À la découverte de la nouvelle garde de Pierre de #MaleissyeMelun

13/10/2021 - Focus Elevage
Ayant fait naître et vu grandir quelques cracks sauteurs de la trempe d'Azertyuiop, Bipbap, Taranis, Pantruche, Rebel Fitz ou encore Le Costaud, Pierre de Maleissye Melun nous a ouvert les portes de son établissement sarthois de Pezé-le-Robert, situé au début des Alpes Mancelles, afin de vous présenter le nouveau cru de son élevage, sous un beau soleil d'arrière-saison.

 Pierre de Maleissye Melun, toujours très proche des protégés de son élevage de Pezé-le-Robert, dans la Sarthe

 

Azertyuiop, Bipbap, Pantruche, Taranis, Rebel Fitz, Mater Matuta, Le Costaud... Autant de chevaux pur-sang, AQPS, et même Anglo-Arabes de Complément, qui ont pour commun d'avoir excellé dans la discipline de l'obstacle ces dernières années. En haies comme en steeple, et qu'importe le côté de la Manche ou des Alpes dans lequel ils se trouvaient. En effet, tous ont permis à l'élevage français de se distinguer par-delà même les simples frontières de l'Hexagone, et plus particulièrement celui de Pierre de Maleissye Melun, dont la structure de quelques 70 hectares s'étend depuis 2003 sur les alentours d'une petite commune de la Sarthe, située à l'orée des Alpes Mancelles, et répondant au nom de Pezé-le-Robert. 

 

Vue aérienne de l'élevage de Pierre de Maleissye Melun, en bas de l'image, jouxtant la commune de Pezé-le-Robert, dans la Sarthe 

 

Sarthois d'origine - et pourtant bâti telle une armoire normande ! -, passé par l'école zootechnique de Rambouillet et plusieurs expériences à l'étranger (Irish National Stud, Airdrie Stud et Gainesway Farm), Pierre de Maleissye Melun a passé le plus clair de son enfance au Haras de Maulepaire, étant un neveu de feu le comte Bertrand de Tarragon. Une grande figure des courses et de l'élevage en France, qui lui a d'ailleurs confié quelques uns de ses éléments afin de le "mettre en selle", notamment deux femelles, Qualité de la Vie et Temara, devenues dès lors les juments de base de l'homme à la casaque rouge manches bleues et toque jaune.

 

 Un élevage situé en bordure d'une forêt domaniale de quelques 3.500 hectares !

 

En effet, Qualité de la Vie s'est révélée comme une excellente poulinière, donnant naissance à pas moins de dix vainqueurs parmi lesquels figure un certain Pantruche, lauréat à douze reprises en obstacle, notamment d'un Prix Edmond Barrachin à Auteuil, pour la casaque de Jacques Détré et l'entraînement de Guillaume Macaire. Soeur cadette d'un grand nom de l'Anglo-Arabie française en l'espèce de Chef de Clan, Temara a quant à elle engendré six lauréats en compétition, après avoir porté haut l'habit de lumière de Pierre de Maleissye Melun. Sur ses dix produits enregistrés, les noms d'Azertyuiop et Bipbap ressortent le plus facilement, le premier nommé ayant ayant notamment brillé à Cheltenham dans un Queen Mother Champion Chase (Gr.1) ainsi que dans un Arkle Chase (Gr.1) tandis que le second a brillé sur la Butte Mortemart d'Auteuil dans les Prix Maurice Gillois, Morgex et Orcada, alors tous labellisés Listed à l'époque.

 

Pierre de Maleissye Melun, aux côtés de l'un de ses champions maison, Le Costaud, et de l'un de ses fidèles associés, Terry Amos. Seul manque Guillaume Macaire, entraîneur et troisième co-éleveur du cheval, sur la photo (© APRH)

 

Exploitant lui-même l'immense majorité des produits de son élevage, mais bien souvent associé sur ces derniers avec des personnes devenues de véritables amis au fil des années, Pierre de Maleissye Melun a également connu de grandes joies par le truchement de Le Costaud. Un fils de Forestier qui, pour l'entraînement de Guillaume Macaire et la casaque de Terry Amos (également co-éleveurs du cheval, ndlr), est parvenu à s'imposer en Italie dans le Gran Premio di Merano (Gr.1) et dans le Grande Steeple-Chase d'Europa (Gr.1) ainsi qu'en France dans un Grand Steeple-Chase de Compiègne (Gr.2) et un Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr.3). Mater Matuta a elle aussi apporté de nombreux motifs de satisfaction à son éleveur sarthois ainsi qu'au regretté Gautier de la Selle, cette ancienne protégée de Donatien Sourdeau de Beauregard ayant notamment brillé à cinq reprises en osbtacle, notamment dans un Prix Sytaj (Gr.3) à Auteuil. 

