À la découverte de la nouvelle garde du Haras de l' #Abbaye

25/08/2021 - Focus Elevage
Véritable référence dans le paysage hippique du Limousin, réputé entre autres pour ses talents d'éleveur et de préparateur/présentateur aux concours de modèle et allures, Jean-Charles Escalé nous a ouvert les portes de son Haras de l'Abbaye, au sud de Limoges (Haute-Vienne), afin de vous présenter ses nouveaux espoirs nés cette année, sous le soleil du Vigen.

 Un Jean-Charles Escalé tout sourire pour vous présenter la nouvelle garde de son Haras de l'Abbaye

 

Cela va bientôt faire trente ans que Jean-Charles Escalé a quitté les reliefs de l'Occitanie pour ceux du Limousin, afin d'y poursuivre son aventure avec la plus belle conquête de l'Homme. En effet, c'est sur la commune de Le Vigen, en Haute-Vienne, que cet ancien de cavalier de concours a décidé d'élire domicile, au cours des années 1990, afin d'y implanter sa propre structure, le Haras de l'Abbaye, spécialisée dans les chevaux de courses depuis le début du deuxième millénaire aussi bien dans l'élevage que l'étalonage, en passant par le débourrage/pré-entraînement et la préparation aux ventes/concours de modèle et allure. Un établissement situé dans la vallée en face de celle où est niché celui de la famille Lemaigre du Breuil, le domaine de Brejoux, et où sont nés, ont grandi, et même été préparés, bien des vainqueurs en piste, issus de juments appartenant à quelques figures du microcosme hippique français, comme Francis Montauban, Jacques Détré ou encore Christian Bellot, mais aussi à Jean-Charles Escalé en personne. Des pur-sang anglais et des pur-sang arabes notamment, mais aussi des AQPS et, bien évidemment, des Anglo-Arabes, dont l'un des berceaux historiques n'est autre que cette région dont il est tombé amoureux.

 

Le Haras de l'Abbaye, tout au fond, vu depuis les verts et riches prés limougeauds du domaine de Brejoux, confiés aujourd'hui à Jean-Charles Escalé par la famille Lemaigre du Breuil

 

En effet, notre homme a vécu de grands moments grâce à quelques élements de cette race qu'il a fait naitre et élever, comme la bonne Stella de l'Abbaye, lauréate en 2014 de la Poule d'Essai à 12.5%, sur l'hippodrome de La Teste-de-Buch. Mais aussi au travers de la non moins douée Sissi de l'Abbaye, gagnante du Grand Prix des Pouliches à 37.5% en 2015, lors de la grande journée des Ministères, à Tarbes. Sans oublier les frère et soeur Angelo de l'Abbaye et Sybilline, le premier nommé ayant notamment fait sien la Poule d'Essai à 37.5% en 2020, avant de nouveau passer le poteau en tête cette année, dans l'Omnium à 37.5%, tandis que la seconde citée s'est elle aussi imposée dans la Poule d'Essai à 37.5%, pas plus tard que samedi dernier d'ailleurs, sur ce même champ de courses du Bequet.

 

Angelo de l'Abbaye, vainqueur en 2020 de la Poule d'Essai à 37.5% sur l'hippodrome de La Teste-de-Buch... (© Robert Polin)

 

...et sa petite soeur par Hasawood de Bordes, Sybilline, magnifique lauréate de cette même épreuve cette année, à la plus grande joie de leur éleveur commun, Jean-Charles Escalé (© Robert Polin)

 

Également mis à l'honneur cette année grâce à d'autres Anglo-Arabes comme Sierra de l'Abbaye, Estrelia ou encore Sissilien, et avant cela par le "pur" Terrefort, un vainqueur des Mildmay Novices' Chase (Gr.1) et Scilly Isles Novices' Chase (Gr.1) sur les fences d'outre-Manche élevé pour le compte de Francis Montauban, Jean-Charles Escalé est fier de vous présenter ci-dessous celles et ceux incarnant la relève, prêts à porter haut l'étendard du Haras de l'Abbaye par-delà les frontières haut-viennoises.

