Leurs premiers 2 ans en 2021 (15/15): Zelzal

15/03/2021 - Zoom Etalon
 Un bon nombre d'étalons stationnés en France auront leurs premiers 2 ans en piste en 2021. Avant l'apparition de cette génération sur les hippodromes, on se penche sur le profil de ces nouveaux arrivants, en analysant leur carrière, leurs origines, mais aussi les résultats aux ventes et les premiers "bruits de couloir" des entraîneurs. Nous terminons cette série avec Zelzal, stationné au Haras de Bouquetot.

Zelzal, un étalon à suivre en 2021 

 

Ses performances : le recordman du Jean Prat version 1600m

Très estimé par son entraîneur Jean-Claude Rouget, Zelzal a débuté par une victoire sur 1500m en mars de ses 3 ans. Pour sa 2e sortie à Chantilly, il a laissé une impression folle, se baladant de 4 longueurs devant le bon King Malpic. Il a alors couru directement dans la Poule d'Essai des Poulains, où il a subi un échec inexpliqué. Zelzal a vite remis les pendules à l'heure en gagnant de 2 longueurs le prix Paul de Moussac (Gr.3), avant de réaliser un nouveau tour de force dans le prix Jean Prat (Gr.1). Encore disputé sur 1600m à l'époque, et sur le parcours avec tournant de Chantilly, la course a vu son record être pulvérisé par Zelzal, qui a mis sa pointe de vitesse caractéristique pour l'emporter en roue libre. Il a également établi le record du parcours cantilien. Il finira sa saison de 3 ans par une 3e place dans le prix du Moulin de Longchamp (Gr.1). A 4 ans, Zelzal sera encore placé de Gr.1 dans les Sussex Stakes (Gr.1) à Goodwood. 

 

Etalons au palmarès du prix Jean Prat: Riverman, Mendez, Priolo, Bago, Stormy River, Lawman, Tamayuz, Charm Spirit, Territories...

 

 

Son père : le plus rapide des fils de Sea The Stars 

Champion en piste, et auteur d'une campagne dantesque à 3 ans, Sea The Stars s'est vite avéré comme un excellent étalon. Très courus aujourd'hui, ses fils sont utilisés bien sûr pour le plat, et de plus en plus pour l'obstacle. En effet, Sea The Stars est un pur étalon classique, qui se distingue surtout avec des chevaux de 2000-2400m, voire plus long, comme le champion stayer Stradivarius. Il n'y a que deux fils de Sea The Stars qui ont gagné Gr.1 en dessous de 2000m, à savoir Mekhtaal (prix d'Ispahan sur 1800m), et donc Zelzal. Ce dernier présente ainsi la particularité d'être le plus rapide des gagnants de Gr.1 de Sea The Stars, et certainement celui qui avait l'un des plus gros changements de vitesse. Il apparaît comme très intéressant de ramener le courant de sang classique de Sea The Stars via un cheval qui avait de la vitesse naturelle... Voilà le parfait "mix" pour faire du précoce, mais aussi et surtout, des chevaux qui durent. 

 

 

 

Sa lignée maternelle : Sea The Stars sur Kingmambo, un croisement qui dépote ! 

Elevé par Victor Tymoshenko, Zelzal avait été acheté 180 000 € yearling par Al Shaqab Racing. Gagnante à 3 ans, sa mère Olga Prekrasa compte 2 gagnants black-types en 3 partants. Outre Zelzal, elle a donné la bonne Ibiza, qui a remporté le prix Chloé (Gr.3) à Chantilly. Elle descend d'une belle souche de Watership Down Stud (Lloyd Weber). Sous la 4e mère, la très bonne Crystal Music (Fillie's Mile Gr.1, placée des Guinées Irlandaises, des Coronation Stakes Gr.1), est la grand-mère du bon Ocavango. La 3e mère State Crystal était aussi toute bonne, et a tracé une belle lignée internationale où l'on retrouve Libran, un excellent cheval en Australie. 

