Nom de D'Là rejoint Tin Horse au Haras de la Baie

11/08/2020 - Mercato des étalons
Après l’achat de Tin Horse, aux ventes Arqana, fin juillet, le Haras de la Baie voit son parc s’étoffer par l’arrivée, en 2021, de Nom de D’Là, étalon stationné depuis 2019 à l’Elevage Figerro, en Sâone-et-Loire. Le demi-frère de No Risk at All, lauréat du Grand Prix de la Ville de Nice, Gr. 3, rejoindra la Baie du Mont-St-Michel, aux côtés de Tin Horse, Kingfisher, Tiger Groom et Puit d’Or… 

Nom de D'Là, bientôt normand 

 

Après avoir sailli une trentaine de juments dont la championne Princesse Kap, la mère du placé de Gr.1 Gumball, ou encore la mère de El Gringo, l'un des meilleurs "hurdler" français, Nom de D’là quitte à nouveau le Centre-Est, pour cette fois, rejoindre la Normandie et l’établissement d’André-Jean Belloir, après avoir offert une première victoire à la race Anglo-Arabe, tout début août, au Dorat, avec Zumba du Mazet. Nom de D'là se met donc encore sur le devant de la scène, et sera représenté aux ventes en ce mois d'août, d'abord à la Land Rover Sale, une première pour le jeune étalon à une vente de stores Outre-Manche. Son fils Rock Of Star, âgé de 3 ans, et fils de la gagnante de Gr.3, Rolie de Vindecy, sera lui visible au Show Lumet du 26 août prochain...
 

Joint au téléphone, André-Jean Belloir nous a appris que Nom de D'Là était arrivé aujourd'hui dans son haras. amené par son mentor en personne, M. Jean-Paul Gallorini. "Je connais M. Gallorini depuis plusieurs années et nous entretenons de très bonnes relations. Nom de D'là m'intéressait depuis quelques temps, mais nous n'avions pas réussi à trouver le moment idéal pour que le cheval intègre ma cour d'étalons. Aujourd'hui, c'est chose faîte et je m'en réjouis. Une grande partie de ma jumenterie rencontrera ce grand et athlétique étalon qui conviendra parfaitement à la jumenterie d'obstacle régionale. Nous devrions faire une bonne saison", nous a confié André-Jean.

Jean-Paul Gallorini ©APRH


De son côté, M. Jean-Paul Gallorini, se dit également enchanté de confier Nom de D'Là au Haras de la Baie. "La famille Belloir est une famille que j'apprécie, tant pour leur façon d'être que pour celle de travailler. Ce sont de vrais "hommes de chevaux" et quand je dis "homme", je veux aussi bien parler "femme", je parle dans le sens "humain". Marin (le fils d'André-Jean), s'investit énormément. Les chevaux sont bien présentés, magnifiques, et le Haras fonctionne dans un état d'esprit famille, et ça, j'aime bien. Vous savez, Nom de D'Là, c'est comme ma famille, avec tous ces grands chevaux descendant de l'élevage de Sylvia Wildenstein. Je les ai exploités, j'ai fait sortir cette famille, alors, ce sont également des membres de la famille quelque part. La région est belle, il y fait bon vivre, Nom de D'Là en profitera également et il intéressera, pour sûr, la jumenterie régionale. Il était très bien chez Géraldine Cillo, elle a fait du bon travail avec, et j'en profite pour la remercier. L'idée  de ce nouveau cap était de proposer cet étalon à une nouvelle jumenterie, et faire circuler le si intéressant sang de cette famille, de façon à en faire profiter un maximum d'éleveur et multiplier les possibilités de monter sur les podiums"

A l'aube de ses 15 ans, Nom de D’Là rejoint donc la Normandie et devrait, fort logiquement, intéresser bon nombre de juments aux origines obstacles présentes dans la région, et produire, souhaitons-lui, de futurs chevaux de Groupe, comme Irresistibles (3ème du Aguado, Gr. 3), en attendant son 1er vainqueur de Groupe (ndlr : les premiers gagnants sont sortis en 2019, année où il a sailli 50 juments).

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...