 

PLUS D'INFOS ET PHOTOS DU HARAS DE L'ABBAYE EN CLIQUANT ICI

 

Débutons notre tour de prés avec ce très chic mâle par Carghese des Landes et Coisic, une fille de Khanjer Joli quadruple lauréate en plat également mère du champion Croucracq, vainqueur entre autres du Grand Prix d'Aquitaine, de l'Omnium, du Grand Critérium et de la Poule d'Essai chez les 37.5%. À noter que ce dernier a débuté comme étalon cette année, au Haras de l'Abbaye justement

 

Place à présent à ce fils de Paban de France et Sicilia, gagnante en plat à 3 ans et également connue pour être la mère du bon Angelo de l'Abbaye (Omnium et Poule d'Essai à 37.5%), ainsi que de la non moins douée Sybilline, sortie victorieuse de la Poule d'Essai à 37.5% de La Teste pas plus tard que le week-end dernier

 

 Au tour maintenant de cette fille de Kamsin et France du Pécos, gagnante à Longchamp du Grand Prix des Anglo-Arabes en 2009 et devenue ensuite la mère du "Frankel des Anglo-Arabes", Paban de France, vainqueur de dix de ses onze sorties en compétition, notamment de l'Omnium, du Prix de la Fédération, du Grand National, du Prix du Ministère de l'Agriculture, du Grand Critérium, de la Poule d'Essai, et du Critérium des Jeunes à 12.5%

 

 Chez les femelles, nous aimons beaucoup cette fille de Carghese des Landes, premier produit de la bonne Sklibur de Larachi, lauréate entre autres du Grand Prix des Pouliches et de la Poule d'Essai à 37.5% sous la férule de Christelle Courtade

 

 Et que dire de cette magnifique femelle par Paban de France et Emma Belle, auteure du doublé Omnium des Juments/Grand Prix des Anglo-Arabes en 2019, pour l'entraînement de Thierry de Laurière

 

 Terminons avec notre coup de coeur et ce splendide mâle par Bathyrhon et Kaplina, une double lauréate en haies ayant pour soeur l'étalon Jeu St Eloi ainsi que le champion Oculi, dont le nom figure au palmarès des Prix Ferdinand Dufaure (Gr.1), Maurice Gillois (Gr.1) et Congress (Gr.2) à Auteuil

 

 Le "travail" est terminé : il est temps de se prélasser à la "piscine" désormais...

 

... et d'aller boire un ch'ti canon !


On en parle dans l'article

Voir aussi...

La Coupe des Anglo-Arabes à 37.5% pour Galapiat Up: à la fin, c'est encore l'Italie qui gagne !

Déjà vainqueur début juillet sur ce même tracé de Pompadour, Galapiat Up a répété hier, faisant sien de haute lutte la Coupe des Anglo-Arabes à 37.5% sous la selle de Jordan Plateaux, offrant ainsi un nouveau succès à l'entraînement de Stéphane-Richard Simon, à l'élevage de Walter Roubertie ainsi qu'à la casaque de Paolo Boschi, un propriétaire italien dont c'est le tout premier partant en France.

Les futurs espoirs de la famille Doumen au Haras d' #Ecouves

 Dirigé par Elizabeth Doumen, assisté de son mari François, le Haras d’Ecouves a connu une fin d’année des plus riches, grâce à Audarya, lauréate du Prix Jean Romanet, Gr.1, avant de s'octroyer la Breeder’s Cup Filly and Mare Turf, Gr. 1 disputée à Keeneland. Cette année, sa sœur, Bananas and Cream, a rejoint la jumenterie. Ce week end, la yearling, par Churchill et Beagling (Wootton Bassett), passera sur le ring d’Arqana, mais, pour l’heure, partons à la découverte de quelques nouveaux nés sur les terres du pays d’Argentan…