Leurs premiers 2 ans en 2021 (13/15): Whitecliffsofdover

09/03/2021 - Zoom Etalon
  Un bon nombre d'étalons stationnés en France auront leurs premiers 2 ans en piste en 2021. Avant l'apparition de cette génération sur les hippodromes, on se penche sur le profil de ces nouveaux arrivants, en analysant leur carrière, leurs origines, mais aussi les résultats aux ventes et les premiers "bruits de couloir" des entraîneurs. Continuons avec Whitecliffsofdover, stationné au Haras de la Haie Neuve.

Whitecliffsodover, un jeune étalon au profil tout à fait singulier 

 

 Ses performances : un bon 2 ans qui répète à 3 ans 

 

Entraîné par Aidan O'Brien, Whitecliffsofdover a réussi à se distinguer au sein de la masse de 2 ans que reçoit le maître de Ballydoyle. Très précoce, il a débuté au mois de juin de ses 2 ans sur 1200m par une 4e place. Ce jour-là, son jockey lui avait donné une course sage, dans un bon lot, puisque les 2 premiers de la course sont devenus gagnants de stakes. Le gagnant Intelligence Cross était un vrai précoce, ayant vaincu dans les Round Tower Stakes (Gr.3) sur 1200m après avoir approché Mehmas à une demie-longueur. Whitecliffsofdover a ensuite gagné son maiden sur 1400m de 3 longueurs, avant de s'attaquer aux groupes. 2e à 3/4 de longueur du gagnant des Sommerville Stakes (Gr.3), il a ensuite pris la 3e place du Jean-Luc Lagardère de National Defense. De retour à 3 ans, il a gagné sa listed, le European Free Handicap sur 1400m, sa vraie distance, 3 longueurs devant le gagnant de listed Rodaini, mais aussi Private Matters (prix Zeddaan listed) et Sir Dancealot (quadruple gagnant de groupes). 

Etalons au palmarès du European Free Handicap: Green Desert, Danehill, Garswood...

Etalons placés du Jean-Luc Lagardère: Linamix, Early March, Declaration of War, Gleneagles, Territories, Charm Spirit...

 

Whitecliffsofdover en piste 

 

Son père : un des rares fils du génial War Front en France 

Whitecliffsofdover est l'un des deux seuls fils du champion étalon américain War Front à faire la monte en France. Fils direct de Danzig, War Front a été un bon cheval de vitesse, gagnant groupe et se plaçant de plusieurs Gr.1. C'est toutefois au Haras qu'il a montré tout son potentiel, en devenant une référence des deux côtés de l'Atlantique. S'il a été baissé en 2021 pour aider les éleveurs, son tarif est monté jusqu'à 250 000 $ entre 2017 et 2020 ! Il est à l'origine de 23 gagnants de Gr.1, dans beaucoup de registres. Récemment, son fils War Of Will a gagné les Preakness Stakes (Gr.1) aux Etats-Unis, où il est aussi le père des champions The Factor, Omaha Beach ou encore Hit A Bomb. Ce qui est très intéressant est qu'il réussit particulièrement bien sur le gazon européen. Citons des cracks comme Us Navy Flag, Roly Poly, ou encore Air Force Blue, qui a été un triple gagnant de Gr.1 à 2 ans, et l'un des plus précoces entraîné par Aidan O'Brien. War Front est donc très versatile, et s'affirme comme un père de pères en devenir... Il est de plus très populaire aux ventes, avec 27 yearlings qui ont dépassé le million de dollars sur les rings à ce jour. 

 

Le père de Whitecliffsofdover, War Front, est une vraie star mondiale 


 

Sa lignée maternelle : une vraie famille d'étalons ! 

Acheté 1,15M $ yearling par Michael V. Magnier, Whitecliffsofdover a un pedigree assez exceptionnel, et évidemment très rare en Europe. Sa mère Orate produit bien, avec, outre notre étalon en question, la gagnante de listed et placée de Gr.1 Endless Chatter, ou encore Almareekh, une propre soeur de Whitecliffsofdover qui a gagné 3 fois d'affilée en 2020 pour Sir Michael Stoute. Orate est surtout une fille de la gagnante de Gr.1 Preach, et donc une propre soeur du crack étalon Pulpit. Il est encore plus remarquable via ses fils: Lucky Pulpit, père de California Chrome, et surtout Tapit. Parti dans un certain anonymat, ce gris presque blanc est aujourd'hui considéré comme le meilleur étalon actif aux Etats-Unis, où il a été trois fois "champion sire" de 2014 à 2016. Sa saillie est montée jusqu'à 300 000$. Père de 27 gagnants de Gr.1, dont les cracks Frosted, Tonalist, Tacitus ou encore Untapable, il a une réussite phénoménale. Le pedigree de Whitecliffsofdover est rempli de champions américains, et l'on retrouve aussi les noms de Tale Of The Cat (père des champions Gio Ponti et Stopchargingmaria), ou encore Johannesburg, connu pour être le père de Scat Daddy, un autre crack étalon... Voilà qui promet !

