
Plus revu depuis ses débuts victoireux sur les gros obstacles l'an dernier, à pareille époque, sur ce même hippodrome de Toulouse, Gusty Pontadour n'a pas manqué son retour à la compétition hier à la Cépière, ce fils d'Hasawood de Bordes, élevé par Marie et François Maillot et entraîné à Royan par François Nicolle, remportant haut la main le Prix Georges Lemaigre du Breuil associé à Lucas Zuliani 

Retour réussi hier pour Gusty Pontadour suir le steeple de Toulouse, à l'occasion du Prix Georges Lemaigre du Breuil (© Robert Polin)

 

Il nous avait déjà impressionné l'an dernier lors de sa première tentative sur les gros obstacles, à Toulouse (dans le Prix Samaritain) lorsqu'il s'était imposé en se tordant de rire (il faisait afficher un écart de onze longueurs sur son poursuivant immédiat). Il nous a encore plus fait "bailler" hier en ralliant de nouveau le poteau d'arrivée le premier, à l'issue du Prix Georges Lemaigre du Breuil, l'un des premiers temps forts de l'arrière-saison pour les Anglo-Arabes d'osbtacle. Car entre ces deux courses, Gusty Pontadour n'avait plus été revu en compétition, son entourage, à savoir Antoine Bardini, son propriétaire, et François Nicolle, son entraîneur, ayant préféré attendre qu'il vienne à maturité physiquement du fait de son imposant modèle. Visiblement, bien leur en a pris, car cet élève de Marie & François Maillot (Élevage de Pontadour) est à présent invaincu en deux sorties sur le steeple.

 

Antoine Bardini (à gauche) avec François Nicolle (à droite), propriétaire et entraîneur de Gusty Pontadour, lors du Grand Show Anglo 2018... où était présenté l'élève de Marie et François Maillot justement !

 

Retrouvant Lucas Zuliani sur son dos, comme c'était déjà le cas en octobre 2020, Gusty Pontadour s'est porté aux avant-postes sitôt le lâcher des élastiques, imprimant alors un rythme soutenu à la course qui lui permis de compter jusqu'à plusieurs longueurs d'avance sur le reste du peloton. Frais comme un gardon, le protégé de François Nicolle s'est néanmoins montré globalement appliqué dans ses sauts - si l'on excepte sa petite "farce" à l'oxer durant le premier tour de piste -, avant de remettre un bon coup d'accélérateur après la "der" pour repartir au nez et à la barbe d'Hakim d'Airy (Legolas), le seul à avoir pu lui emboîter le pas durant le parcours. Ce dernier doit donc se contenter de la deuxième place, sans démériter, terminant juste devant Line de Verdun (Ilbarritz), qui est parvenue à venir à bout de la ténacité de Chic Parker (Walk In The Park) pour l'obtention du second et dernier accessit de cette épreuve.

 

Gusty Pontadour, foal, aux côtés de son éleveuse, Marie Maillot

 

Élevé donc du côté de Vic-en-Bigorre, dans les Hautes-Pyrénées, à l'Élevage de Pontadour de Marie & François Maillot, Gusty Pontadour résulte du croisement entre le "Ministre" 2013 des Anglo-Arabes à 37.5%, Hasawood de Bordes, et Tadjine, fille de Sleeping Car classée seconde d'un Prix d'Essai à 12.5% et devenue ensuite la mère de deux autres gagnants en plus de Gusty Pontadour, parmi lesquels Emedji Pontadour, deuxième d'un Critérium des Jeunes à 12.5% sur ce même hippodrome de Toulouse il y a quatre ans. Malheureusement disparue depuis 2016, Tadjine appartient à une grande famille d'Anglo-Arabes élevée dans la Sarthe, au Haras de Maulepaire, étant une fille de la bonne Bekkaria (Grand Prix des Pouliches à 25%), une soeur des non moins doués Benni Abbes (Grand Critérium des Anglo-Arabes à 12.5%) et autre Nemenchka (Grand Steeple-Chase des AQPS du Lion d'Angers) ainsi qu'une tante d'Ecbatane (Prix Sytaj, Gr.3). Il s'agit donc de la même souche qui a donné quelques grands noms de la discipline de l'obstacle chez les Anglo-Arabes, à savoir Azertyuiop (Queen Mother Champion Chase, Gr.1 et Arkle Chase, Gr.1) et Bipbap (Prix Maurice Gillois, L., Prix Orcada, L. et Prix Morgex, L.). 