 

La soeur de Zelzal, Ibiza, a gagné le prix Chloé (Gr.3) (APRH)

 

Zelzal est surtout issu du croisement de Sea The Stars sur Kingmambo, qui est l'un des plus efficaces en piste. Ce "nick" a aussi donné le champion Cloth Of Stars, et les gagnants de stakes Hukum, Dalgarno et Chemical Charge. Kingmambo, après avoir été un étalon à grand succès, est un père de mères très recherché. Ses filles sont à l'origine de nombreux gagnants de Gr.1, dont le crack Camelot, devenu lui-même un top étalon. La grand-mère de Zelzal est par Sadler's Wells, un autre chef de race marquant. Le croisement Kingmambo sur Sadler's Wells est à l'origine de Henrythenavigator, Thewayyouare, ou encore Campanologist. Quant au croisement de Sea The Stars sur Sadler's Wells, il tourne à un ratio de 60% de gagnants par partant, et a donné la championne Taghrooda, mais aussi Storm The Stars, Knight To Behold, ou encore Raa Atoll. Zelzal est également inbred sur Mr Prospector, et quand on prend sa généalogie sur la 3e génération, on aperçoit le nom de 3 matronnes: Allegretta, Miesque et Park Appeal. Le croisement de Zelzal est donc prouvé, et donne des chevaux de haut niveau. Pour l'anecdote, la toute première gagnante de Sea The Stars, nommée Sivolière, avait remporté son maiden sur 1000m en avril de ses 2 ans, et sa mère était par... Kingmambo ! 

 

Kingmambo, un étalon dont le sang croise parfaitement avec Sea The Stars 

 

Les premiers yearlings : le soutien d'Al Shaqab Racing  

Zelzal a débuté étalon au tarif de 8000 €, et sailli 76 juments pour sa saison inaugurale. A la vente de sélection ARQANA, le frère de Lucky Team et Miss Extra a été acheté 70 000 € par Al Shaqab Racing, qui soutient en masse ses étalons de première production. Cette tendance s'est confirmée en octobre, avec 3 achats de la part de l'entité de Joaan bin Hamad bin Khalifa Al Thani, dont un mâle à 52 000 €. Federico Barberini s'est également porté acquéreur d'un produit de la précoce Ascot Glory pour 43 000 €. Les physiques des Zelzal ont plu car ils paraissent taillés en 2 ans, ce qui restera maintenant à prouver en piste. 

 

Le frère de Lucky Team et Miss Extra par Zelzal, acheté 70 000 € par Al Shaqab Racing 

 


Les premiers 2 ans :

 Sébastien Desmontils explique: " Etant un fils de Sea The Stars avec Kingmambo et Sadler's Wells derrière, Zelzal ne présente pas à première vue le profil de "précoce". Sans un contretemps à 2 ans, il aurait sans doute débuté plus tôt. C'est un cheval qui avait une accélération phénoménale. Les entraîneurs sont pour l'instant très contents des poulains et pouliches qu'ils ont dans leurs boxes. Frédéric Rossi aime beaucoup le sien, et plus généralement, ils espèrent les voir courir assez tôt. Federico Barberini est lui aussi très satisfait de son poulain par Zelzal et ne tarit pas d'éloges. Il n'a pas une production immense, mais a sailli régulièrement, et de bonnes juments, ce qui est le plus important. Le fait qu'il détienne le record du mile de Chantilly est très intéressant. Utiliser un cheval briseur de records est souvent bon signe. A l'époque, Dansili par exemple avait des records de vitesse, sans être un gagnant de Gr.1, ce qui ne l'a pas empêché de devenir un excellent étalon. On peut souhaiter le même futur à Zelzal, que nous avons soutenu, comme tous nos jeunes reproducteurs."

  

Une vingtaine de poulains et pouliches de Zelzal sont déjà déclarés à l'entraînement, dans des maisons comme Jean-Claude Rouget, Frédéric Rossi, Henri François Devin, Ludovic Gadbin, François Monfort, Alessandro Botti, Didier Guillemin, François Rohaut, Philippe Decouz, Nicolas Clément, Simone Brogi, ou encore Romain Le Dren Doleuze. Les éleveurs continuent de lui confier des juments, étant satisfaits de leur produits, ce qui est toujours bon signe. Même s'il n'a pas couru à 2 ans, Zelzal avait énormément de vitesse, ce qui laisse entrevoir de bons résultats de la part de ses premiers 2 ans. Il a de plus sailli des juments qui apportent de la précocité, à l'image de Dolce Attesa (mère de Pure Zen, prix François Boutin listed), mais aussi les mères de Tortola, Sestilio Jet, Mageva, ou encore Mythico... Que des chevaux ayant montré de la qualité à 2 ans ! 

 

Zelzal clôt notre série sur les étalons de première production français...bon vent à tous !


On en parle dans l'article

Voir aussi...