Angel Bleu, Rougir et Sealiway : les meilleurs français du week-end de l'Arc ? C'est #Grenoux !

04/10/2021 - Focus Débourrage
Si les français ont globalement connu un week-end de l'Arc délicat, ce fut un triomphe pour l'écurie de Grenoux d' Audrey de Clerk et Michel Drean. L'établissement mayennais de débourrage et pré-entraînement a réalisé un dimanche extraordinaire, avec les victoires de Gr.1 d' Angel Bleu et Rougir, et la 5e place de Sealiway dans l'Arc, tous des anciens de la maison !

Les toujours souriants Audrey de Clerk et Michel Drean ont vécu un dimanche de folie à Longchamp !

 

Le week-end de l'Arc de Triomphe n'a pas été compliqué pour tous les français, loin de là ! Installés depuis seulement 2013 en Mayenne à l'écurie de Grenoux, Audrey de Clerk et Michel Drean sont certainement les débourreurs/pré-entraîneurs les plus heureux du monde après le dimanche de folie vécu à Paris Longchamp ! En effet, ils ont vu leurs anciens élèves Angel Bleu et Rougir gagner chacun un Gr.1, tandis que Sealiway, qui fut le 1er gagnant de Gr.1 passé par l'écurie, a été le premier français à l'arrivée de l'Arc de Triomphe (5e). Difficile de faire mieux non ? 

 

Sealiway, premier français à l'arrivée de l'Arc sous la casaque de la famille Chehboub, qui l'avait fait débourrer et pré-entraîner à l'écurie de Grenoux (APRH)

 

"Nous sommes sur un petit nuage, explique Audrey. Nous n'étions pas à Longchamp, mais quelle journée ! On tient à remercier tous les entourages pour leur confiance. Le Haras de la Gousserie (propriétaire de Rougir et Sealiway NDLR) nous fait confiance depuis un petit moment maintenant, à l'époque où il n'y avait encore qu'un barn à l'écurie... Nous avons eu des yearlings chaque année, et c'est incroyable de sortir 2 champions comme Rougir et Sealiway. Quant à Angel Bleu, l'histoire est amusante (relire l'article sur le curieux début de carrière de Angel Bleu), et toute l'équipe a toujours adoré ce poulain. Quel que soit leur prix d'achat ou leurs origines, les poulains sont tous traités pareil chez nous, et les souvenirs ressurgissent dès que l'un de nos élèves passe le poteau en tête... Il n'y a pas de petite victoire, mais dans un contexte comme celui d'hier, c'est une géniale vitrine pour toute notre équipe et notre écurie..."

 

Grenoux s'est peu à peu agrandie au fil des années et des succès ! 

 

Sealiway a été acheté par Paul Nataf pour le Haras de la Gousserie de la famille Chehboub, et est un élève de Guy Pariente, tandis que Rougir avait été dénichée foal par Guy Petit. Elle a ensuite été revendue yearling et achetée par Françoise Dupuis. Quant à Angel Bleu, 10e gagnant de Gr.1 élevé par l'écurie des Monceaux (ici pour le compte de Pan Sutong), il aurait dû débuter en France, mais a finalement pris la route de l'Angleterre à la fin de son année de yearling après avoir fait ses classes à l'écurie de Grenoux. Rappelons qu'il aurait pu être castré durant l'été, et partir à Hong Kong, et par conséquent ne jamais se retrouver au départ du prix Jean Luc Lagardère... Tout cela tient à si peu ! 

 

Rougir et Maxime Guyon après leur succès dans le prix de l'Opéra (APRH)

 

Chacun a donc réalisé un petit exploit hier à Longchamp, et il faut savourer, sans oublier que la suite se prépare : " A ce stade de l'année, nous avons déjà débourré une cinquantaine de yearlings, explique Audrey, ce qui est au-dessus de la moyenne des dernières années pour cette période. Les boxes sont pleins, et nous avons une super équipe de 14 personnes pour assurer le job en cette pleine saison ! De nouveaux clients sont arrivés, et on attend encore des yearlings après les prochaines ventes. Ca fait du monde et de la logistique, d'autant que nous tenons absolument à conserver notre méthode de cas par cas, et  consacrer le temps nécessaire à chaque poulain... Mais ce sont de bons problèmes ! "

 

L'écurie de Grenoux avait déjà réussi un exploit cette année en voyant 5 anciennes élèves s'aligner au départ du prix de Diane, dont Rougir. La pensionnaire de Cédric Rossi obtient d'ailleurs un Gr.1 mérité après avoir été malheureuse à plusieurs reprises dans les belles courses. Restés en Mayenne pour suivre ce plus beau dimanche de course de l'année en France, l'écurie de Grenoux a vibré durant toute une après-midi au rythme des envolées de ses "graduates". Et même si le métier de débourreur/pré-entraîneur reste encore méconnu grand public, et n'est pas toujours mis en avant à sa juste valeur, voilà le genre de performance qui devrait faire parler pour longtemps... en attendant les prochaines ! 

 

Angel Bleu, gagnant de Gr.1 entraîné en Angleterre, mais né et formé en France ! 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Prix de l'Opéra : il n'y a pas à "Rougir" d'entraîner dans le Sud-Est

Appartenant au Haras de la Gousserie de la famille Chehboub, Rougir a laissé son coeur sur la piste pour parvenir à l'emporter dans le Prix de l'Opéra (Gr.1), par le plus petit des écarts, mettant à l'honneur son père, le top miler Territories, l'élevage ornais de Jan Krauze, mais aussi son metteur au point, Cédric Rossi, installé sur le centre d'entraînement de Calas, dans le Sud-Est, lui offrant ainsi sa première victoire de Gr.1.