Vincent Le Roy, un "Plougastellen" en plein boum !

24/06/2021 - Focus Débourrage
Débourreur et pré-entraîneur dans le Finistère, Vincent Le Roy et ses anciens pensionnaires connaissent une belle passe de forme, avec 3 succès en 2 jours ! Après que Ginja des Taillons ait fait briller sa casaque à Nantes, il a signé un doublé à Auteuil hier avec La Bondue et surtout Le Plougastellen, malicieusement nommé par Michel Coroller en l'hommage de Vincent, qui travaille sur la commune de Plougastel Daoulas... Une histoire savoureuse à découvrir ci-dessous ! 

Vincent Le Roy, un Plougastellen à qui tout souri ces derniers jours ! 

 

Ah, Plougastel Daoulas... Dans cette charmante ville côtière du Finistère, il n'y a pas que l'océan atlantique, les galettes bretonnes et les fraises, mais aussi un débourreur et pré-entraîneur de talent, Vincent Le Roy ! Dôté d'un vaste réseau qu'il s'est construit au fil de ses voyages et expériences, Vincent est aussi un homme qui ne compte pas les kilomètres, et passe la moitié de son temps en camion... de chevaux bien sûr ! Le fait est que même si Plougastel peut sembler être le bout du monde, la "Méthode Le Roy" attire des clients venus de toute la France. Par ailleurs, Vincent travaille avec de nombreux entraîneurs, et il n'est pas rare de voir sa casaque s'illustrer. 

 

Les pistes de Vincent Le Roy à Plougastel Daoulas 

 

2021 est belle année pour Vincent Le Roy et toute son équipe. Après avoir vu deux de ses anciens pensionnaires, Gaillard du Mesnil et Monmiral, remporter leur Gr.1 outre-Manche, il a signé un triplé en deux jours ! Mardi à Nantes, sa casaque s'est mise en évidence avec la démonstration de Ginja des Taillons. La pouliche fait partie d'un piquet de chevaux confiés depuis cette année au jeune entraîneur Etienne d'Andigné, et il s'agit de leur première victoire conjointe... La première pierre d'une longue construction, espérons-le ! Hier à Auteuil, la team Le Roy a fait le doublé avec La Bondue, élève de la famille Carion, qui travaille en confiance avec Vincent. La fille de Saint des Saints avait fait ses premières classes à Plougastel avant de rejoindre l'écurie de François Nicolle. Quelques heures auparavant, comme un symbole, Le Plougastellen (prononcez Le Plougastellene, sinon la Bretagne entière vous tombera dessus !) venait ponctuer une belle histoire d'amis avec Gabriel Leenders et Michel Coroller

 

Ginja des Taillons et Dylan Lecomte, parés de la casaque de Vincent lors de leur victoire mardi à Nantes (APRH)

 

Vincent Le Roy explique: " Le Plougastellen, c'est une belle histoire avec Michel Coroller, qui est le propriétaire de son père Honolulu. J'avais offert la mère de Le Plougastellen en cadeau de Noël à Michel, et j'avais débarqué dans sa propriété en camion le 25 décembre pour lui amener ! Sa femme ne voulait plus de chevaux, mais je trouvais que la jument correspondait parfaitement à son étalon Honolulu. C'est un cheval qui a peu sailli mais mérite de sortir, et j'ai eu l'occasion de travailler pas mal de ses produits, qui sont très talentueux. En clin d'oeil à cette histoire, Michel a appelé le poulain Le Plougastellen, et Gaby Leenders l'a acheté sur mes conseils. Je l'avais débourré, et il montait la côte de chez moi comme un dieu ! Il a gagné à 3 ans, mais a eu un petit souci et est reparti au repos chez Michel. Hier il l'a fait comme un bon cheval, je suis ravi !

 

Michel Coroller, éleveur de Le Plougastellen, qui résulte d'un sympathique cadeau de Noël ! 

 

Vincent poursuit: " Speedy Blue, sa mère, appartenait à Pierre Tomasi, un corse expatrié en Bretagne. Il a du arrêter les chevaux à cause d'ennuis de santé, et c'est comme ça que j'ai récupéré cette jument. Elle avait déjà une histoire sympathique avec Gabriel Leenders. Son premier produit Valauredi a fait parti du premier camion de chevaux que j'ai envoyé à Gaby, à l'époque où il montait encore à cheval... C'est vous dire si ça date ! (rires). Il a été l'un de ses premiers gagnants, et pour l'anecdote, au mariage de Gaby et Anne Hélène, j'étais à la table "Valauredi". L'histoire continue bien avec cette famille, et il y a encore quelques produits sympas à suivre."  Les succès entre les deux compères continueront à coup sur de pleuvoir. Si vous ne voulez pas en rater une miette, suivez Vincent Pré-Entraînement sur Facebook et Instagram, où les résultats sont donnés au jour le jour ! Un site internet est également en création. En attendant de nouveaux succès, voici une belle histoire 100% bretonne, où presque, qui réunit un groupe d'amis de longue date... N'est-ce pas là tout ce pourquoi on aime les courses ?!!!

 

Le Plougastellen et Clément Lefebvre lors de leur victoire hier à Auteuil dans le prix Pharaon (APRH)


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Vente d'Automne ARQANA: Le breton Vincent Le Roy frappe fort à Deauville

Débourreur/pré-entraîneur aux multiples casquettes installé en Bretagne, Vincent Le Roy s'est distingué en achetant le top price de la vente de stores d'Automne ARQANA. Il a acquis pour 175 000 € Authoside, le frère de Sceau Royal et Demnat, pour des intérêts anglais. Le poulain, élevé au Haras de la Haie Neuve, était l'objet d'un pinhooking mené à bien par le jeune préparateur mayennais Jérôme Gandon.

Honolulu arrive en Saône Et Loire chez Etienne Raquin pour 2020 !

 Parmi les meilleurs stayers de sa génération, et étalon déjà très confirmé malgré qu'il ait peu sailli en début de carrière, Honolulu a encore beaucoup à offrir au parc élevage français. Stationné dans la Manche cette année, le fils de Montjeu va rejoindre en 2020 le Haras de la Clayette en Saône et Loire, chez Etienne Raquin, qui accueille un 2ème étalon après Tirwanako. Le cheval est arrivé aujourd'hui dans son nouvel environnement, l'occasion de voir quelques photos, et de comprendre ce nouveau choix de carrière.