 

 

Mater Matuta, dans ses oeuvres sur le steeple d'Auteuil (© APRH)

 

Une ancienne top sauteuse déjà mère d'un gagnant, Masked Matuta, vainqueur en débutant à la toute fin du mois de septembre sur les balais vichyssois (pour le même entraînement de Donatien Sourdeau de Beauregard, ndlr) et qui a donné cette année une très jolie pouliche par Walzertakt, que nous vous invitons à découvrir en images ci-dessous ainsi que ses autres copines et copains de pré, nés cette année chez Pierre de Maleissye Melun.

 

PLUS D'INFOS ET PHOTOS SUR L'ÉLEVAGE DE PIERRE DE MALEISSYE MELUN EN CLIQUANT ICI

 

 Démarrons les hostilités avec cette fille d'American Devil et Astarte, une soeur de Saccageur (18 vict. en obst. et 2e Prix La Perichole Gr.3, 3e Prix Edmond Barrachin Gr.3), tante de Chahuteur (Prix Triquerville, L.), Dolos (2e Haldon Gold Cup, Gr.2 et 3e Prix Cambacérès, Gr.1) et Goosebump (3e Wild Monarch des Pouliches, L.)

 

 Voici maintenant le dernier produit de la bonne Mater Matuta (Prix Sytaj, Gr.3): une fille de Walzertakt apparentée aux bons Pantruche (12 victoires en osbtacle dont Prix Edmond Barrachin), Vimosa (3e Prix des Fédérations Régionales, L.) et Qualite France (2e La Coupe de Marseille, L.)

 

 Place à présent à cette autre femelle par Walzertakt, fille de la double lauréate en obstacle Lovely Tender, également 4ème à Auteuil d'un Prix Christian de Tredern (L.) en plus d'être la soeur de Pesant d'Or (2e Prix Dominique de Sartini, L.) et une nièce de Trait de Génie (Grand Prix de la Ville de Nantes, L., Prix du Grand Camp, L. et René Bedel, L.) et Bonne Gargotte (Prix Panacée, L.)

 

 Au tour des mâles maintenant, à commencer par celui issu de l'union entre Beaumec de Houelle et Qualivie, une autre double lauréate en obstacle, soeur de Mater Matuta (Prix Sytaj, Gr.3) et nièce de Pantruche (Prix Edmond Barrachin), Vimosa (3e Prix des Fédérations Régionales, L.) et Qualite France (2e La Coupe de Marseille, L.)

 

 Toujours chez les mâles, ce fils de Choeur du Nord et Sainte Petronille, gagnante elle aussi de 2 courses en obstacle, soeur de Pesant d'Or (2e Prix Dominique de Sartini, L.) et Lovely Tender (4e Prix Christian de Tredern (L.) et donc elle aussi nièce de Trait de Génie (Grand Prix de la Ville de Nantes, L., Prix du Grand Camp, L. et René Bedel, L.) et Bonne Gargotte (Prix Panacée, L.)

 

 Retour chez les foals femelles avec cette fille de No Risk At All et d'Accelera, une placée en plat et en obstacle nièce de N'Oublie Jamais (Wild Monarch des Pouliches, L. et Grande Course de Haies de Cagnes, L.), Nickelle (Prix de la Pépinière, L.) et Nid d'Amour (Prix Luth Enchantée, L.), et donc petite-fille de N'Avoue Jamais (Prix Alain du Breil, Gr.1)

 

Terminons avec notre coup de coeur et ce très chic yearling mâle par Beaumec de Houelle et Sainte Apoline, une nièce des bons Saint Léo (3e Prix Camille Duboscq, L.), Hillbilly (Grand Steeple-Chase de Bordeaux, L.), et autre Easter Day (2e Betfred Mobile Sports Challow Novices' Hurdle, Gr.1) malheureusement disparue aujourd'hui


On en parle dans l'article

Voir aussi...

À la découverte de la nouvelle garde de l'Élevage de #Pontadour

Créateurs d'un label devenu aujourd'hui une véritable référence dans toute l'Anglo-Arabie française, Marie et François Maillot nous ont ouvert au début du mois les portes de leur domaine de Pontadour, dans les Hautes-Pyrénées, afin de vous faire découvrir celles et ceux appelés à marcher dans les traces laissées par leurs champions maison comme Ragtime Pontadour, Jebeland Pontadour, Freeland et plus récemment Illywood Pontadour.

À la découverte de la nouvelle garde du Haras de la #PetiteBrunie

Mis à l'honneur cette année par les succès d'Harry de la Brunie, Iska de la Brunie, Gold de la Brunie, Boy de la Brunie ou encore Bogoss de la Brunie, le Haras de la Petite Brunie fait partie des haut-lieux de l'élevage d'Anglo-Arabes en Corrèze, dont les barrières des prés nous ont été chaleureusement ouvertes par son animateur, Jacques Crouzillac, afin de rencontrer celles et ceux appelés à marcher dans les traces laissées par les premiers cités.