 

 

 

Pulpit, un vrai chef de race aux Etats-Unis 

 

Whitecliffsofdover est issu d'une mère par AP.Indy, un autre chef de race américain. Notons déjà que ce croisement de War Front sur AP.Indy est à l'origine de 7 gagnants sur 10 partants. Champion en piste gagnant des Belmont Stakes et de la Breeder's Cup Classic, AP.Indy était un fils du grand Seattle Slew. Il a donné au Haras plus de 30 gagnants de Gr.1, dont les phénomènes Bernardini, Mineshaft et bien sûr Rags To Riches, qui restera célèbre pour avoir battu les mâles dans les Belmont Stakes, un exploit rarissime. AP.Indy a lui aussi atteint les 300 000$ la saillie, et a surtout été tête de liste des pères de mères en 2015 aux Etats-Unis. Ses filles sont à l'origine de Royal Delta, Super Saver, Game Winner, Wait a While, ou encore Improbable, triple gagnant de Gr.1 et 2e de la Breeder's Cup Classic en 2020. En France, sa petite fille Senga avait brillé dans un prix de Diane. Il est évidemment très recherché. Quant à la grand-mère de Whitecliffsofdover, elle est par un autre chef de race exceptionnel que vous connaissez, Mr Prospector, qui est sans conteste l'un des sires les plus influents que cette terre ait porté. 

 

Le vieux champion AP Indy a vécu jusqu'à 31 ans en star !

 

Les premiers yearlings : ils sont fait pour aller vite à 2 ans ! 

Proposé depuis ses débuts au tarif très attractif de 3000 €, Whitecliffsofdover a sailli d'emblée une centaine de juments. Bien évidemment, il a été très soutenu à la Haie Neuve, avec une jumenterie précoce et qualiteuse. Ainsi, son premier yearling à passer en vente a fait afficher 135 000 € pour Jean-Claude Rouget, soit 45 fois le prix de saillie ! Il s'agissait d'un frère de Hurricane et Francesco Bere, ou encore Mon Bel Canto. La belle tendance s'est confirmée en octobre à ARQANA avec 8 des 10 yearlings présentés qui ont trouvé preneur, dont un top price à 42 000 €, pour une moyenne d'environ 19 000 €, soit plus de 6 fois le prix de saillie. Il faut dire qu'avec la revalorisation du système de primes des 2 ans, Whitecliffsofdover s'inscrit parfaitement dans ce registre. Ses produits, très signés du père avec beaucoup de profondeur, souvent une robe sombre, et globalement assez compact, sont dans le type du parfait 2 ans ! 

 

James Béré a fait afficher 135 000 € sur le ring d'ARQANA, soit 45 fois le prix de saillie de papa ! 

 

Les premiers 2 ans : des entraîneurs séduits par sa première production

 Tangi Saliou explique: " Whitecliffsofdover présente un superbe croisement. Ses débuts au Haras se sont bien passés, on l'a soutenu avec de bonnes juments, dont beaucoup étaient ou produisent précoces. Les entraîneurs sont très satisfaits des produits qu'ils ont. Ils ont beaucoup de précocité, mais ne seront pas forcément des chevaux de 1000-1200m, plus de 1400-1600m. Ils sont dans de bonnes maisons, et nous compterons les points à la fin de saison. Tout est en cas en ordre de marche, et nous les attendons avec impatience"

 Whitecliffsodover compte déjà une vingtaine de produits déclarés à l'entraînement, chez Jean Claude RougetFrançois Monfort, Edouard Monfort, Mathieu Brasme, Rodolphe Collet, Joel Boisnard, Ludovic Gadbin, Antoine de Watrigant, ou encore Fabrice Vermeulen et Christophe Escuder. Ils sont donc dans des maisons qui savent "fabriquer du 2 ans", une donnée importante quand on veut frapper fort d'entrée. 

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...