À la rencontre de la nouvelle garde du Haras du #Saz, avec Dr. Roger-Yves et Mr. Nicolas Simon

09/06/2021 - Focus Elevage
Devenu une référence dans le paysage hippique français et européen, aussi bien comme élevage qu'en tant que station de monte, le Haras du Saz de Roger-Yves et Nicolas Simon a vu naître et grandir une bonne vingtaine de foals cette année, majoritairement des pouliches issues entre autres d'Elm Park, l'un de leurs trois étalons maison. Présentations !

Nicolas Simon, en plein moment complice avec l'un des nouveaux espoirs du Haras du Saz

 

Le nez creux ! Roger-Yves Simon a eu du flair il y a de cela une trentaine d'années en se portant acquéreur d'une quarantaine d'hectares à deux pas de la commune de La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique), au nord de Nantes. C'est en effet sur cette ancienne terre de friche que ce fils d'agriculteurs et vétérinaire de profession, à force de patience et d'un travail acharné, est parvenu à ériger de toutes pièces le Haras du Saz, afin de pousuivre son activité d'éleveur, démarrée à la base sur une surface d'à peine six hectares ! Une structure qui s'étend aujourd'hui sur quelques 80 hectares disséminés dans un cadre boisé longeant une rivière (le Gesvres, ndlr) et une ancienne voie de chemin de fer où calme et tranquilité sont les mots d'ordre. En d'autres termes, l'endroit idéal pour faire naître et élever des chevaux de courses, tant pour le plat que pour l'obstacle, qu'ils soient pur-sang ou AQPS, mais aussi pour y stationner des étalons, l'établissement n'étant qu'à 5 minutes en camion de l'axe Nantes-Rennes et à proximité de bien des élevages du Grand Ouest.

 

Le Haras du Saz, en Loire-Atlantique, un écrin de calme et de verdure propice à l'élevage de chevaux de courses...

 

... créé de toutes pièces par cet homme, le docteur-vétérinaire Roger-Yves Simon, au tout début des années 1990

 

Rejoint à la tête de la structure en 2009 par son fils et grand homme de cheval, Nicolas, et pouvant compter au quotidien sur une équipe très professionnelle et des plus dévouées, le Dr. Roger-Yves Simon est parvenu à accroître progressivement la renommée du Haras du Saz. Il faut dire que certains grands noms du galop ont été conçus et/ou élevés au sein des vastes prairies de l'établissement ligérien. Parmi eux, l’excellente jument d’obstacle Laurina, sortie triomphante de trois courses de groupe pour l'entraînement de Willie Mullins, et notamment du prestigieux Mares Novice Hurdle Championship Final (Gr.1) de Fairyhouse, en Irlande. Citons également l'éclectique A Media Luz, gagnante aussi bien en plat qu'en osbtacle avec en plus une deuxième place obtenue en 2010 dans le Prix Cléopâtre (Gr.3), à Saint-Cloud, juste avant de terminer sixième du Prix de Diane (Gr.1), alors remporté par la grande Sarafina.

 

Laurina, l'un des fers de lance du Haras du Saz de la famille Simon (© Patrick McCann)

 

Mis de nouveau à l'honneur au niveau black-type cette année par le truchement de Tenerife Sea dans la Grande Course de Haies (L.) de Cagnes-sur-Mer, le Haras du Saz a enregistré une bonne vingtaine de naissances cette année. Des pouliches et poulains issus en grande majorité de l'un des trois étalons maison de l'établissement ligérien, Elm Park, faisant aujourd'hui la monte aux côtés de deux autres jeunes sires, Madhmoon et Desinvolte, que la famille Simon et l'ensemble de l'équipe du haras sont fiers de vous présenter ci-dessous.

 

PLUS D'INFOS SUR LE HARAS DU SAZ EN CLIQUANT ICI

 

Débutons les présentations avec cette très chic fille de Kapgarde et Cry For You, une AQPS double lauréate en obstacle et propre soeur de Still Loving You (Prix Richard Robert Hennessy, L. et 2e Prix Maurice Gillois, Gr.1) et Toi Et Le Soleil (Prix Dominique Sartini, L.).