 

Gusty Pontadour, à son passage lors du Grand Show Anglo 2018, alors présenté par Benjamin Chauvel (Écurie du Petit Enjoie) qui l'a également débourré et pré-entraîné

 

Deuxième de la section des mâles et hongres de 25% à 37.5% lors du Grand Show Anglo de La Teste, en 2018, Gusty Pontadour a ensuite rejoint la Corse et les boxes de Daniel Ferir, pour qui il a effectué ses premiers pas en compétition, déjà paré de la casaque d'Antoine Bardini. Lauréat à trois reprises en plat au cours de sa campagne de 3 ans sur l'île de Beauté, il est ensuite revenu sur le continent afin d'intégrer l'effectif de François Nicolle, à Royan, pour qui donc ses deux seules sorties en obstacle à ce jour se sont chacune soldées par un franc succès. De bon augure avec l'hiver qui s'annonce et l'incontournable meeting du Pont-Long, à Pau, où son avenir semble se situer. On a hâte d'y être !

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Entre élections et "Ministères", pas le temps de niaiser ce dimanche 17/10 à Tarbes-Laloubère !

Organisée ce dimanche 17 octobre,  comme de coutume sur l'hippodrome de Tarbes-Laloubère, la traditionnelle réunion des Ministères mettra aux prises cette année encore les meilleurs Anglo-Arabes de plat, lors d'une journée de fête et de grand sport qui débutera le matin par la traditionnelle Assemblée Générale de la Fédération AngloCourse et l'élection des nouveaux membres du Bureau et du Conseil d'Administration.

À la découverte de la nouvelle garde de l'Élevage de #Pontadour

Créateurs d'un label devenu aujourd'hui une véritable référence dans toute l'Anglo-Arabie française, Marie et François Maillot nous ont ouvert au début du mois les portes de leur domaine de Pontadour, dans les Hautes-Pyrénées, afin de vous faire découvrir celles et ceux appelés à marcher dans les traces laissées par leurs champions maison comme Ragtime Pontadour, Jebeland Pontadour, Freeland et plus récemment Illywood Pontadour.

Victoire d'Honneur A Estivaux à Auteuil: Paris, les Anglo-Arabes sont là !

Plus revu depuis sa chute ce printemps lors du week-end du Grand Steeple-Chase de Paris, Honneur A Estivaux n'a pas manqué sa reprise de contact avec la compétition hier, à Auteuil, remportant avec brio le Prix Fezensac face aux AQPS, ce fils de Kapgarde, élevé par la famille de Chaisemartin, prouvant ainsi, une fois encore, que les Anglo-Arabes sont capables de rivaliser avec les "purs" et les AQPS sur la Butte Mortemart.

Sybilline et Sierra de l'Abbaye, les cousines en fête dans le Grand Critérium à 37.5%

Désinvolte lauréate de la Poule d'Essai à 37.5% de La Teste dernièrement, Sybilline a enregistré une nouvelle victoire de prestige aujourd'hui, la protégée de Christelle Courtade s'étant adjugée haut la main le Grand Critérium des Anglo-Arabes à 37.5% de Mont-de-Marsan, épreuve où sa cousine, Sierra de l'Abbaye, également née et élevée au Haras de l'Abbaye, est parvenue à s'emparer de la deuxième place.