 

Poursuivons avec cette femelle par l'étalon maison Elm Park et de l'éclectique Dix Neuf Six, une nièce d'Extreme Cara (Prix Cambacérès, Gr.1 et Prix Georges de Talhouët-Roy, Gr.2) et Pedro Cara (Qatar Derby, Gr.2, Prix Frédéric de Lagrange, L.) gagnante aussi bien en plat qu'en obstacle.

 

Voici un autre produit d'Elm Park, un mâle cette fois-ci ayant pour mère la quadruple lauréate en plat Kiora qui n'est autre qu'une soeur des black-type Sexy Metro (Prix La Flèche, L. et 2e Prix Robert Papin, Gr.2) et Birdparker (2e Prix Alain et Gilles de Goulaine, L. et 3e Prix Christian de l'Hermite, L. en obstacle).

 

Place maintenant à cette très jolie femelle, résultant elle aussi des oeuvres d'Elm Park et de Lady John John, une soeur de l'excellent Lord Glitters (Queen Anne Stakes, Gr.1, Jebel Hatta, Gr.1, Singspiel Stakes, Gr.2 et Strensall Stakes, Gr.3) sortie victorieuse à deux reprises en plat. 

 

Toujours dans les produits d'Elm Park, cette femelle issue de la très consistante Ma Philosophie, lauréate à trois reprises en plat sous la férule de Paul de Chevigny et la casaque d'Alain Clavier. Cette dernière a pour soeur la bonne Tenerife Sea, gagnante en obstacle de la Grande Course de Haies de Cagnes (L.) et du Prix Spumate (L.) à Fontainebleau. 

 

Terminons avec notre coup de coeur et cette superbe pouliche par Shamalgan, neuvième produit de la bonne Rada Angel dont le nom figure au palmarès du Prix Petite Étoile (L.). 

 

Nous ne pouvions clôturer notre visite sans dire un p'tit bonjour à Elm Park, ici au naturel dans son paddock

 

Elm Park, un jeune sire en devenir et très proche de son étalonnier, Nicolas Simon

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

À la rencontre de la nouvelle garde du Haras de #Couëly

Niché à deux pas de la frontière avec le Morbihan, sur la commune de Guenrouët, en Loire-Atlantique, le Haras de Couëly est une jeune structure créée et animée par Hubert O’Delant élevant pur-sang et AQPS à vocation obstacle, d'où est originaire l’estimé Huflower, aujourd’hui à l’entraînement chez Paul Nicholls, et où ont vu le jour en 2021 6 foals, 4 femelles et 2 mâles, que nous vous proposons de découvrir ci-dessous.

Les futurs espoirs de l'élevage de Jean Hardy

 Son élevage a déjà signé 2 victoires et 8 places cette année pour 18 sorties. Auteur de ces victoires, Hêtre Rouge, dépendant de l’entraînement d’Erwan Grall, a joué de malchance pour son retour à Auteuil mais devrait redorer son blason durant l’année. Les quatre autres représentants de l’élevage parviendront sans doute à offrir d’autres gagnants au cours de la saison, mais aujourd’hui, c’est bien de la nouvelle génération qu’il est question. Partons à le rencontre des futurs Hêtre Rouge, Bois Flotté, Paris d’Auteuil et Feu de Bois.

Le Haras des Petits Champs, à cheval entre nouveaux espoirs et anciennes gloires

Résidant  en plein coeur de la campagne saintongeaise, à Gémozac, en Charente-Maritime, Karine Belluteau et son compagnon, Christophe Gustave, nous ont ouvert les portes de leur Haras des Petits Champs, afin de nous présenter leur nouveau cru de cette saison tout en nous donnant des nouvelles de leurs anciens fers de lance, Blue Panis et Blue Soave, coulant aujourd'hui une douce et paisible retraite chez leurs éleveurs.